Roi d'un jour sur Twitter : Louis XVI éclipse Lénine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Hier, jour de commémoration de son exécution (21 janvier 1793), et avec beaucoup de sujets peut-être plus urgents, pourquoi les médias sociaux se sont-ils entichés du roi guillotiné ?
Hier, jour de commémoration de son exécution (21 janvier 1793), et avec beaucoup de sujets peut-être plus urgents, pourquoi les médias sociaux se sont-ils entichés du roi guillotiné ?
©DR

Hashtags

Roi d'un jour sur Twitter : Louis XVI éclipse Lénine

Louis XVI dans les Tendances de Twitter ? Hier, jour de commémoration de son exécution (21 janvier 1793), et malgré beaucoup de sujets peut-être plus urgents, pourquoi les médias sociaux français (et étrangers) se sont-ils entichés du roi guillotiné ?

La Place de la Concorde, lieu de son exécution, était sous la neige à la date fatidique du 21 janvier. Sur Twitter, les commémoration ont démarré la veille, via le compteparodique Twitter @LouisCapetXVI : 

"Très très mauvais pressentiment sur cette journée, cette date ne me dit rien qui vaille..".

C'était il y a 220 ans, mais ce 220ème anniversaire n'est pas comme les autres. Louis XVI, jusque là classé comme joufflu et impuissant, est soudain trendy et a connu par intermittences les sommets des TT de Twitter France et même monde, le jour de la prestation de serment d'Obama. Besoin brutal de racines et d'Histoire? Cela, et un parfum de chaos mondial qui rappelle la Révolution, beaucoup de doléances, et  l'éternelle dynamique royalistes-catholiques contre sans-culottes révolutionnaires, toujours d'actualité.

Les étrangers, Espagnols, Anglais ou Américains, alertés par ce hashtag-fuséesur Twitter, ont suivi, et découvert avec Google Translate une page d'Histoire de France, assez gore mais exotique. Et Louis Capet fut à nouveau sacré roi, par les Tendances par Twitter. 

ouv

Photo du portrait de Louis XVI postée par  sur Twitter

D'ordinaire, la commémoration de l'exécution du roi est  l'affaire d'un petit cénacle royaliste, qui marquait son deuil par des messes, dont la messe requiem en la basilique Saint-Denis,où sont inhumés les rois de France. Ce jour-là, on peut en général lire chaque année sur un blog le récit de la journée 'infâme"du 21 janvier 1791 ou du  dilemme de son bourreau, Samson. On revoit des fleurs de lys.Et c'est tout.

Hier, le funeste anniversaire tombait à pic pour être clivant, dans une zone de haute pression où deux France se montrent les dents autour du mariage pour tous. Et  a tout précipité par son hommage.

Le testament du roi 

Que contient-il, ce fameux testament ?Boulevard Voltairel'a reproduit  :

"Moi Louis XVIe du nom Roy de France, étant enfermé avec ma famille depuis quatre mois dans la Tour du Temple à Paris, par ceux qui étaient mes sujets, et privé de toute communication quelconque, même depuis le onze du courant avec ma famille,de plus impliqué dans un Procès dont il est impossible de prévoir l’issue à cause des passions des hommes, et dont on ne trouve aucun prétexte ni moyen dans aucune Loy existante, n’ayant que Dieu pour témoin de mes pensées et auquel je puisse m’adresser.Je déclare ici en sa présence mes dernières volontés et mes sentiments" (suite sur le site).

Politeeks, de l'autre bord, a réagi au quart de tour.  "Nous fêtons nous vrais Républicains en ce jour l’exécution de Louis Capet, XVIe du nom, ci-devant roi de France..(...) On a vu en ce mois de Janvier 2013 des homophobes, réactionnaires pensant le monde figé manifester en nombre dans Paris, ceux-là même qui en nombre suivent un message qui devrait s’appliquer à eux “N’ayez pas peur”. Dans leur cortège ou dans un voisin, défilaient des cinglés avec banderoles royalistes. Parmi ceux là, On trouvera aussi quelques spécimens de fin-de-race dont les aïeux vomissaient la République. Et qui l’ont combattu pour conserver leurs privilèges!"

Annonce parue le 21 janvier dans la presse à Clermont-Ferrant, reproduite par Cyberbougnat

La politique a offert quelques débouchés supplémentaires, car, c'est commode,  François Hollande a déjà été comparé à Louis XVI, y compris par Mélenchon .Geneviève Petitabonde dans son sens :  "Aujourd'hui, les républicains mangent de la tête de veau en mémoire de la décapitation  de Louis XVI. Mais le gouvernement actuel semble tout aussi perdu que le défunt roi face aux mutations de notre monde".Contre-dits s'est livré à un audit des réformes conduites par Louis XVI et trouve qu'au contraire Louis XVI fut un "socialiste normal'. 

Un peu perdus dans leurs repères spatio-temporels, certains ont saisi l'occasion pour plaider en faveur des nouveaux 'gueux' de la crise."Monsieur le Président, Les Français ont faim.Et comme Louis XVI, vous ne le voyez pas.Ils sont à bout, affamés et rayés des listes de Pôle Emploi.Ils sont donc contraints à attaquer et/ou cambrioler des boucheries".

David Abiker s'est demandé : "Louis XVI en TT, c'est une révolte ?"  #NonSirecestUneRevolution lui a répondu un abonné, en lui rappelant que le 21 janvier est aussi l'anniversaire de la mort de Lénine, qui est passé inaperçu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !