Port d'arme et terrorisme : les malheurs du sophisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Port d'arme et terrorisme : les malheurs du sophisme
©

Logique floue

Port d'arme et terrorisme : les malheurs du sophisme

La facilité à se procurer une arme accroît vraisemblablement les risques d'homicides « standards », mais ça n'a rien à voir avec le terrorisme.

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Il y un truc qui m'intrigue dans la manière dont pro et anti port d'arme se servent de chaque nouveau massacre pour conforter leurs certitudes au lieu de les réévaluer.

Ainsi, pour les premiers, le drame du Bataclan aurait pu être évité si les spectateurs avaient eu le droit de se promener avec un pistolet à la ceinture ; mais le drame d'Orlando, où il est légal d'être armé et où au moins deux vigiles l'étaient, n'a pas pu être évité pour autant.

Dans le même ordre d'idée, les ennemis de l'auto-défense affirment que c'est parce qu'il est facile de se procurer une arme aux États-Unis qu'Omar Mateen a pu faire un carnage ; mais la difficulté présumée d'acheter une mitraillette à Paris ou à Bruxelles n'a pas non plus empêché Abdeslam et son gang de faire 150 victimes (pour ne rien dire de Merah, des Kouachi ou de Nemmouche).

D'un point de vue objectif, et même s'il y a effectivement plus d'homicides par balles « standards » de l'autre côté de l'eau que chez nous, il semble que les deux doctrines soient également inopérantes en matière de terrorisme.

Qu'on se rassure, je n'en déduis pas qu'il est temps de s'inscrire à la NRA et de voter Donald Trump (qui n'a d'ailleurs pas encore annoncé sa candidature à la primaire LR, même si elle ne serait pas plus grotesque que celle de Rama Yade ou de Nadine Morano). Je me dis juste que ça risque d'aller plus mal avant que ça aille mieux – ici et là bas, avec ou sans port d'arme.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !