Césars 2014 : Quand Gallienne, Kiberlain, Polanski et les autres reçoivent leur(s) trophée(s) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Crédits Photo: DR

Merci Merci Merci infiniment

Césars 2014 : Quand Gallienne, Kiberlain, Polanski et les autres reçoivent leur(s) trophée(s)

"Etre reconnu par la profession c’est extrêmement émouvant, c’est très touchant et encourageant", a déclaré Guillaume Gallienne, le "héros" de Les Garçons et Guillaume, à table ! et grand vainqueur des Césars, devant une horde de caméras.

Que de beau monde. Guillaume Gallienne, Sandrine Kiberlain, Adèle Exarchopoulos, Roman Polanski, Scarlett Johansson … Toutes ces stars du cinéma ont été récompensées lors de la 39ème cérémonie des Césars de ce vendredi soir.

"Etre reconnu par la profession c’est extrêmement émouvant, c’est très touchant et encourageant", a déclaré, ému, Guillaume Gallienne devant une horde de caméra. Héros de la cérémonie, l’acteur a reçu cinq Césars pour son film Les Garçons et Guillaume, à table !, notamment celui du meilleur acteur et du meilleur film. "A chaque fois c’est rassurant d’être salué par les gens avec qui on aime faire des films", a, quant à elle, dit Sandrine Kiberlin, recevant un César pour sa performance dans 9 mois ferme, d’Albert Dupontel (prix du meilleur scénario).

Adèle Exarchopoulos, nommée meilleur espoir féminin pour son rôle dans La Vie d'Adèle, d' Abdellatif Kechiche, s’est, elle, montrée plus enfantine dans ses remerciements : "C’est un truc que tu regardes quand t’es petit, c’est le cinéma français, c’est Paris, c’est spécial… " Tout y est… ou presque. Et enfin, remportant son quatrième César de réalisateur (après ceux reçus pour TessLe Pianiste et The Ghost Writer) pour La Vénus à la fourrure, Roman Polanski s’est dit très surpris, car après tout, des Césars, il en a "déjà d’autres" !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !