Alain Delon : "L'homosexualité est contre-nature" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: REUTERS/Gonzalo Fuentes

Philosophie

Alain Delon : "L'homosexualité est contre-nature"

L'acteur français estime que l'on est là "pour aimer une femme, pour courtiser une femme, pas là pour draguer un mec ou se faire draguer par un mec"

Alain Delon n'est pas homme à retourner sa veste. Invité d'Anne-Sophie Lapix lundi 2 septembre sur France 5, le comédien a eu l'occasion de revenir sur les propos qu'il avait tenus en juillet dernier dans Le Figaro Magazine. "Il y a moins de mecs parce que de plus en plus de femmes sont devenues des hommes", estimait-il alors. Et visiblement, la star du cinéma français n'a pas changé d'avis :

Anne-Sophie Lapix : "Qu'est-ce que ça veut dire "devenir un homme" ?"
Alain Delon : "Il n'y a plus de différence, il n'y a plus de respect aujourd'hui. Je suis désolé de le dire. Moi je n'ai rien contre les gays qui se mettent ensemble."
Anne-Sophie Lapix : "Vous disiez que c'était contre-nature."
Alain Delon : "Oui, c'est contre-nature, je suis désolé. On est là pour aimer une femme, pour courtiser une femme, pas là pour draguer un mec ou se faire draguer par un mec."

La nouvelle présentatrice de C dans l'air est revenue plus tard sur le sujet. "Ce que vous avez dit tout à l'heure a enflammé les réseaux sociaux, beaucoup de gens réagissent, lui a-t-elle lancé. Vous comprenez que ça puisse choquer de dire que l'homosexualité est contre-nature ? Même votre fille a semblé surprise d'ailleurs..." Alain Delon tente alors de se justifier : "Oui, je n'ai jamais dit que c'était l'homosexualité. Moi qu'ils se marient entre eux je m'en fous complètement. Ce que je ne veux pas, c'est qu'ils adoptent. On ne va pas revenir là-dessus. Là on passe sur une autre émission là."

Sa fille Anouchka Delon s'est, ce mardi, désolidarisée des propos de son père :

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !