A Singapour, un robot-chien pour faire respecter la distanciation sociale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science

Black Mirror

A Singapour, un robot-chien pour faire respecter la distanciation sociale

On le croyait sorti d'un épisode de la série de science-fiction Black Mirror (dans laquelle ce genre d'engin échappe à ses créateurs). Singapour a décidé de tester, dans l'un des parcs de son centre-ville, un robot canin chargé de faire respecter les mesures de distanciation physique entre les individus. "Pour votre propre sécurité et celle de vos proches, tenez-vous s'il vous plaît à plus d'un mètre des autres", lance ce robot aux habitants.

Il s’agit d’un robot SpotMini, modèle crée par le laboratoire Boston Dynamics, célèbre pour ses vidéos de robots (canins ou humanoïdes) de plus en plus sophistiqués. Les autorités se veulent rassurantes : aucun logiciel de reconnaissance faciale n’est présent et les données personnelles des individus croisés ne sont pas collectées.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !