Alain Juppé sifflé au Conseil national de l'UMP | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran

Bouh

Alain Juppé sifflé au Conseil national de l'UMP

Alain Juppé a été sifflé à plusieurs reprises au Conseil national de l'UMP, ce samedi.

Le maire de Bordeaux, candidat à la primaire UMP pour l'élection présidentielle 2017, ne fait pas l'unanimité dans son camp. Il en a eu à nouveau la preuve ce samedi, à l'occasion du Conseil national du parti.

Dès l'annonce de son arrivée par Jean-Pierre Raffarin, les sifflets ont débuté. "Devant ces protestations, le sénateur de la Vienne a immédiatement appelé les militants au 'respect des uns et des autres'", indique Le Lab.

L'ancien Premier ministre a ensuite été hué lors de son discours, alors qu'il appelait à l'union de la droite et du centre. ""Allez-y, allez-y. il y a deux réflexes pavloviens: Madame Taubira et le MoDem", a-t-il réagi, en référence aux sifflets qui ont retenti à plusieurs reprises lorsque la Garde des sceaux avait été citée.

Nicolas Sarkozy avait pourtant tenté de canaliser les troupes, avant l'arrivée d'Alain Juppé : "C'est très important: si vous êtes très contents vous applaudissez beaucoup, si vous êtes moyennement contents vous applaudissez moyennement, si ça ne vous plaît pas vous n'applaudissez pas du tout. Mais on donne le sentiment d'être une famille indestructible, parce que unie", avait-il dit. Il n'a manifestement pas été entendu.

Lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !