Vanessa Paradis retrouve l'amour mais pas avec Johnny ; Marine Le Pen s'éclate en maillot sur un bateau comme les Rich & Beautiful people ; Bientôt un nouveau bébé à Monaco ? Charlotte Casiraghi prête à rempiler | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Vanessa Paradis retrouve l'amour mais pas avec Johnny ; Marine Le Pen s'éclate en maillot sur un bateau comme les Rich & Beautiful people ; Bientôt un nouveau bébé à Monaco ? Charlotte Casiraghi prête à rempiler
©

Revue de presse people

Vanessa Paradis retrouve l'amour mais pas avec Johnny ; Marine Le Pen s'éclate en maillot sur un bateau comme les Rich & Beautiful people ; Bientôt un nouveau bébé à Monaco ? Charlotte Casiraghi prête à rempiler

Et aussi : détournements de mineurs : Samir Nasri, le détourneur, Brooklyn Beckham le détourné ; Céline Dion resplendissante en Une de Match mais terriblement agressée dans Closer et par L’Obs.

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Sandra Freeman est journaliste et productrice.

 

Voir la bio »
Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio »

Laure Manadou  Jérémy Frérot, c’est elle la sportive et lui le chanteur à succès de The Voice mais entre les deux, c’est quand même monsieur qui paraît le mieux placé pour être The Body.

La championne de natation s’éclate dans la grande bleue à Calvi toute poitrine à l’air (elle était vraiment comme ça du temps de Philippe Lucas et de ses médailles, notre mémoire nous trompe peut-être mais on a comme un doute… ?)

Version Voici, on insiste sur le côté romantique. Manon, la fille de 6 ans que Laure avait eu avec le nageur Frédérick Bousquet « s’entend merveilleusement bien avec le nouvel amoureux de sa maman (…) Non seulement, elle connaît toutes les chansons des Fréro Delavega par cœur mais en plus, elle les dessine sur ses cahiers ». Jérémy, c’est un amoureux hors pair poursuit Voici entre deux soupirs sur le torse musclé du chanteur, « il est celui qui sait rassurer Laure, sur elle-même et sur l’amour. (…). Même quand, il y a quelques mois, de vilaines rumeurs de tromperie ont momentanément terni leur histoire, il a su la retenir et la persuader qu’elle n’était en compétition avec personne ». Nous on dit bravo le fréro !

Version Closer, l’escapade corse de Laure et de son chéri est traitée de manière un poil moins romantique dans le choix des photos. On retrouve aussi les Manaudou Frérot sur la même plage mais avec des poses collé-serré nettement plus caliente. C’est l’amour à la plage, aou tcha tcha tcha, baiser et coquillages, aou aou… Tant qu’il y a l’eau de la Méditerranée pour les refroidir un peu, y’a pas de mal à se faire du bien, non ? 

D’ailleurs Public ne se prive pas non plus. « Sexy, les vacances en corse ». Outre le fait que ce sont rarement les vacances qui sont « sexy », mais plutôt ceux qui les vivent… Public se plaît aussi à diffuser les photos torse poils du couple qui a retrouvé l’hardiesse de ses premiers jours.

Charlotte Casiraghi « prête pour » le 2ème enfant… mais pour l’instant à la plage.

 Public, a préféré afficher en Une, une autre starlette en bord de mer (et plus sobrement couverte d’un maillot deux pièces) : Charlotte Casiraghi à Monaco. Ces photos à la plage n’apportent aucune information particulière en soi… mais le sens de l’à propos du journaliste, le talent d’enquête et la perspicacité du tabloid permettent d’en sortir une information de poids. Ils partent d’un constat : « Son chéri Lamberto est déjà un beau-papa parfait pour son fils Raphael »… Puis, il y a une « source » qui apporte un ouï-dire : « Avec Lamberto, ils parlent déjà bébé. On a le sentiment qu’ils ne vont pas tarder à agrandir leur famille. Surtout que Raphael est un peu insistant pour avoir un petit frère ». Et donc, par voie de conséquence, le titre s’impose : « Prête pour bébé N°2 ». (logique, non ?). Public s’emballe un peu plus encore : non seulement Charlotte est prête, mais elle n’est pas la seule, « le rocher rêve d’un nouveau descendant » ! Et le monde aussi je crois, mais, ça ce n’est pas écrit. A vérifier.

Marine Le Pen,  les vacances en Corse à la Paris Hilton (et en paréo)

Bon, dans le couple Marine Le Pen Louis Alliot, ce n’est pas comme chez les Manaudou-Frérot, ça n’est pas Monsieur qui affiche un corps au top (model), mais c’est Madame qui a perdu des kilos. 10 pour être précis nous apprend Closer qui publie les photos de leurs vacances en Corse. De là à pouvoir concourir dans la catégorie The Body de la politique ? On vous laisse juger sur pièce en vous précipitant au kiosque le plus proche.

Quoiqu’il en soit, Marine à la plage version Closer, ça ressemble furieusement à des vacances totale farniente à la « rich and beautiful people » : virée en hors-bord, grande maison discrète, soleil et eau bleue azur limpide.  

Seule petite ombre au tableau de cette virée méditerranéenne idyllique, Marine Le Pen et son compagnon auraient été refoulés d’un restaurant de saint Florent. « Le patron de l’établissement leur a demandé de quitter les lieux. Il leur a dit qu’ils n’étaient pas les bienvenus et qu’on ne les servirait pas ». Réponse de la patronne du Front National : merci pour votre accueil. Ouf, on a craint un instant qu’elle ne soit saisie d’une crise de rage à la Valérie Trierweiler et qu’elle le gifle en hurlant « merci pour ce moment » !

Là où Marine ressemble un peu plus aux Français moyens, c’est dans ses choix de lecture, son livre de l’été à elle, c’est la Fille de Brooklyn  de Guillaume Musso, le best-seller de l’année. De quoi lui faire oublier qu’elle n’était pas invitée à la fête d’anniversaire organisée pour les 88 ans de son papa Jean-Marie ?

Si les couples à la plage aux corps accusant des différences un peu visibles vous passionnent ou vous titillent, on vous recommande aussi de jeter un œil sur les photos de Kylie Minogue, 48 ans, et de monsieur, Joshua Sasse, 29 ans ; pas le premier toyboy venu nous expliquent Voici et Closer de concert mais celui qui lui a rendu confiance en l’amour et en la vie. « Enfin heureuse ! » et « bientôt le mariage » nous susurre-t-on même. Bref, en regardant les photos, la chanteuse taille XXS est toujours très bien conservée mais il faut avouer que Monsieur garde quand même un certain avantage au niveau fraîcheur ; ça tombe bien, c’est l’été et Kylie a chaud et en bonne australienne, elle connaît les ravages du soleil et elle s’en abrite soigneusement. Pas question de finir comme une vulgaire Donatella Versace, pour Kylie, c’est l’été version Madonna, dès que je sors de la baignade, c’est poncho pour me couvrir.  

Céline Dion resplendissante en Une de Match mais terriblement agressée dans Closer et par L’Obs

Une autre qui donne de la cuisse, et en vraie photo posée pour la couverture de Paris Match, siouplait, c’est Céline Dion. « Je suis forte, la vie continue ». En voyant la photo, on ne peut pas s’empêcher de penser un peu à la veuve joyeuse. Heureusement dans les pages intérieures, rien de tel, on la retrouve telle qu’en elle-même, sérieuse et travailleuse dame Céline. Ici il est question des « coulisses de son triomphe à Paris ». Ne cherchons pas là quelque révélation, et c’est bien normal, puisque Céline Dion est une habituée du journal (plus que du fauteuil rouge de Michel Drucker, peut être même) et qu’on ne peut pas à avoir un scoop à chaque fois. Si on fait un court rappel sur les six derniers mois des couvertures de Paris Match avec la Dion, on retrouve : « Pour René je reprends goût à la vie » il y a quelques semaines (avec cette fois grand décolleté et main sur le poitrail. Avant cela, à la mort de son époux : « seule sans René ». Mais encore une autre Une « la cérémonie des adieux ». Bref, c’est ici la 4ème couverture Céline Dion en quelques mois ! (Sans compter avant le drame, une précédente couverture de Céline « J’ai peur de perdre René »). Ça commence à faire, non ?

Dans Closer, Céline s’en prend une bonne : « Accusée de se servir de son veuvage ».

Le titre est choc mais dès qu’on lit l’article, on est soulagé, Closer vole au secours de notre Québécoise au grand cœur. « Après plus de 30 ans de carrière et un nombre incalculable d’interviews à cœur ouvert, qui -vrai fan ou simple Terrien indifférent- peut encore ignorer que la chanteuse n’a jamais rien voulu cacher de sa vie personnelle » ? Oui, Closer ! Qui ? On se le demande bien !! Et ben, une non-terrienne, un extra-terrestre indifférente,  Sophie Delassein, journaliste à l’Obs. Horreur, contactée par le magazine people, elle maintient ses propos : « J’ai été vraiment choquée devant ma télévision en voyant Céline Dion étaler ainsi les conditions de la mort de son mari ; ce qu’elle avait dit à ses enfants (…) Ce déballage fait partie d’une sorte de système publicitaire qui me répugne ».  Des fans en furie, une journaliste de l’Obs saisie de nausée… et dire que ce drame intersidéral aurait pu être évité si Sophie Delassein avait eu une télécommande plutôt de s’imposer un spectacle qui la pétrifiait. A quoi tient la vie, on vous le demande !

Carla Bruni, la femme amoureuse (en bleu blanc rouge) qui aime son mari (autant que Céline…)  

« Si j’apprenais que mon mari me trompait, je le prendrais très mal, vraiment très mal… je pourrais en arriver … à lui couper la gorge ou les oreilles pendant son sommeil par exemple… plus sérieusement il faut éviter d’être infidèle … c’est pour cela que j’étais heureuse de me marier à 40 ans plutôt qu’à 22, j’ai ainsi pu mesurer la portée de l’engagement qu’est le mariage ! »

C’est du Bruni dans le texte. Et dans le « Elle » de cette semaine. Carla – magnifique mannequin retrouvée dans cette série de photos – est ici en mission. Voire même en campagne. Elle y cause sentiment. Mais elle pense Elysée. « C’est une femme très engagée sentimentalement qui nous reçoit chez elle ». Le mot « engagé » (sentimentalement) revient à tout bout de champs. Le code couleur pour le shooting à été choisi : bleu – blanc – rouge.  La Une d’abord (qui rappellerait le petit coté Arnaud Montebourg et sa marinière il y a quelques années, mais là c’est l’italienne Carla Bruni qui crie cocorico) : Elle porte un T shirt bleu (sur lequel est écrit : « une femme française »), un pantalon blanc et « Elle » écrit en rouge. Plus loin dans les photos, on perd pas de vue l’idée France. Autre exemple d’une photo de Carla entrain de manger des fraises (rouges) avec un haut de maillot (blanc) et un jean (bleu).  Même la guitare est bleue. « je n’ai pas un caractère très militant mais auprès de mes proches je m’engage entièrement ». Le message est clair.

Quel genre d’amoureuse  est-elle ? Elle répond en notifiant qu’elle a changé (elle aussi): « Quand je suis devenue grande j’étais plutôt dans quelque chose de narcissique (…). « Quand j’ai rencontré le père de mon fils aîné, je suis allée vers quelque chose de plus constructif, fraternel, familial. La maternité m’a permis d’exprimer  ce que c’était que d’aimer quelqu'un d’autre que soi, éperdument. …. Et on peut dire que j’ai découvert l’amour. (…) Enfin avec mon mari j’ai découvert quelque chose que je ne pensais jamais vivre, un coup de foudre comme dans les romans d’amour. Et je suis devenue la femme d’un couple classique, comme je pensais que je ne le deviendrais jamais ! 

(Donc pour qui en aurait assez des présidents sans première dame, président divorçant, président avec compagne non officielle etc. là ce serait donc bien fini : « un couple classique » … attention pas « normal », « classique » ! c’est plus classe).

Claude Chirac : « Mon père était assez maternel finalement »

C’est Gérard Depardieu qui est en Une avec sa petite fille, Louise, 15 ans dont le papa était Guillaume, décédé il y a 8 ans… Mais « mon père ce héros » s’applique plus franchement encore dans ce numéro à Claude Chirac. La fille de l’ancien président parle d’elle en deux phrases : « je suis plus un soldat qu’un chef. Mais j’ai toujours été une citoyenne passionnée et engagée et je le reste ». On remarquera que « l’engagement » ne la quitte pas elle non plus, mais l’intérêt premier de cet article est de mettre son père Jacques en avant en y faisant la promotion du musée du Quai Branly-Jacques Chirac.

La fille de l’ex président de la République revient sur les passions qui animent depuis toujours cet « homme secret ». On y cause culture, donc, arts premiers, Lévi-Strauss… mais là encore on a besoin de parler du cœur du politique et on y apprend quel genre de père il était : « Un père aimant et sévère, et assez maternel finalement ! Si nous allions le voir avec ma sœur pour lui exposer un souci, il trouvait toujours le temps pour nous conseiller. Mais contrairement aux apparences, il était moins progressiste que maman sur certaines questions. Il nous disait aussi de toujours  garder notre capacité de révolte, même lorsqu’on prend de l’âge et qu’on s’embourgeoise » 

Dans la famille Chirac, après la fille, je demande le petit-fils : dans Point de Vue, Martin Rey-Chirac ressemble curieusement à un mashup de François Hollande (à côté de lui sur la photo) et de Florian Philippot (pas du tout là sur la photo). « Je suis fier de mon grand-père » titre le magazine des têtes couronnées. Costaud comme son papa, l’ancien champion de judo Thierry Rey, le petit Martin est devenu un grand gaillard. L’ancien président n’a pas pu venir à l’inauguration de l’exposition des 10 ans du musée du Quai Branly dont il avait souhaité la création mais son petit-fils a prononcé un « discours émouvant » sous les yeux de sa « chère Bernie », sa grand-mère, et de sa maman Claude qui confie au magazine des têtes couronnées : « Jacques Chirac a fait découvrir à Martin le musée Guimet et le musée du Quai Branly (…) mais l’érudition qui est la sienne, aucun d’entre nous n’en possède le quart de la moitié ».

Les Bronzés se marient : c’est l’été et c’est justes noces au soleil pour Gérard Jugnot

Gérard Jugnot s’est marié sur l’île de Porquerolles avec une ravissante trentenaire, Patricia Campi. Le grand bonheur à  65 ans, ça rend confiance en la vie, non ? Pour ceux dont les fiches ne sont pas à jour, avant de retrouver l’amour avec une jolie blonde (enfin si on a bien compris la photo, comme y’avait pas de robe blanche, c’est moins facile de repérer la mariée) l’acteur venu du Splendid a partagé plusieurs années sa vie avec la brune Saïda Jawad, l’actrice qui accompagne désormais Jean-Luc Mélenchon à la ville (et Valérie Trierweiler, une de ses meilleures copines, à la plage). Peut-être que tu ne lui parlais pas assez politique Gérard ? On espère que Patricia, elle, s’en fout sinon avec 2017, ça va être dur.

Un autre qui va se marier, c’est Olympe, ancien finaliste de The Voice. Mais lui, c’est avec Julien qu’il compte convoler. Un enfant demande Closer ? « Peut-être un jour, on verra ».

Vanessa Paradis et Melvil Poupaud : scoop love ou intox ?

Contrairement à ce qui avait été raconté dans la presse people dans les derniers épisodes, Vanessa Paradis n’a finalement pas pris l’avion pour les Etats-Unis pour voler au secours de son ex Johnny Depp englué dans un divorce sanglant avec son ex Amber Heard. Elle est allée voir le concert de Black Minou au Bus Palladium. 

Public propose même une toute autre version de la vie amoureuse de Vanessa avec un « Scoop » (mais exposé en petit… s’ils étaient si sûrs de leur information, elle prendrait sans doute une pleine page) : « Un nouveau mec dans sa vie ! Melvil Poupaud ».  Si elle n’est pas allée rejoindre Johnny, c’est parce qu’elle aurait préféré aller au concert de Melvil ! D’ailleurs, les gens causent. Et que disent-ils, les gens ? « Elle n’avait d’yeux que pour lui, raconte un témoin, En backstage, ils se sont vraiment montrés très proches. On a bien senti qu’il se passait un truc entre eux ». Si tout le monde l’a senti… c’est que c’est vrai, sans doute ! Et Public, propose pour les non cinéphile quelques petits référents (qui, c’est certain, raviront Melvil, acteur du cinéma français par nature exigeant) : Il est donc «  l’ex de Virginie Efira », « le premier amour de Chiara Mastroianni », il est aussi  « le petit frère de Yarol Poupaud », il « officie à la basse » dans son groupe, et « on l’a vu dans le flop d’Angelina Jolie avec Brad Pitt ». Voilà pour la carrière du monsieur version Public. Acceptera-t-il d’être le « nouveau mec de » ?

Détournements de mineurs : Samir Nasri, le détourneur, Brooklyn Beckham le détourné

Lui n’est pas marié mais va au-devant de jolis soucis. Samir Nasri. le footballeur blond platine s’est envolé pour Los Angeles et il est tombé in love de la petite sœur de Nicole Richie, fille de Lionel (Say you,  say meeeee, say it together, naturally). Petite sœur mais big problem, Sofia Richie est mineure quand Samir, lui affiche 29 ans au compteur. Un habitué des scandales nous rappelle Closer. Entre deux séries d’Insultes contre des journalistes ou contre Didier Deschamps, Samir a été cité dans l’affaire de la sex tape de Valbuena sans toutefois avoir été mis en cause ou inquiété par la justice (pourquoi nous en parler alors Closer ?). Son nom est aussi apparu dans le dossier de l’escroquerie au permis de conduire de Neuilly sur Seine. Comme d’autres stars, il aurait pu récupérer son précieux papier rose sans repasser par la case examen.

Sinon, on dit ça, on dit rien mais Brooklyn Beckham, tout juste 17 ans et fils déjà ultra people de sa star de footballeur de papa et de sa star de designer über chic de maman a pris l’avion tout seul avec sa girlfriend Chloé Moretz, 19 ans. Et dans ce sens-là, personne ne dit rien sur le détournement de mineur ? Ben alors, David et Victoria !?

Côté football, hors terrain, on trouve aussi dans Public du biscuit sur Antoine Griezmann et le fait que son père soit toujours agent d’entretien. « Même si le milieu star des bleus, auteur d’un doublé face  à l’Irlande, gagne 450 000 euros par mois, il n’entretient pas son papa Alain ! ». Dans Gala, c’est Kevin Trapp, qui est mis en avant : « un seul but : Izabel Goulart ». Le jeune footballeurallemand a pris dans ses filets « une magnifique sirène de chez Victori’as Secret », cette mannequin brésilien.

Viser la lune, toucher la loose : Amel Bent n’a vraiment pas de chance dans le choix de ses hommes

Et puisqu’on est parti à la rubrique judiciaire et qu’on évoquait le scandale des permis de conduire, voilà le cas d’Amel Bent. Et oui, la planète people est un village où tout le monde est en relation avec tout le monde. Notre pauvre chanteuse qui n’avait pas peur de viser la lune (des sacrifiiiiiiiices, s’il le faut j’en ferai, j’en ai déjà fait, mais toujours le poing levéééé) se retrouve en photo dans Voici alors qu’elle rend visite à son mari en prison, sa fille de 4 mois au bras. Car son homme, ex gérant d’auto école mais désormais incarcéré en cellule VIP, c’est Patrick Antonelli, celui qui est soupçonné d’être au cœur du système d’arnaque au permis de conduire. « Son quotidien n’est pas si facile –sa carrière n’est plus ce qu’elle était- et elle a dû quitter sa banlieue chic pour une autre plus modeste ». «  N’a t’-elle pas le droit d’être heureuse «  poursuit Voici dans une interrogation (c’est nous ou c’est un peu perfide comme manière de poser la question, cher Voicaï ?) 

Des petites brèves pour vous achever.

L.A beurk : David Duchovny, la star de X Files s’est fait tartiner le visage de beurre de cacahuète avant de se faire lécher par un toutou. Dernière mode au royaume des vies sexuelles trépidantes de Hollywood (qui pourrait croire que les stars puissent se contenter d’avoir des  vies qui ressemblent à la nôtre) ? Et bien non, l’acteur a beau être la vedette de la série Californication et s’être déjà fait soigné pour addiction au sexe, c’est pour une bonne cause qu’il a frôlé la zoophilie. Car les léchouilles par la bébête à son papa, c’était pour récolter des fonds en faveur de refuges qui recueillent des chiens errants et éviter ainsi qu’ils soient euthanasiés. Il fallait y penser, bravo Dave. #LickMyFace

Mariah Carey a entamé une carrière de DJ en perfecto et porte-jarretelle (et elle a oublié de mettre sa jupe) et la diva a encore oublié que dans la vraie vie, on n’était pas photoshopé. C’est balo Mariah !

En revanche, pas besoin de Photoshop pour la super top (et compagne de l’héritier LVMH Antoine Arnault) Natalia Vodianova. 3 semaines après la naissance de Roman, son cinquième enfant, elle défilait pour Givenchy. Elle qui a toujours affirmé qu’il « vaut mieux être mince que grosse » a su garder des goûts simples à commencer par celui du travail (pas en salle d’accouchement, non, le labeur, le vrai, le catwalk, quoi, c’est pas parce qu’on vit avec un milliardaire qu’on va renoncer à sa carrière) : « C’était trop fun de retrouver les copines et de sentir l’adrénaline monter avant de défiler » a-t-elle posté sur Instagram. Et dire, que certains défilent dans les rues contre la Loi Travail alors qu’il leur suffirait de défiler sur des podiums sous les projecteurs pour retrouver le sens des vraies valeurs. Bravo Natiuouskha, les travailleurs sont avec toi !

Cristina d’Espagne a échappé à la prison mais elle n’aura bientôt bien plus que sa mère la reine Sofia vers qui se tourner nous dit Point de vue. La princesse espagnole qui a échappé à la prison (voir la semaine passée) ne peut plus compter sur mon mari qui, lui, risque bien d’y passer de longues années s’il est condamné pour corruption. Et quand il y a quelque chose de pourri, au royaume d’Espagne, ça tape dur sur les doigts. La reine (désormais mère) Sofia a beau essayer d’expliquer à son fils le roi Felipe qu’il pourrait au moins se montrer prévenants avec ses neveux car « les enfants n’ont pas à subir les erreurs de leurs parents »,  le nouveau roi ne cède pas et ne veut plus avoir à faire à la famille de sa sœur. Muy triste.

Au registre bizarrerie, Matthew McConaughey a des « doigts de fée » nous révèle Voici. Concrètement, des ongles dignes d’une Nabilla qui aurait sur-abusé de la manucure. Pourquoi ? Voici a des hypothèses mais ne sait pas vraiment. Ca valait le coup.

Allez, éviter de vous faire griffer à l’aéroport, dans le bar du TGV ou sur l’aire de repos de l’autoroute. Et bon premier week-end de juillet !  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !