Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
©

La minute "Tech"

Jamais sans mon smartphone

En plein essor, la technologie Near Field Communication s’installe dans la vie de tous les jours : paiements, ouverture et fermeture de portes, gestion et surveillance d’appartements à distance. Les téléphones mobiles deviennent de plus en plus des terminaux à tout faire.

Nathalie Joannes

Nathalie Joannes

Nathalie Joannès, 45 ans, formatrice en Informatique Pédagogique à l’Education Nationale : création de sites et blogs sous différentes plates formes ;  recherche de ressources libres autour de l’éducation ;  formation auprès de public d’adultes sur des logiciels, sites ;  élaboration de projets pédagogiques. Passionnée par la veille, les réseaux sociaux, les usages du web.

Voir la bio »

Aux conversations sans fil entre deux personnes, les appareils nomades ont progressivement ajouté des fonctionnalités empruntées à d’autres machines. Le bloc-notes incorporé a remplacé le PDA (Assistant Personnel Numérique). Les geeks exhibaient en 1997 le prestigieux Palm Pilot. Un lecteur intégré de fichiers musicaux  complète le baladeur MP3 dont le premier modèle est apparu en 1998 sous la forme de l’élégant Diamond Rio. Dans le même smartphone,  un appareil photographique, un caméscope, une interface de cartes géographiques, une antenne GPS  (Global Positioning System) et une plateforme de jeux. Avec la communication rapprochée sans fil, le téléphone s’octroie une foule de services supplémentaires.

2012 sera l’année de la NFC

La technologie NFC est jeune puisqu’elle est apparue en 2002 mais tout incite à penser - notamment les 15 milliards engagés par l’État dans la filière française - que 2012 sera l’année du décollage avec une perspective de 550 millions de portables à renouveler dans les pays les plus avancés technologiquement.

La NFC fonctionne sur des ondes à haute fréquence qui autorisent des débits suffisamment élevés pour collecter des données intéressantes comme les allées et venues des femmes de ménage dans les grands hôtels. Sa portée est inférieure à 10 cm. Cette limite a deux conséquences. Puisque l’utilisateur doit approcher son téléphone très près d’une source, il y a tout lieu de supposer que son geste est volontaire. Si c’est le cas, le fait que le récepteur soit à quelques centimètres de la source émettrice empêche toute intrusion. Bien sûr, les dispositifs NFC enregistrent les échanges dans leurs moindres détails.

Les services les plus courants sont la billetterie, le paiement virtuel (Google a déjà sorti son porte-monnaie électronique Google Wallet ) et la consultation d’informations pratiques comme le temps qui reste à passer sous l’abri avant que l’autobus arrive. Cet essor de l’objet communicant dans la ville numérique intéresse les collectivités locales : Bordeaux, Caen, Lille, Marseille, Metz, Nice, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse sont très engagées dans la fourniture de services comme celui de Metz. Un automobiliste gare son véhicule. Son téléphone mobile enregistre la géolocalisation de la voiture ainsi que l’horaire de début du stationnement. Dix minutes plus tard, avant de repartir, l’automobiliste envoie l’heure de son départ. Ces données permettront à un serveur municipal de facturer dix minutes de stationnement, pas une de plus. La somme est prélevée sur le compte bancaire dont l’automobiliste a préalablement fourni les coordonnées.

La clé est dans le téléphone

L’avenir proche est à l’émulation par les ondes à très courte portée de la puce qui gère les ondes à très longue portée dans les téléphone mobiles. Le New York Times du 1er juillet racontait comment les entreprises américaines de serrurerie et de sécurité se ruent sur la NFC. La firme Schlage – équivalent de notre Bricart nationale – développe un dispositif par lequel le téléphone mobile remplace la clé en métal. Il suffit de télécharger une application sur iPhone, BlackBerry ou Android pour pouvoir ouvrir ou fermer la porte d’entrée sans quitter le salon, mettre en route, en hiver, le chauffage de la voiture en attendant de régler l’addition dans un restaurant, réserver une chambre  d’hôtel de très loin par téléphone mobile et recevoir par SMS le code NFC qui permettra au téléphone d’ouvrir la porte de la chambre comme le fait une carte magnétique.

Toute la domotique est gérée par le téléphone mobile : lumières, réglage des thermostats pour essayer de maîtriser la facture du chauffage, caméra de surveillance. Le réseau du fabricant de serrures et de clés offre même des services comme le message qui indique là la seconde près l’heure à laquelle les enfants quittent l’école.

Le serrurier n’est pas inquiet pour l’avenir de sa gamme de clefs métalliques. Il sait que les batteries de téléphone mobiles s’épuisent vite et que personne ne sera jamais assez stupide pour rester devant son appartement numériquement verrouillé en hurlant dans la nuit contre son téléphone portable.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !