Louis Sarkozy craque pour une copine de Nabilla ; Mariah Carey trouve un homme à ses mesures ; "Closer" s'inquiète pour Carla B. et "Gala" se préoccupe de Valérie T. | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Louis Sarkozy craque pour une copine de Nabilla ; Mariah Carey trouve un homme à ses mesures ; "Closer" s'inquiète pour Carla B. et "Gala" se préoccupe de Valérie T.
©Capture

Revue de presse people

Louis Sarkozy craque pour une copine de Nabilla ; Mariah Carey trouve un homme à ses mesures ; "Closer" s'inquiète pour Carla B. et "Gala" se préoccupe de Valérie T.

Brune + à la plage + jolie + trentenaire + animatrice télé + bébé dans les tuyaux ? Voilà la formule magique pour être en couverture d’un magazine people cette semaine ! C’est le cas (pour la millième fois) de Jennifer « au top un an après bébé… » sur « Closer ». C’est aussi le cas en Une de « Public » pour « Karine Ferri enfin prête pour le bébé ». Une fois ces non-scoops évoqués. Qu’y a-t-il susceptible de nous intéresser dans nos tabloids cette semaine ?

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Journaliste et productrice, Sandra Freeman a animé des émissions sur France Inter, LCI, TF1, Europe 1, LCP et Public Sénat. Coautrice de L'École vide son sac (Éditions du Moment, 2009), elle est la fondatrice du média internet MatriochK.

 

Voir la bio »

Miley Cyrus : bouche à bouche avec une nouvelle «  It girl » 

L’ancienne égérie de Disney ne cesse de s’afficher mouch-mouchant avec une nouvelle copine hyper sexy, chaque semaine. « Public » dévoile donc l’identité de la nouvelle recrue de Miley Cyrus : « elle sort avec la nouvelle bombe de Victoria’s Secret ». Son nom est Stella Maxwell, une blonde lumineuse – 81-58-84 (ce sont ses mensurations, pas son numéro)…  « Une It girl sinon rien » conclue le magazine.

Ce qui fait fantasmer : le potentiel érotique de Madonna, Rihanna ou Beyoncé

Autre blonde lumineuse, c’est une mannequin seins nus (et offerts), bras relevés pour tenir ses cheveux en hauteur, qui fait la couverture de « Grazia » cette semaine. Ce que nous propose ce « Numéro Collector » ? De répondre à la question « où en sommes-nous avec le sexe en 2015 ? ».  Et qu’y apprend-on ?

Que ce qui nous fait fantasmer, ce sont des magazines de charme comme « Playboy » (ou cette couverture de « Grazia » ?), pour seulement 14% d’entre nous… Mais ce qui nous fait bien plus réagir c’est, pour 43% des sondés, le potentiel érotique d’une célébrité !

Et du coup : quelles sont les icônes du désir aujourd’hui ? C’est Madonna encore et toujours (pour 56%), puis loin derrière, pour 20% Rihanna, et pour 9%, c’est Beyoncé.

Et d’un mot, alors : Où en sommes nous avec le sexe en 2015 ? Le magazine s’appuie sur une récente étude Ifop pour notifier une remarquable « banalisation d’un modèle de « sexe sans lendemain » et surtout l’émergence d’une « hook up culture » dans laquelle la sexualité est totalement dissociée de la conjugalité.

« Hook up culture » VS « Virginité tardive » (l’anti people)

Je ne pouvais pas évoquer cette Une de « Grazia » sans faire cas de celle de « Society » (le mag qui parle de tout mais autrement) : eux aussi parlent de sexe, en ces premiers jours d’été, mais en prenant le « contre-pied » : « 40 ans - toujours puceaux (ça n’arrive pas que dans les films) ». Ils nous proposent des témoignages de vie sans sexe, « je me suis toujours senti moche », « j’ai l’impression d’être pris au piège », « j’ai l’impression qu’il ne me manque plus qu’un détail »…  et puis « Society » nous dresse le portrait robot du vierge tardif : ça touche particulièrement l’homme, pas valorisé sur le marché sexuel, peu qualifié, qui vit dans des quartiers populaires ou qui a des problèmes de santé, voire un handicap… bref un anti-people, si je comprends bien. D’ailleurs, on est très loin de la Une de « Voici »… dont « les amoureux font déjà couette commune » !

Louis (le fils de Nicolas Sarkozy) + Capucine (le fruit de la téléréalité) = love

Ce « scoop – Voici », c’est que Louis, le fils de Nicolas Sarkozy, sort avec une star de la télé réalité ! « Elle a commencé en montrant son joli minois » ! Capucine est une ex-candidate de « Secret story » (dont on nous montre une capture d’écran : ce sont ses fesses), des « Anges de la télé réalité » (elle est en photo à côté de Nabilla-non-mais-allô-quoi), et est aussi chroniqueuse dans le Mag sur NRJ12… Une fois le personnage posé, l’information à retenir est que ce 18 juin (jour de l’appel), Louis l’a présentée à son père et sa grand-mère chez Ledoyen lors d’un déjeuner.

« Voici » (qui se lance dans l’analyse politique) craint que « côté républicains, ça puisse grincer » : « Capucine n’a rien de la petite bourgeoise » !

Nicolas + Carla = moyen bof (jusqu’aux vacances)

« ça va mal… », titre « Closer » : il y a quelques jours la rumeur de leur séparation bruissait, paraît-il… « Une rumeur exagérée mais révélatrice de l’atmosphère électrique du moment » nuance « Closer ». Explication : « si le couple est toujours ensemble, il est pourtant mis à mal par un retour en politique très violent ». Par conséquent, cet été «  les vacances au Cap Nègre s’annoncent décisives ». En cause, il y aurait « la politique dont elle ne supporte plus les coups bas », mais aussi le fait qu’ « elle ne voit pas assez son mari, qui passe beaucoup de temps dans ses bureaux de le rue Miromesnil ».

Julia Roberts + Danny Moder = ça va mieux grâce aux vacances

(Si je peux me permettre, de bonnes vacances semblent pouvoir sauver un couple ! c’est en tous cas, la solution qu’a adoptée Julia Roberts, selon « Closer » ! Après 13 ans de mariage et 3 enfants, la « méga star hollywoodienne » et son époux Danny Moder, « un simple cameraman », sont donc partis  au Mexique, « en vacances pour sauver leur couple ». D’après les informations glanées par le magazine, « il supportait de moins en moins son caractère impétueux »… In fine,

les vacances auraient donc pour vertu de transformer les réalités et les caractères ! on dirait, en tous cas !)

Maria Carey : ça roule avec son amoureux miliardaire 

"Maria Carey a bien fait de choisir un milliardaire : il peut lui payer un bodyguard juste pour l'aider à sortir de l'eau" ; "Voici" taquine la star, ses combis moulantes et ses décolletés affriolants... mais elle, quand elle pat en vacances à Capri, ce n'est pas pour recoller les morceaux : En choisissant cette petite île d'Italie, elle officialise sa relation avecson nouvel amoureux,  le miliardaire James Packer, ex de Miranda Kerr !

Julie Gayet : « discrète, « héroïne Hitchcockienne », ou « first Lady » ?

Ce même 18 juin, Julie Gayet «  était présente sur le Mont Valérien pour la commémoration de l’appel du 18 juin que présidait le chef de l’Etat », son « fiancé ». Voilà les faits. Quant aux interprétations, elles, sont bien nombreuses : dans « Closer », l’info est rangée aux pages « c’est pas leur semaine ». Leur commentaire : « on pourrait la surnommer « la discrète. Si Julie Gayet a assisté à la cérémonie, elle ne s’est jamais approchée de François Hollande ». « Voici » y voit un signe plus encourageant, (même si officiellement elle accompagnait son grand père, Alain, Compagnon de la Libération) : « Après l’avoir longtemps cachée, François a invité l’actrice à une cérémonie. Un subtil premier pas vers un rang de first Lady ». Ah oui… subtil ! « Grazia » lui attribue un autre rôle, celui d’« héroïne Hitchcockienne ». Quant à « Gala », on parle sans détour d’« officialisation »…

Valérie Trierweiler : plus blonde !

…  Mais si « Gala » « officialise » Julie Gayet en Première dame, c’est tout de même Valerie Trierweiler que le magazine met en Une du magazine cette semaine ! Pour quelle nouvelle de taille ? Pour raconter « les secrets d’une renaissance », qu’elle est « prête à aimer à nouveau » : « L’ex-première compagne » est une femme nouvelle, définitivement affranchie, prête à de nouveaux élans »… mais encore ? Elle est « Plus blonde, plus souriante, résolument tournée vers l’avenir »… ah bon… !

Et pour témoigner de ce renouveau, la parole d’expert est celle de son coiffeur : « j’ai opté pour un blond très doré, très naturel, qu’elle avait déjà sur ces pointes »… il semblerait qu’il lui ait aussi raccourci mes « cheveux de 10 cm pour redonner un peu de dynamisme ». Merci pour ce papier !

Charlize Theron et Sean Penn : « the end »

« Public » re-contextualise : « Ils devaient se marier dans l’année… et il paraît qu’ils se séparent ». On est forcément surpris ! Nous qui suivons assidûment le ballet de ces âmes aimantes, nous n’avons pas vu la rupture venir ! Mais là, ce n’est pas de la rumeur. Ça provient de la source : « Le porte parole de Charlize Theron a lâché une bombe en annonçant l’annulation de la noce. Officiellement, elle aurait pris la décision de rompre parce que ses rapports avec Sean ont changé depuis qu’il l’a dirigée dans son nouveau film « The last Face ». Officieusement : c’est une certaine Fleur Van Eeden qui a mis le feu au poudres, la cascadeuse Sud africaine qui double Charlize Theron dans le film ».

Bref, elle n’a pas supporté les infidélités de l’acteur. « Voici » rajoute que sur le tournage, il l’a « plusieurs fois humiliée, insultée » et que de ce fait, « la blonde, maltraitée par l’acteur, a préféré tout arrêter. Et reprendre sa liberté ».

PS : Côté Sean il paraît qu’on s’accroche et que la messe n’est pas dite ! (dixit « Public »)

Johnny Depp – Vanessa Paradis : maison à vendre !

Dans le genre, élégante star qui aime les bad boys, Vanessa Paradis est encore cette semaine sous les feux des projecteurs des magazines people. Pourquoi cette fois ?

L’info de « Gala », c’est qu’ « elle n’oublie pas Johnny Depp » ! Et quelles preuves pour un tel titre ? « Vanessa vient de solliciter Sotheby’s pour vendre la bâtisse valant 23 millions d’euros », une demeure au Plan-de-la-Tour, qu’elle avait achetée avec Johnny Depp et où ils ont passé dix étés en famille. « Là-bas, poursuit-on, elle oublie le musicien polisson (NDLR : Benjamin Biolay)… là bas elle pense à l’acteur qu’elle a aimé dès leur première rencontre il y a plus de 20 ans (NDLR : Johnny Depp) ».

« Public » a une toute autre lecture de la mise en vente de la maison et titre : « Johnny Depp : La France ce n’est plus le paradis » expliquant que c’est lui, la semaine dernière qui «  a contacté la prestigieuse agence Sotheby’s International de Monaco pour qu’elle mette en vente sa propriété varoise », et qu’il « n’a même pas pris la peine de récupérer les photos de famille » tant il voudrait balayer le passé.

(… Mais Vanessa, n’y est-elle pas, là, avec sa fille Lily-Grace ?!)

Georges Michael - Michel Polnareff : le temps passe

Terminons avec un clin d’œil à nos anciens contemporains : Georges Michael ou Michel Polnareff. Quelles nouvelles ?

« Voici » nous apprend que le chanteur « essaie de se débarrasser de ses addictions » que sont l’alcool, la drogue ou les médocs. Mais (photo à l’appui) ça ne semble pas évident : « Bouffie par les médicaments, la star sexy des années 80 a pris une dizaine de kilos et semble au bout du rouleau » !

Quant à Michel Polnareff, « Gala » l’a retrouvé dans la sous-préfecture de l’Allier. 8 ans après sa dernière apparition publique, le chanteur a profité de l’inauguration d’une exposition à sa gloire, pour présenter  son fils Louka à ses fans. L’enfant porte les « mythiques lunettes blanches de son père » pour bien montrer qu’il en est le digne héritier. Pour rappel, à la naissance du garçon en 2010, il y a eu un clash entre la star et sa compagne Daniyellah, car après un test ADN, Polnareff s’était aperçu qu’il n’était « le père biologique de Louka ». Il s’était cru trompé. Mais en fait, non ! « Elle avait fait  appel à un donneur ». C’est tout. Aujourd’hui, tout est entré dans l’ordre derrière les lunettes blanches.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !