Bruno Le Maire ne veut pas faire la "potiche" à l'Assemblée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters

En colère

Bruno Le Maire ne veut pas faire la "potiche" à l'Assemblée

Privé de parole lors du débat de la loi de finances 2018, le ministre de l'Économie a poussé un coup de gueule.

Ce jeudi 16 novembre, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, s'est énervé lors du débat de la loi de finances 2018, à l'Assemblée nationale. En cause : alors qu'une quinzaine de députés se sont exprimés sur des sujets divers, Bruno Le Maire s'est vu refuser par la présidente de séance, Annie Genevard (LR), le droit de leur répondre. En effet, la procédure ne prévoit pas de réponse à l'issue d'une discussion générale. Et cette règle ne plaît pas du tout à Bruno Le Maire. Plusieurs minutes plus tard, lorsqu'il a eu enfin la parole, il l'a bien fait comprendre à tous les présents.

"Prenez une potiche, ça coûtera moins cher que de financer un ministre"

"On est en train de transformer l'Assemblée nationale en théâtre d'ombres et le ministre en potiche", a-t-il lancé. "Mais prenez une potiche, ça coûtera moins cher au contribuable que de financer un ministre de l'Économie et des Finances", a-t-il fustigé.

Et d'ajouter : "J'insiste sur la nécessité qu'il y a, lorsqu'il y a 1h30 d'interventions de la part des députés, que le ministre puisse au moins avoir dix minutes, quinze minutes, de réponse sur des sujets aussi importants".  

Vu sur le Lab politique d'Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !