"Shalimar" de Guerlain : quand la nouvelle pub agace les cinéphiles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: REUTERS/Stephane Mahe

Insupportable

"Shalimar" de Guerlain : quand la nouvelle pub agace les cinéphiles

La publicité "La Légende de Shalimar" de Guerlain est actuellement largement diffusée dans les cinémas de France. Mais elle est très critiquée sur les réseaux sociaux.

Voilà un "bad buzz" dont Guerlain se serait bien passé. Sa toute nouvelle publicité "La Légende de Shalimar" est actuellement largement diffusée dans les cinémas de France. Cette vidéo commerciale s’inspire de la vie de la princesse indienne Mumtaz Mahal dont l’époux fit construire le Taj Mahal. Problème : cette pub est loin d'être appréciée des cinéphiles. En effet, et alors même qu'elle met en scène la sublime mannequin Natalia Vodianova, cette nouvelle campagne est jugée beaucoup trop longue. Difficile de contredire les amateurs du septième art, la pub dure très précisément 5 minutes et 46 secondes.

 

Mais cela ne peut pas être la seule raison. En effet, cela fait plusieurs années que des courts-métrages publicitaires sortent avec tout de même un relatif succès. Le site Rue 89 pointe d'autres explications au rejet des spectateurs. Ainsi, entre "une réalisation grotesque et vulgaire" de la publicité, "une musique entêtante" et une forme de "sexisme", le site d'informations avance quelques raisons. Mais le site Vodkaster pense connaître la raison ultime de ce dégoût des cinéphiles pour cette publicité : son prix exorbitant. Selon ce site,  " la publicité a engagé un budget de production de 4 millions d'euros, ce qui signifie que si vous la voyez en ce moment avant Miele, La Bataille de Solférino ou Alabama Monroe, le film pour lequel vous avez payé votre place aura coûté (beaucoup) moins cher". De quoi être blasé en effet.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !