Chez les people, c'est "Tournez ménages" ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Chez les people, c'est "Tournez ménages" !
©

Carnet mondain

Chez les people, c'est "Tournez ménages" !

Leonardo DiCaprio folâtre avec Blake Lively, Sienna Miller a un nouveau mec, Maria Shriver - épouse Schwarznegger - ne porte plus son alliance. Ruptures, amours, divorces… accrochez-vous, ça va très très vite.

Ce qu’il y a de bien avec les people, c’est qu’ils demeurent d’éternels fiancés. Peu importent les mariages, les coups de foudre, les divorces, ils finissent toujours par revenir au vert paradis des fiançailles. Regardez par exemple Leonardo DiCaprio. En voilà un qui ne perd pas de temps. Célibataire de frais (15 jours), il batifole à Portofino avec la pimpante Blake Lively. Même look dégingandé crado que du temps des ses sublimes ex – Gisèle Bündchen, Bar Rafaeli -, on le voit dans Public et dans Be marchant un pas derrière sa nouvelle âme-sœur.

Amour, un peu, beaucoup, plus du tout ?

Au fond, rien ne change : Leonardo DiCaprio vieillit, ses fiancées ont toujours vingt ans (voilà en somme pourquoi il faut en changer de temps en temps). « Et si finalement, Blake était la femme qui parvenait à lui mettre la corde au cou ? », demande Public. C’est fou, cet entêtement des magazines à croire que les people sont des gens romantiques, qui pensent mariage-fidélité-enfants-maison individuelle. Vous protesterez en disant que Johnny Depp et Vanessa Paradis ont connu douze ans – autant dire un siècle – de bonheur conjugal. Mais là, on vous arrête : ils seraient en train de rompre. En tout cas, c’est l’hypothèse de Public, qui s’interroge : « La fin d’une divine idylle ? ». Ils sont venus à Cannes séparément, Mr Depp a monté les marches seul, « officiellement, tout va bien, mais est-ce toujours le paradis ? »

Pour Jean Dujardin, c’est le paradis. Star du Festival de Cannes, il est partout, dans Paris-Match, Gala, Public. Radieux, en smoking et nœud papillon blanc, embrassant Alexandra Lamy. Eh ben, voilà un couple solide ! Et rassurant pour nous lecteurs romantiques qui pensons mariage-fidélité-enfants-maison individuelle. Paris-Match raconte que le couple voulait se mettre en scène devant la caméra : « Ils ont failli se mettre à nu, produire et réaliser une autofiction les concernant. Ils auraient joué leur propre rôle, fait part de la difficulté de vivre ensemble en tant qu’acteurs, de la jalousie, des egos qui s’entrechoquent. Projet ambitieux, oublié. Dommage. »

L’amour avec ou sans poils ?

Sinon, Sienna Miller a un nouveau boy-friend, Tom Sturridge. On vous aura prévenu, cette semaine, les people ont changé d’état civil, il faudra vous y faire. Miss Miller fait la fière dans Grazia, au bras de son nouvel amoureux. « Qu’est-ce qu’il a de plus que Jude ? » demande Perrine Sabbat. « Tom a vingt-cinq ans, l’âge des possibles. L’âge, surtout, où l’on n’a pas (comme Jude, 38 ans) besoin de prouver que l’on est resté jeune (malgré un début de calvitie) à l’aide d’une panoplie des plus improbables : T-shirts trop décolletés et autres sarouels catastrophiques. » Qu’en dit le benjamin des people, Justin Bieber ? Lui a plutôt le problème inverse, il en fait des tonnes pour paraître plus vieux que son âge, mais reste trahi par sa frimousse imberbe, ses baggys, sa casquette et son sac à dos. Dans Public, on le voit photographié en vacances avec sa petite amie Selena Gomez. Ils ont bien retenu la leçon de leurs aînés en peoplerie : « Lunettes fashion blanches (et trop grandes) pour lui et bikini bustier et sac panthère pour elle, on les croirait presque partis clubber à Ibiza… ».

Divorces à la pelle

Pendant que certains consomment leurs fiançailles au soleil, d’autres préparent leur divorce. C’est le cas de Marie-Laure de Villepin, qui s’épanouit comme artiste depuis qu’elle s’est séparée de son mari. « On vient d’apprendre qu’une nouvelle passion fait vibrer Marie-Laure : la chanson. D’ailleurs, elle aurait déjà expédié plusieurs textes à de grands compositeurs français. Elle rêverait même d’enregistrer et de sortir un album. », écrit le magazine ELLE. Interviewée par Gala, elle parle de ses créations, des sculptures en forme de cocos-fesse, évoque Dominique : « Bien sûr, c’est quelqu’un de formidable. Quand je l’ai épousé, c’était un diplomate, et pas un politique. J’ai été trompée sur la marchandise ! (Eclat de rire.) Ce qui m’a séduite, c’est son talent pour expliquer les grands problèmes du monde ». Ne demandez pas à Maria Shriver comment Arnold Schwarznegger l’a séduite, elle ne veut plus en entendre parler ! Dans Paris-Match, Edward Klein raconte par le menu l’affaire du fils caché que « Sperminator » a eu avec une employée de maison. C’est du Feydeau trash : « Maria Shriver vocifère contre son mari : « Je sais tout sur Patty et toi ! » (…) Je sais que tu as fait un enfant à Patty ! » Arnold, connu pour son imperturbable assurance de mâle dominant, ne cherche même pas à nier. « Y a pas de quoi en faire un drame », dit-il. »  La nièce de JFK fomente son divorce, sa vengeance sera terrible. L’article prévient : « Elle tient davantage des hommes Kennedy que des femmes de la famille. ».

Pour clore ce truculent carnet mondain, on vous laisse méditer une parole d’une fameuse célibataire : « Une femme magnifique est vite oubliée si elle n’a rien à dire », dit Elisabetta Canalis, ex Mme Clooney. Vite ! Qu’elle se trouve un nouveau mec, sinon c’est sûr on l’oubliera.



Astrid Eliard

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !