Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
©

Revue de presse people

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

Mais aussi, Sharon Stone en a sa claque des « dates » et préfèrent rester célibataire, Céline Dion aurait torpillé la carrière de Lara Fabian au canada, Cardi B à peine divorcée retombe dans les bras de son ex, Tom Cruise en pincerait pour sa partenaire dans Mission Impossible 7, Maiwenn pense que les féministes disent beaucoup de conneries, Kaenu Rives est amoureux en Allemagne, Daphné Burki passe son diplôme d’agricultrice, le professeur Raoult serait devenu le diagnostiqueur des stars et Justin Bieber va dessiner une paire de crocs.

Cette semaine, c’est vestiaire non mixte chez les people ! Porte de droite, des garçons bien sous tout rapport, proprets avec la raie sur le coté et les chaussettes montantes -presque plan-plan, et porte de gauche, les filles, malicieuses, libres, couettes au vent en crop top sur jeans troués.

Kylian Mbappé s’est trouvé une fiancée. 

Un couple de premiers de la classe, mais plutôt sans les lunettes et les boutons… Le Bleu préféré des français est amoureux, nous dit Public, de Cindy Bruna, mannequin française de 26 ans et ex de Neymar. Sérieux, intelligent, bosseur, sincère… Autant de qualificatifs employés pour décrire l’un comme l’autre, ils sont ensemble depuis près d’un an… Un enfant est même déjà évoqué par l’hebdo - Mbappé a 21 ans, c’est vrai dites-donc, tic-tac, le temps presse… On hésite entre leur tresser des lauriers, s’émerveiller devant tant de maturité ou leur envoyer des charentaises. Remarquez, ce n’est pas incompatible. Quelqu’un connait la pointure de Kylian ? 

Stephane Plaza s’est fait plaqué.

Le pauvre. Selon Public, l’animateur-acteur clamait partout qu’il allait se marier, qu’il avait trouvé la perle rare, qu’il était comblé, rangé. Et bien, le quinqua était devenu trop sage apparemment. Après trois ans, Amandine, styliste à la télé, aurait choisi un petit gars de son âge, 33 ans, rencontrée par hasard, comme ça, en promenant son chien. Dur.

Prince était un chic type. 

Paris Match donne la parole au photographe personnel du Love Symbol. En une dizaine d’années de collaboration, il a gardé une image très saine du chanteur. « Poli, amical, sérieux, respectueux », les drogues n’étaient pas tolérées dans les coulisses de ses shows. Heureusement qu’il y avait son look alors ? Jeff Katz a eu accès à l’immense dressing de la star. Pas un jean, pas un T-shirt, il s’habillait dans la vie comme sur scène. Plateform shoes, torse nu sous son manteau de fourrure, hop, à la boulange… Un mec normal, on vous dit.

Francis Cabrel, inusable maître zen

A l’occasion de la sortie de son quatorzième album, Gala consacre un portrait au chanteur. Il est devenu accro à la célébrité et à l’héroïne, il a déménagé à Berverly Hills, et parait, éméché, deux filles d’à peine 20 ans à chaque bras. Non, c’est une blague. Tout va bien, rien n’a changé ! Il vit dans le sud, est toujours marié, prône une vie paisible. A l’entendre sur les radios, ou à la télé en pleine promo, on renoue avec plaisir, comme avec un oncle qu’on n’aurait pas vu du confinement, mais dont la sagesse et la douce fantaisie nous fait dire « faudrait qu’on le revoit plus souvent, ce Francis ». 

Samuel Le Bihan, père modèle (et sexy)

En une de Gala, l’acteur pose avec sa fille. Et dans les pages de Gala, il raconte comment il a dû organiser sa vie autour de son enfant autiste qu’il élève seul. L’emménagement à Nice pour se rapprocher de la nature, l’implication dans son épanouissement… Un quotidien qui, explique-t’il, lui a ouvert les yeux sur sa condition d’homme et de père. Il comprend mieux le sens de la vie maintenant et apprécie mieux son métier, s’est rapproché de son fils ainé, de son père. On l’entend, la voix chaude, un peu trainante de l’acteur, dans ces pages et on le voit aussi, dans un col roulé comme dans Alex Hugo qu’il incarne sur France 2. Il regarde l’horizon, viril, tout en exposant sa sensibilité les mains dans les poches de son jean. L’image du beau gosse ténébreux, un rien taciturne est achevée quand à la question de savoir s’il est célibataire, Alex-Samuel répond que « la personne avec qui je pourrais construire, je ne l’ai pas rencontrée». N’en jetez plus, l’homme parfait est débusqué !

Meghan et Harry : parlons (encore) gros sous

Il y a comme un bruissement : Public alloue une page aux dépenses des Sussex pour évoquer le train de vie du duc et de la duchesse et Point de vue parle du retour possible du Prince en Grande-Bretagne pour des raisons fiscales. Quelque chose se trame on dirait. La nouvelle photo officielle du couple est disséquée et Public sort la calculette : la montre, la bague, le bracelet, l’ensemble de couturier, ça fait 329.000 euros. S’ajoute, la maison, la sécurité, l’électricité et « le petit personnel », je pose 3 et je retiens 5, ce qui nous fait dans les 310.000 euros de frais fixes mensuels. Point de Vue de son côté s’est attelé aux recettes : la conférence à 1 million la demi-heure, le contrat avec Netflix, les placements en Grande-Bretagne, l’aide paternelle… Et c’est là que le bas (de laine) blesse : l’hebdo royal raconte que le Prince Harry va revenir en Angleterre, non parce qu’il le veut, mais pour échapper au fisc. Allons-bon, rangeons la calculette et sortons l’agenda : les Sussex sont aux Etats-unis depuis le 7 Mai, un visa donne un délai de 183 jours avant de devoir payer des impôts la-bas. Un mois égal 30 jours.. 183 jours, ça fait dans les 6 mois… juin, juillet, aout, septembre, octobre… C’est ça, c’est donc en Novembre que va tomber le couperet. Voilà le choix de Sophie, euh de Harry : rester, payer ses impôts là-bas et laisser Oncle Sam tondre Elisabeth, sur son dos ? Ou bien prendre un passeport diplomatique et reconnaitre ainsi qu’il reste un membre de la famille royale et ne pourra donc pas dire ou faire totalement ce qu’il veut, comme par exemple s'ingérer dans la politique US, en appelant à voter Biden ? En tout cas, le personnel du château a été prévenu, nous dit Point de Vue, c’est bon, il peut arriver, son lit et sa salle-de-bain sont faits, et on a ressorti son rond de serviette.

Passons vite de l’autre côté de la barrière, où les filles font un peu plus les malignes !

Elizabeth II le retour !

La Reine Mère a enfin réussi à sortir de chez elle ! Accompagnée de William et toute de rose vêtue, elle s’est rendue dans un laboratoire de l’armée dans le sud du pays. Tu parles d’une rigolade après 7 mois de réclusion due au Covid ! Elle aurait sûrement préféré les répétitions des Spice Girls, ou un match de Polo. Pas de pot.

Calamity Jill : La femme du candidat Biden est une dure à cuire

A 10 jours de l’élection présidentielle américaine, Gala brosse un court portrait de Jill Biden et valide ses capacités à devenir First Lady. L’hebdomadaire revient sur son parcours et son profil : jeune divorcée, elle a épousé Joe Biden et adopté sa famille à la fin des années 70. Elle est présentée comme le pilier incontournable de l’opposant de Trump. Mobilisée pour l’éducation et passionnée par l’enseignement, elle assure vouloir continuer à travailler, si son mari est élu. Et apparemment, il ne faudrait l’énerver, Madame Biden, alias Docteur B : en mars, elle a empoigné une opposante qui se jetait sur son mari en plein meeting, et Gala révèle même qu’il y a 30 ans, elle a viré manu militari un prêtre d’une chambre d’hôpital. Il venait donner l’extrême onction à Joe Biden alors qu’il avait fait une rupture d’anévrisme. Prof, belle, blonde, cultivée, conseillère avisée, ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Les américains veulent cloner Brigitte !

Britney Spears remonte la pente !

Tel une candidate de haut vol, la chanteuse américaine est entrée en campagne : Public et Voici nous exposent la belle en pleine séance de sport en bikini sur la plage. Elle porte un masque, elle pose avec son boyfriend, un selfie la montre aussi fraîche qu’à 20 ans. Bref, elle profite et surtout, voyez bien comme elle a tout ce qu’il faut pour reprendre sa liberté financière ! C’est juré, d’ici Février, date du prochain examen de sa situation, elle sera une nouvelle femme. Ou plutôt à nouveau elle-même.

Le père d’Adele est un mufle.

La police écossaise a reçu un appel de sa part récemment : il demandait une intervention pour que sa voisine arrête d’écouter les disques de sa fille. Après l’avoir abandonnée alors qu’elle n’avait que 2 ans, et tenté un comme back, juste quand l’interprète de « Skyfall » devient célèbre (et riche), c’est le pompon ! Mais Adele prend sa revanche : son retour musical est très attendu par ses fans, et elle pourrait bien annoncé la sortie d’un album ces jours-ci. Méconnaissable, cheveux longs et bouclés, considérablement amaigrie depuis l’hiver dernier, Closer nous annonce, qu’elle présente, ce soir même, le 24 Octobre, la célèbre émission américaine, the Saturday Night Live. You go girl !

Laeticia reprend sa liberté : avec Pascal, c’est fini.

C’est la une de Closer : le mag explique tout du diner de rupture dans un restaurant du 7ème arrondissement de Paris, 14 mois après leur rencontre. Il a duré trois heures et à la sortie, en pleurs, la veuve de Johnny confondait son masque avec un mouchoir. La raison, tout le monde s’en doute : Johnny. Laeticia a d’ailleurs avoué elle-même dans 7 à 8, sur TF1 la semaine dernière, qu’ils faisaient souvent un couple à trois. Retour au célibat donc. Dont acte. 

Sia adopte des adultes. 

D’abord la chanteuse australienne apparait à visage découvert dans les pages de Closer alors qu’elle avait l’habitude de se cacher derrière d’immense perruque à franges. Et c’est pour nous annoncer une grande nouvelle ! En regardant la télé, elle a décidé d’adopter des enfants. Un garçon de 18 ans, pour être précise, qui lui a demandé si elle pouvait prendre un de ses copains aussi. Elle a dit oui parce qu’elle avait deux chambres libres chez elle. Et le copain, il vient d’avoir deux bébés aussi… « J’ai commencé à réfléchir à accueillir de jeunes enfants ». Ben, si il lui reste des chambres de libre, qu’est-ce qu’on y peut ?

Marlène Schiappa aime les hommes et les potins.

La ministre déléguée à la citoyenneté livre à Closer une interview enjouée, à l’occasion de la sortie de son dernier livre. Pour répondre à certaines féministes, elle affirme que si on éliminait les hommes de sa vie, elle s’ennuierait beaucoup. On apprend aussi qu’elle adore la presse people et que comme une bonne élève, elle réussit à rendre ce sujet - notre sujet, plutôt pertinent. Selon elle, ce serait même une nécessité politique « c’est rester connecté avec ce dont tout le monde parle ». Chez elle, il y avait une « Team Laura » et « une team Laeticia » parce que « l’histoire Hallyday a tant passionné les français » et aujourd’hui, il pourrait y avoir une « team Meghan" et une "team Kate », qui « représentent deux visions différentes de la royauté ». Elle est forte, hein, quand même. Pas étonnant que l’un de ses romans ait été traduit en 12 langues.

La mention spéciale de la semaine revient à François Cluzet, qui fait figure d’exception pour confirmer la règle : l’acteur est un bad boy assumé ! Et il est très en colère ! Après une charge violente contre Jean-Marie Bigard le mois dernier, l’acteur s’en prend à trois autre personnalités publiques coupables selon lui de donner leur avis à tort. « Il faudrait Luchini comme Premier ministre, Jean-Marie Bigard à la Santé et Eric Zemmour à l’intérieur (…) mais fermez-là ! ». Ca a le mérite d’être clair.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !