Soirée blues à la Maison Blanche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

La classe

Soirée blues à la Maison Blanche

Le président américain a chanté "Sweet home Chicago" du bluesman Robert Johnson lors d'un concert à la Maison Blanche.

Il a du se faire prier... puis s'est finalement emparé du micro. Le Président des Etats-Unis, Barack Obama a ravi la foule en chantant "Sweet Home Chicago", un standard du blues. Il était accompagné de Mick Jagger ainsi que des guitaristes B.B. King et Buddy Guy... Rien de moins!

Juste avant, le Rolling Stone avait enflammé le public de la Maison Blanche lors d'un concert célébrant le blues à l'occasion du "Black History Month" qui célèbre les contributions de la communauté noire à la culture américaine.

Barack Obama a rappelé l'universalité du blues qui "nous rappelle que nous avons traversé des temps plus difficiles". "Je suis fier d'accueillir ces artistes pas seulement en tant qu'admirateur, mais aussi en tant que président, parce que leur musique nous enseigne que lorsque nous nous trouvons à la croisée des chemins, nous ne fuyons pas nos problèmes, nous leur faisons face, nous chantons à leur sujet", a-t-il ajouté.

Et d'ajouter sur un ton plus léger : "Lorsqu'on est président, on ne peut pas sortir le soir pour marcher, s'éclaircir les idées, ou sauter dans une voiture. C'est frustrant. Mais il y a aussi les soirées lors desquelles B.B. King et Mick Jagger viennent chez vous!", avait déclaré le Président américain.

En janvier dernier déjà, Barack Obama avait poussé la chansonnette en interprétant le tube d'Al Green Let's stay together au théâtre Apollo de New York lors d'une réunion électorale.

Vu sur PBS

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !