Savoir à quel Saint se vouer… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Hugo Jacomet, fondateur de Parisian Gentleman, explique comment briser les règles pour forger son propre style.
Hugo Jacomet, fondateur de Parisian Gentleman, explique comment briser les règles pour forger son propre style.
©Rose Callahan

Atlantico chic

Savoir à quel Saint se vouer…

Hugo Jacomet, blogueur star de l'élégance parisienne nous propose aujourd'hui d'échanger la Saint-Valentin contre la Saint-Crépin, saint patron des bottiers et cordonniers ! Une bien meilleure raison pour trouver chaussure à son pied.

Hugo Jacomet

Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio »

Gentlemen,

comme chaque année au mois de Février, nous sommes littéralement submergés de mails de promotion et de communiqués de presse provenant de maisons soit disant dédiées à l’élégance des hommes, usant et abusant de l’artifice grossier de cette fête ridicule et sans âme pour tenter de draguer le blogueur en mal de contenu : la Saint Valentin.

Sur-markétée jusqu’à l’écoeurement, la St Valentin est l’archétype de la fête traditionnelle ayant été littéralement kidnappée par l’ogre marketing toujours à la recherche de « days » en tous genres pour écouler sa marchandise clinquante et « bénie oui-oui. »

Le pire dans cet écoeurant sur-marketing du sentiment (et de la culpabilité liée en cas « d’oubli » de cette fête stupide), c’est que ces vulgaires campagnes de masse ne sont plus le fait exclusif de vendeurs de gadgets asiatiques roses pastel, mais également celui, depuis quelques années, d’augustes maisons de haute joaillerie, d’horlogerie ou de vestiaire masculin. Tout fout le camp…

Chez PG nous n’avons rien à faire de la St Valentin et demandons officiellement aux bureaux de presse d’arrêter de nous imposer ces messages primaires dont nous allons finir par compiler, pour vous faire rire, un florilège des plus débiles aux plus lénifiants…

Et pour ceux d’entre vous qui se sentiraient subitement en manque de prétextes pour s’offrir (ou, mieux, se faire offrir) chaque année une belle paire de souliers, nous avons la solution : substituer la Saint Crépin à la Saint Valentin dans votre agenda.

Fêtée chaque 25 Octobre par quelques amoureux des beaux souliers, la Saint Crépin, saint patron des bottiers et cordonniers, est également l’occasion pour la maison John Lobb Paris de proposer chaque année un soulier en série limitée. Alors certes il s’agit bien, là aussi, d’une forme de marketing événementiel. Mais nous trouvons cette idée, contrairement à la St Valentin, subtile, sympathique et pertinente.

Car même si la Saint Valentin n’est pas notre tasse de thé (ce qui ne veux pas dire que nous ne soyons pas amoureux et attentionnés), il est toujours bon de savoir à quel Saint se vouer…. Merci John Lobb.

Séries limitées John Lobb Saint Crépin 2008 à 2012

http://johnlobb.com

Amen,

HUGO

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !