Lutter pour faciliter l'accès à l'eau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Lutter pour faciliter l'accès à l'eau
©Reuters

Atlantico Green

Lutter pour faciliter l'accès à l'eau

Le problème n'est pas tant lié à un manque global d'eau sur terre, mais aux inégalités croissantes d'accès à cette ressource vitale. Pourtant des solutions existent. Tour d'horizon...

 Zegreenweb

Zegreenweb

Le site www.zegreenweb.com

propose chaque jour toute l'actualité du développement durable et offre une véritable boîte à outil pour un quotidien plus soucieux de la planète (écogestes, recettes de cuisine bio, guide des restos bio, espace emplois verts, covoiturage, éco-consommation, etc.)

 

Voir la bio »

Les inégalités d’accès à l’eau douce ont tendance à se creuser entre pays développés et pays en voie de développement. Or l’eau douce est nécessaire dans la chaîne de développement des écosystèmes ou encore pour des activités vitales développées par l’Homme comme l’agriculture. Les chercheurs du MIT ont ainsi mis au point un nouvel outil logiciel permettant d’évaluer la capacité des ressources en eau actuelles à satisfaire les besoins d’ici 2050, et le résultat est pour le moins inquiétant.

5 milliards des 9,7 milliards d’habitants de la planète en 2050, soit plus de la moitié, risqueraient de vivre dans des zones où l’accès à l’eau serait compliqué. Un milliard d’habitants supplémentaires vivraient dans des zones où les besoins en eau seraient plus importants que l’eau disponible en surface. Sans surprise, ces zones sont celles qui ont déjà aujourd’hui des difficultés d’accès à l’eau, parmi lesquelles l’Inde ou l’Afrique du Nord. Les effets du changement climatique pourraient quant à eux accélérer ce processus.

A lire aussi sur Zegreenweb : Plus de la moitié des terriens subiront des difficultés d’accès à l’eau d’ici 2050

Playpump, un ingénieux moyen d’accéder à l’eau potable

Destinée à améliorer l’accès à l’eau potable dans les régions rurales d’Afrique, la trouvaille de Playpumps International a fait mouche. Deux en un, l’installation permet aux enfants de jouer sur un tourniquet et de pomper l’eau depuis les profondeurs, au rythme des rotations. A raison de 16 tours par minute, le carrousel pompe 1 400 litres d’eau en l’espace d’une heure. Ceux-ci sont ensuite acheminés jusqu’à un réservoir de deux mille cinq cents litres placé à sept mètres du sol. Quand le réservoir est plein, l’eau pompée en surplus redescend de là où elle est venue grâce à un tuyau de manière à éviter tout gaspillage de la précieuse ressource. Quatre panneaux publicitaires sont installés sur les réservoirs. Deux d’entre eux présentent des messages d’intérêt public. Les deux autres sont loués, ce qui permet de financer totalement l’entretien des pompes, lequel est assuré par des équipes locales. La maintenance de ces équipement est relativement simple car le système hydraulique est des plus basiques, il ne comporte en effet que deux parties mobiles !

A lire aussi sur Zegreenweb : Playpump, un ingénieux moyen d'accéder à l'eau potable

Un four solaire pour faire de l’eau potable

Face à la crise mondiale de l’eau, Gabriele Diamanti, designer diplômé, propose un nouveau four solaire permettant de transformer l’eau de mer salée en eau potable. Baptisé Eliodomestico, son invention est simplissime, mais diablement efficace.

Concrètement, le four solaire tout en céramique fonctionne comme une machine à café « à l’envers ». Il suffit en effet de verser l’eau salée dans la pièce noire supérieure, eau qui sera ensuite chauffée par le soleil. Une fois le processus d’évaporation entamé, la pression cumulée poussera la vapeur à travers un tuyau dans la partie médiane, laquelle se condensera sur le couvercle de la cuvette en bas du dispositif pour enfin s’écouler dans une cuvette recevant le précieux liquide désalinisé.

Au total, 5 litres d’eau potable peuvent être recueillis chaque jour grâce à ce système qui coûte à peine 50 dollars (39 euros). Et si l’étudiant transalpin a utilisé de la terre cuite, son concept peut en outre s’adapter à n’importe quel matériau. De même, l’invention est complètement libre de droits, ce qui signifie que n’importe qui peut créer un Eliodomestico chez soi.

A lire aussi sur Zegreenweb : un four solaire pour faire de l'eau potable

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !