Jean-Luc Mélenchon : "si vous cherchez un vaccin contre le cancer du poumon, allez à Cuba, il existe" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Twitter

Fake news

Jean-Luc Mélenchon : "si vous cherchez un vaccin contre le cancer du poumon, allez à Cuba, il existe"

Dans un incroyable éloge à Cuba, le leader de la France insoumise a assuré que Cuba a inventé un vaccin contre le cancer du poumon. C'est faux.

Attention, scoop ! Selon Jean-Luc Mélenchon, un vaccin contre le cancer du poumon aurait été découvert à Cuba. Dans un discours prononcé jeudi 27 septembre à l'Assemblée nationale, le député des Bouches-du-Rhône a fait un éloge du régime castriste.

Après avoir assuré que "le taux d'alphabétisation de la population cubaine", le "taux d'encadrement médical" et le "taux de guérison des maladies ordinaires" est supérieur à Cuba qu'en France, il a porté au pays deux avancées : des alternatives au glyphosate, "vous pouvez aller les chercher à Cuba, elles existent", et un "vaccin contre le cancer du poumon".

"Si vous cherchez un vaccin contre le cancer du poumon, allez à Cuba, il existe. Les Cubains sont d'ailleurs prêts à commercer avec nous. Mais ils ne sont pas prêts à vendre leur procédé à Sanofi, ce qui se comprend. Ils préfèrent le faire dans une relation de coopération sincère où l'on chercherait d'abord à guérir des gens ou prévenir des maladies plutôt qu'à faire des profits", a dit le député.

D'où vient ce mensonge de Jean-Luc Mélenchon ? Il y a quelques mois, France Info démontait déjà cette rumeur, expliquant que le CIMAvax n'est pas un vaccin, "c'est en fait un traitement expérimental qui vise, pour faire simple, à empêcher le développement des tumeurs cancéreuses déjà existantes". Il fait actuellement l’objet d’une première phase de tests cliniques aux Etats-Unis. Les premiers résultats indiquent qu'il aurait permis de prolonger de 7,5 mois l'espérance de vie de malades à un stade avancé. C'est une avancée, mais pas un vaccin préventif, au sens où on l'entend habituellement.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !