Alain Juppé : quand ses vœux aux riverains dégénèrent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: GEORGES GOBET / AFP

Le Bordeaux tourne au vinaigre

Alain Juppé : quand ses vœux aux riverains dégénèrent

Ce samedi, le maire de Bordeaux a dû faire face à des manifestants très en colère.

L'ambiance était, comment dire…houleuse lors des vœux d'Alain Juppé,  samedi 27 janvier dans le quartier de Saint Augustin, dans son fief girondin. "Les élus bordelais ont été accueillis par quelque 300 manifestants, remontés comme jamais" relate 20 minutes. Les raisons de la colère ? La politique de stationnement payant que la ville entend mettre en place désormais dans des quartiers situés à l’extérieur des boulevards. Les riverains réclameraient une concertation… qui ne viendrait pas.

Samedi, le ton est donc monté à l’intérieur de la salle ou se tenait les vœux. Alors qu'Alain Juppé tentait de prononcer un discours, son adjoint Jean-Louis David a perdu son sang froid et a bousculé un militant qui est tombé à terre."Ferme-la un peu", lui a-t-il crié, avant de le pousser, provoquant ainsi sa chute. La vidéo a été diffusée par franceinfo.

"Je suis absolument scandalisé par ce comportement, qui est irresponsable et antidémocratique" a lancé le maire de Bordeaux au micro de France 3. Quant à Jean-Louis David, il a indiqué : "Je n’ai pas touché ce monsieur, qui est un agitateur toujours très théâtral dans ses propos. Je regrette de m’être emporté mais il était en train de m’insulter et je refuse de me laisser faire parce que je suis élu".

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !