Arnaud Montebourg continue son offensive contre Mittal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Reuters

Non, rien de rien...

Arnaud Montebourg continue son offensive contre Mittal

Le ministre du Redressement productif ne regrette rien de ses récents propos contre l'industriel. Alors même que, dans le même temps, François Hollande est en Inde pour une visite commerciale...

Mission pas impossible - mais pas loin - pour François Hollande. Le président se rend en Inde pour une visite d'Etat très axée sur l'économie et où, notamment, d'importants contrats devraient être signés. Mais il devra aussi faire preuve de diplomatie en raison... d'un de ses propres ministres. Et pas un de ceux qui l'accompagnent durant cette visite...

Arnaud Montebourg, en effet, reste en France. Et ce matin, au micro d'Europe 1, il est revenu sur ses récents propos à l'égard de l'industriel indien. Sans rien regretter. Lorsque, fin novembre 2012, il déclarait "ne plus vouloir de Mittal en France", il considère que ces mots "n'étaient pas excessifs au regard des méthodes de la famille Mittal". Avant d'insister : "(Mittal) a détruit plus de 35 000 emplois depuis 2006".

Dans cette interview accordée à Caroline Roux, le ministre est également revenu sur le récent drame de Pole emploi à Nantes, ainsi que sur la rémunération de Carlos Ghosn à Renault.

Vu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !