La fuite en avant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La fuite en avant
©

Revue de presse des hebdos

La fuite en avant

Tandis que l’Orient poursuit ses révoltes démocratiques et que l’UMP agonise, le président maintient le cap, à droite toute !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

 Scénario-catastrophe ou problème d’impression ? Sous le bandeau “ Nouvelle formule ” de “ L’Express ” apparaît une photo de “ Paris sous l’Occupation ” auquel le magazine, étrangement, consacre sa une. Aurait-on raté un anniversaire ? Même pas. A l’heure où les hebdos se penchent sur “ le lobby nucléaire (“ Nouvel Obs ”), l’enlisement libyen, les crises syrienne et yéménite, cet “ anachronisme ” a de quoi laisser dubitatif. La coïncidence peut étonner : en même temps qu’il revisite l’Occupation, “ L’Express ” publie un grand entretien avec Henri Guaino, conseiller spécial et “ Monsieur Histoire ” du président. “ Aucun candidat sérieux à l’élection présidentielle ne peut faire l’économie de son rapport à l’Histoire nationale et au pays ”, affirme-t-il. Spécial Histoire ou Sarkozy, ce numéro de “ L’Express ” ? En même temps qu’il détaille sur dix pages les raisons pour lesquelles “ le PS peut perdre ”, le journal publie une longue interview de Frédéric Mitterrand, une “ Lettre à un ami musulman ” de Jean-François Copé et un article sur les dysfonctionnements de l’université dont Valérie Pécresse a fait son nouveau cheval de bataille.

De l’Histoire à la politique politicienne, le pas peut être vite franchi. Le “ débat sur la laïcité ” en est la preuve, soulignent “ Les Inrocks ”. Car il donne lieu “ à de dangereux amalgames ”. “ On parle tantôt des racines chrétiennes de la France, tantôt de l’héritage républicain de la laïcité, explique le sociologue Eric Fassin. L’incohérence révèle le véritable enjeu. On patrimonialise la nation pour en réduire la définition aux Français de souche. Autrement dit, en fait d’histoire de France, c’est l’affirmation d’une identité nationale blanche. Rien ne sépare plus la droite de l’extrême droite ”.

Patron de la chaîne Histoire et “ conseiller de l’ombre du chef de l’Etat ”, Patrick Buisson, fait rare, décrypte cette semaine dans “ Paris-Match ” la montée du FN. Son électorat, dit-il, “ se compose d’une droite radicalisée et, pour l’essentiel, d’un électorat populaire qui n’a rien à voir avec l’extrême droite. Le mépris dans lequel la classe dirigeante tient (ces petites gens) a quelque chose de sidérant. Nos élites sont mues par une invraisemblable prolophobie dont elles n’ont parfois même pas conscience ”. Pour les reconquérir, “ le conseiller a déjà un plan de bataille. En trois points. Sur l’immigration, beaucoup plus de fermeté. Sur l’identité nationale, (…) un nouveau code de la laïcité. Sur le pouvoir d’achat, (…) une grande loi (qui) lutterait contre l’assistanat en réservant par exemple le RSA et le RMI aux Français qui ont un travail ”. Au vu de ce programme, on comprend que l’éminence grise voie dans un second tour 2012 Sarkozy-Le Pen une véritable “ catastrophe (qui) priverait le second mandat de Nicolas Sarkozy de tout contenu politique ”.

Des “ petites gens ”, “ VSD ” en a trouvé, justement, mais pas forcément là où on aurait pu s’y attendre. A côté de Liz Taylor, mais en beaucoup plus gros, le magazine consacre en effet sa couverture à “ Ces enfants d’immigrés qui votent FN ”. “ Je ne me retrouve plus dans cette France que je respecterai toujours, mais qui nous a oubliés, nous, les premiers immigrés d’Afrique, s’emporte ainsi Nora. Elle nous a craché à la figure, je n’ai pas honte de le dire. Elle a tout donné aux clandestins régularisés arrivés en terrain conquis, leur distribuant des logements sociaux et des aides. Le FN, lui, m’a permis de sortir la tête de l’eau en me trouvant, un temps, un travail de secrétaire. Aucun autre parti ne m’a jamais aidée. Les élus, je les hais, je les déteste, ces ingrats ! ”

Chroniqueur des “ petites gens ”, Eric Zemmour ? Dans son enquête sur “ La droite Zemmour ”, “ Le Point ” indique qu’ “ à l’UMP, beaucoup saluent en (lui) le “ chroniqueur du peuple ”. “ En récompense de sa bravoure, on célèbre l’éclaireur Zemmour, on sollicite son témoignage, on le porte en héros. Ou plutôt en héraut, celui d’une droite bien décidée à recouvrer son identité inspirée de la terre et des cathédrales ”. Et l’hebdo de nommer les tenants de cette “ droite qui se lâche ” : Lionnel Luca, Gérard Longuet, Claude Guéant, Thierry Mariani et Chantal Brunel – que Jean-Marie Le Pen lui-même qualifie “ d’aile UMP qui fait toujours pipi dans sa culotte ”. Sa fille Marine va plus loin, qui considère que “ Sarkozy, Longuet, Guéant, Mariani et les autres “ ne connaissent rien de la France. Parce qu’ils pensent qu’en lançant des propos racistes ou critiquables, ils vont me prendre des électeurs ? Parce qu’ils pensent que pour avoir le peuple, il faut mettre du gros rouge qui tache ? Mais penser cela, c’est penser que les Français sont d’affreux racistes et c’est leur faire injure. Non, les Français ne sont pas racistes ! Les Français sont un peuple modéré, généreux et ouvert ”. Un comble ”, conclut l’hebdo. Effectivement, celle-là, on ne s’y attendait pas, même si on n’est pas loin de l’analyse de Patrick Buisson.

UMP, à droite toute ? Malgré “ le trouble gigantesque (qui) s’est emparé (de l’UMP) face à la stratégie pratiquée par Nicolas Sarkozy ”, le chef de l’Etat est “ déterminé à ne plus céder aux sirènes humanistes, écrit Sylvie Pierre Brossolette dans “ Le Point ” : “ Je me suis fait avoir avec le retrait de la mesure sur la déchéance de la nationalité. On ne m’y reprendra plus. J’ai perdu à droite sans gagner au centre ” ”. Stratégie d’un échec annoncé ? “ S’il s’en sort, c’est McGyver ”, confie “ un ministre ”, sondé par “ Paris-Match ”. A l’heure où “ Le Nouvel Observateur ” se demande si le président sortant “ a déjà perdu ” 2012 et montre “ comment la droite prépare l’après Sarkozy ”, “ Les Inrocks ”, toujours par la voix d’Eric Fassin, indiquent que “ Nicolas Sarkozy est condamné à la fuite en avant parce qu’il échoue sur tous les fronts — chômage, pouvoir d’achat, diplomatie, insécurité, etc. Il se replie donc sur une politique du ressentiment. Non qu’elle soit efficace (…) Si le président continue dans cette voie malgré tout, c’est faute d’avoir autre chose à offrir ”.

Mais le PS, dans tout ça ? Plombé par l’affaire Guérini, les luttes de clan et l’atermoiement de DSK, il est surtout victime et coupable de son discours. Même “ Les Inrocks ” le disent : “ Trop souvent, la gauche se contente d’offrir une version “ à visage humain ” du discours de la droite : même si ses réponses sont différentes, elle part des mêmes questions ”. Des questions caduques, à en croire Emmanuel Todd. “ La France a atteint le stade d’une crise idéologique globale, déclare l’historien dans “ Le Point ”. (…) La vie politique est pleine de concepts “ zombies ”, morts que l’on croit vivants ”. “ La France de papa est morte, appuie le psychanalyste Jacques-Alain Miller, et, si on ne le comprend pas, on mourra avec elle ”. Hé oui, on en est là.

A lire également dans vos hebdos, “ Christian Lambert : flic ou préfet ? ” (“ VSD ”), “ Jamel Debbouze, la France qu’on aime ” (“ Les Inrocks ”), “ Les nouveaux islamophobes ” (“ Le Point ”), l’édifiante “ discussion ” entre le responsable de la sécurité de Renault et les cadres de l’entreprise et les bonnes feuilles du livre “ Un si petit “ Monde ” ” (“ L’Express ”). A ne pas rater non plus dans l’ “ Obs ”, qui sort son dossier “ Votre argent ”, la “ fulgurante renaissance d’un roman culte des milieux d’extrême droite ”, “ Robert Ménard dans les filets de Marine ? ” et le droit de réponse de Philippe Cohen à l’article d’Ariane Chemin sur ceux qui “ contaminent la pensée FN ”. Revenant sur “ l’opération BHL ”, la journaliste publie par ailleurs une assez cocasse “ Brigade du Raphaël ”. Il faut bien rire un peu, n’est-ce pas ?

 

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !