13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: capture d'écran Dailymotion / Radio France / Franceinter

Lutte contre le terrorisme

13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"

Laurent Nuñez était invité de France Inter ce mercredi 13 novembre. Quatre ans après les attentats du Bataclan, de Paris et de Saint-Denis, le secrétaire d'Etat auprès du ministère de l'Intérieur s'est exprimé sur la question de la menace terroriste: 

"Le niveau de la menace est toujours aussi élevé. La menace a évolué, elle n'a plus la même forme. Il faut être toujours aussi vigilant".

Il est revenu sur les attaques menées il y a quatre ans et sur l'évolution du profil et du parcours des terroristes : 

"2015 ce sont des attaques projetées, ce sont des individus qui proviennent de Syrie et d'Irak et qui attaquent le territoire national. 2016, on commence à voir émerger une menace plus endogène, c'est-à-dire des individus qui sont présents sur le territoire national et qui cèdent à la propagande de Daech pour passer à l'action. Et maintenant, nous sommes sur une menace endogène, avec des individus qui n'ont plus forcément de liens avec l'Etat islamique. C'est cette menace là qu'on craint le plus, la menace dite endogène. Elle est plus difficile à détecter". 

De nombreux hommages ont été rendus à Paris ce mercredi 13 novembre en hommage aux victimes des attentats commis au Bataclan, dans les cafés et les restaurants et aux abords du Stade de France il y a quatre ans. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !