Laure Manaudou, Jérémy Frérot (Delavega) : c'est reparti ! 15 kilos perdus en 15 jours : Karine Ferri, jeune maman wonder woman (ou atteinte d'une bonne diarrhée ?) ; Drew Barrymore : c'est pour une femme qu'elle quitte son mari | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Laure Manaudou, Jérémy Frérot (Delavega) : c'est reparti ! 15 kilos perdus en 15 jours : Karine Ferri, jeune maman wonder woman (ou atteinte d'une bonne diarrhée ?) ; Drew Barrymore : c'est pour une femme qu'elle quitte son mari
©

RPPeople

Laure Manaudou, Jérémy Frérot (Delavega) : c'est reparti ! 15 kilos perdus en 15 jours : Karine Ferri, jeune maman wonder woman (ou atteinte d'une bonne diarrhée ?) ; Drew Barrymore : c'est pour une femme qu'elle quitte son mari

Et aussi, les femmes de pouvoir : Beyoncé, Brigitte Macron et Anne Gravoin.

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Journaliste et productrice, Sandra Freeman a animé des émissions sur France Inter, LCI, TF1, Europe 1, LCP et Public Sénat. Coautrice de L'École vide son sac (Éditions du Moment, 2009), elle est la fondatrice du média internet MatriochK.

 

Voir la bio »

La presse people est totalement schizophrène. Elle met en Une le sourire angélique de la Duchesse de Cambridge et le bonheur tout rose de Karine Ferri à la suite de la naissance de son bébé. Et, dans le même temps, tout ce qui croustille dans ses pages, ne sont que sexe, argent, stratagèmes politiques et trahison. On vous attire avec le paradis… pour vous plonger bien ailleurs.

Karine Ferri a mis au monde bébé Maël… et a 15 jours pour perdre 15kg

Attaquons par les layettes. « Closer » propose donc en Une la photo de Karine Ferri, jolie frimousse souriante et maquillée, telle qu'on la connaît à la télévision. « Elle a accouché ». Pour le détail, « c’est dans la nuit du 5 au 6 avril qu'elle a commencé à ressentir les premières contractions ». Bébé Maël ("prince" en breton, spécifie le magazine) est ainsi né « à Rennes, dans la clinique privée qui a suivi sa grossesse (…) après plusieurs heures de travail », nous informe l’empathique « Closer ». « Un bonheur qu'elle a partagé avec le footballeur Yoann Gourcuff, « son homme » comme elle l'appelle, et dont elle est l'amoureuse depuis cinq ans ».

« Voici », un peu moins glamour, publie les photos « exclusives » de la même Karine, version aujourd’hui, avec surpoids, sans far, mais avec paupière lourde. Alors oui, « Voici » écrit que « Karine Ferri, bientôt 34 ans, et son compagnon, 29 ans, entament le plus beau chapitre de leur existence », mais le magazine ne manque pas de rajouter qu’elle « a 15 jours pour retrouver la forme », qu’elle « va devoir retrouver l'énergie et sa silhouette d'avant bébé en un temps record »… et de faussement la rassurer en rajoutant que « 15 kg pendant sa grossesse, c'est quand même trois fois moins que Kim Kardashian ».

Kate Middleton livre « ses premières confidences »… pour dire qu’elle aime beaucoup la Reine. (Elle n’as pas peur de le dire)

Au pays de Candy, on trouve aussi Kate Middleton, dont on rappelle que les tabloïds se délectent à rappeler sa disgrâce dans le cœur des britanniques depuis quelques semaines. Opération séduction nécessaire donc. Première interview en solo. « Gala » propose ainsi en Une, Kate qui livre « enfin ses premières confidences » : « Elle ne prend que rarement la parole, elle ne l'avait encore jamais fait sans la présence, à ses côtés, de son époux, le prince William. Et pour rendre hommage à la reine, à l'occasion de son prochain anniversaire, la duchesse de Cambridge a accepté de se livrer, sans retenue. » C’est beau ! En fait, cette interview s’est glissée dans un reportage diffusé par la chaîne britannique ITV. On y apprend qu’elle aime la Reine, « sa belle grand-mère » qu'elle considère comme « un guide bienveillant ». Qu’en plus la Reine « est généreuse et a toujours été là pour la conseiller gentiment ». Que les Windsor peuvent taquiner un peu Kate (Oh !) : « Ma famille me trouve trop bavarde » ; « ils se moquent de moi parce que je  discute trop ". Aussi, on y apprend « Comment elle a conquis Élisabeth II »… en lui cuisinant un plat !

Une interview, sans retenue, donc.

Les amoureux de la semaine : Zoé Félix et l’acteur Pascal Demolon ; Kendji Girac et Soraya ; Laure Manaudou et Jérémy frérot (Re)

Et pour clore le volet « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », sachez que « Voici » annonce en « scoop » que l’actrice Zoé Félix et l’acteur Pascal Demolon sont « fous amoureux ». Ils jouent ensemble sur scène dans « Je vous écoute », une pièce de et avec Bénabar. Et « ils ne se quittent plus non plus dans la vie ». D’ailleurs, commente le magazine, « décidés à avancer très vite dans leur histoire, il font déjà tout ensemble : boulot et dodo ».

En Une « Public » déclare la flamme de Kendji Girac pour Soraya qu’il aurait même « présenté à ses parents » au bout de deux mois. « Elle est jolie et en plus c'est une tête », s’enflamme le magazine avant de la décrire : « Regard gris vert, sourire éclatant, crinière d'ébène, Soraya Miranda a tout pour elle ». Elle étudie aussi. Et sait citer. Pour preuve : « sur son Facebook la jeune femme a posté une citation d'Alfred de Musset qui résume bien son état d'esprit du moment. « Je ne sais où va mon chemin, mais je marche mieux quand ma main sert la tienne. »

Et puis, pour ce qui concerne Laure Manaudou et Jérémy frérot, rassurez vous, ils sont « à nouveau ensemble » annonce « Public » : « Depuis quatre semaines, Laure et Jérémie postaient des images sibyllines » sur les réseaux sociaux. Elle « a publié sur Instagram de photos de mains enlacées ». Lui, « sur Twitter, une photo d’eux accompagnée de deux cœurs ».

Bon, c’est cucu. Mais ça marche, « Public » en parle, et moi je vous le rapporte !

Les ruptures de la semaine : Drew Barrymore a quitté son mari pour une femme ; Lorie et Alexis pour rien ; et Victoria et David Beckham, c’est pour bientôt

Le cas Drew Barrymore plaît beaucoup à vos tabloïds. Ce n’est seulement qu’elle ait quitté son époux, père de ses deux enfants… c’est surtout qu’on y parle de bissexualité. Et ça, c’est le pied. « Closer », qui maîtrise bien la psychologie des ruptures, écrit noir sur blanc les causes de leur rupture :

« Leurs conflits, mais surtout l'attraction de plus en plus forte de Drew pour une autre femme ont précipité la fin du mariage avec l'acteur Will Kopelman ». Il faut dire qu’elle a communiqué sur sa rupture en déclarant : « J'ai pris conscience que ma vie suivait une nouvelle direction ». Alors forcément, parler « nouvelle direction », c’est sous-entendre « direction femme », comprend-on. Logique selon les magazines qui rappellent (pour ceux qui le savaient déjà et que ça intéresse) que Drew Barrymore a déjà eu des relations lesbiennes par le passé.

« Voici » officialise le célibat de Lorie dans ce « scoop » : Après deux ans et demi d'amour « avec Alexis, c'est fini (…) Il n'y a plus d'homme dans sa vie ». On apprend qu’ « elle rêvait de fonder une famille, et que lui aussi. Mais leurs rythmes trop différents ne leur ont pas permis. Du coup, ils ont opté pour l'amitié ».

Enfin, le couple Victoria et David Beckham : ce n’est pas vraiment terminé… « Voici » explique en quoi c’est le « début de la fin ». Ils « attendent le moment opportun pour officialiser leur rupture ». Opportun pour leurs quatre enfants, leurs familles, leurs fans ? Sans doute aussi, mais la raison évoquée par « Voici » et avant tout celle du « business » et de leur « empire à partager ». Soyons réaliste, « un power couple ça ne se sépare pas comme ça ! ». Donc, même si les « rois de la com' n’arrivent plus à esquisser un sourire », ils «  restent à la tête d'un empire qui pèse de 583 millions d'euros qu'ils ont bâti ensemble durant plus de 16 ans (…) Hors de question de menacer ce royaume » !

David guetta, résident fiscal à Dubaï ; Amber rose, millionnaire en deux jours ; chez les Kardashian/Jenner, c’est Caitlyn la plus riche du clan.

Est-ce le syndrome « Panama Papers »… mais bizarrement, la presse people ne se contente pas des histoires de cœur ou de sexe et cible particulièrement cette semaine les porte-monnaie de leurs personnalités favorites.

C’est la révélation exclusive dont se vante « Closer ». « David Guetta serait « résident fiscal à Dubaï ». Au magazine de recadrer que ça n’a « rien à voir avec les Panama Papers » et que ce n’est en « rien de légalement répréhensible ». Légalement non. Mais moralement, « Closer » (qui sait ce qui est bien et mal) fait remarquer que ce n’est pas joli-joli : on retrouve « une même envie de se soustraire aux impôts sur le revenu hexagonaux… ou un amour des grandes chaleurs ». Pour post scriptum, sachez que David Guetta « en 2014, a été sacré deuxième DJ le mieux payé du monde par Forbes » qui lui attribuerait « 30 millions de dollars annuels de revenus » (un montant que lui-même réfute, semble-t-il).

« Public » s’intéresse plutôt aux pépettes de Kardashian et Jenner : « La plus riche du clan, c'est Caitlyn Jenner (NDLR : le beau-père transformé en femme soixantenaire) ! On aurait tendance à croire que parmi les membres du clan Kardashian/Jenner, Kim serait de loin la plus fortunée de tous. Faux ! C'est Caitlyn qui décroche la médaille d'or avec une fortune estimée à près de deux 88 millions d'euros. Et selon le classement Forbes, sur la deuxième marche du podium loin derrière, on retrouve Kim et ses 45,7 millions d'euros. Et enfin Kris, avec 26,3 millions d'euros.

Enfin, Amber rose, serait devenue « Millionnaire en deux jours » titre « Public ». Sans doute qu’elle n’en était pas loin. Mais ce que veut surtout annoncer le magazine, c’est que « La bimbo a lancé une application de 900 émoticônes qui lui a déjà rapporté 3,5 millions d'euros ». Ces Emoji semblent à son image plus ou moins « chics et sobres ».  Ainsi, la retrouve-t-on en toute posture ou situation, sous la douche, en string, dansant le Twerk, se frottant contre une 4X4… Et tout cela va lui rapporter suffisamment pour pouvoir se couvrir à nouveau, sans doute.

Femmes de pouvoir : Beyoncé « Le pouvoir, c'est de ne pas demander la permission » ; Brigitte Macron, c’est d’être dans le cœur des stars ; Anne Gravoin, c’est d’éviter les fausses notes.

Beyoncé fait la Une du « Elle ». Naturellement belle et élégante. Mais surtout femme de tête. « Sa fortune pèse, selon le magazine Forbes, 250 millions de dollars » (NDLR : on ne peut décidément plus parler d’une star sans lui donner sa valeur… financière). Elle crée un label, lance une marque, et est en tournée mondiale… Le pouvoir ? « il n’'est pas que financier. C’est aussi de « poser l'image d'une femme forte ». Elle ajoute: « le pouvoir, c'est de ne pas demander la permission ». Et décidément, la star a le pouvoir aussi de réfléchir et prendre de la hauteur : « Les femmes doivent également prendre le temps de se consacrer à leur bien-être psychique, de cultiver leur part spirituelle, sans se sentir coupables ou égoïstes. Cela a des effets positifs autour d'elle. Car j'ai appris une chose : le monde vous voit comme vous voyez ; il vous traite de la façon dont vous vous traitez ». Pas mal.

« Closer » de son côté s’intéresse à deux autres femmes de pouvoir. D’abord, Brigitte Macron. Le magazine l’élit « première dame dans le cœur des stars ! » : « Ira ? Ira pas ? Depuis des semaines, des rumeurs bruissent sur une candidature de Emmanuel Macron en 2007. Mais ce qui est sûr c'est que sa femme peut déjà lui assurer les votes des VIP » écrit le magazine publiant des photos d’elle aux côtés de Michel Boujenah, Évelyne Bouix, Alex Lutz, Pierre Arditi, Daniel Russo, Marc-Olivier Fogiel, Daniel Thomson, Line Renaud… à différentes avant-premières de spectacles.

Deux pages plus loin, « Closer » semble moins conquis par l’épouse de Manuel Valls, Anne Gravoin : « grosse fausse note ». Le magazine revient sur les révélations de « L’Obs », la semaine dernière au sujet de l'associé de la première dame de Matignon » et sur le fait qu’elle n'aurait « pas peur de mixer musique et politique ».

Ce qui est certain, c’est que les tabloïds, eux non plus, n’ont pas peur de mettre tous les ingrédients dans leur mixeur ! 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !