Kate Middleton : la rébellion contre le Christmas gonflant de la Reine ; Dujardin-Péchalat, Kardashian-West, Olivia Ruiz, Sandra Bullock... : ils sont nés en pagaille les divins enfants ; dans la famille Grimaldi, on demande Louis, le fils de Stéphanie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Kate Middleton : la rébellion contre le Christmas gonflant de la Reine ; Dujardin-Péchalat, Kardashian-West, Olivia Ruiz, Sandra Bullock... : ils sont nés en pagaille les divins enfants ; dans la famille Grimaldi, on demande Louis, le fils de Stéphanie
©

Revue de presse People

Kate Middleton : la rébellion contre le Christmas gonflant de la Reine ; Dujardin-Péchalat, Kardashian-West, Olivia Ruiz, Sandra Bullock... : ils sont nés en pagaille les divins enfants ; dans la famille Grimaldi, on demande Louis, le fils de Stéphanie

Et aussi : Cyril Hanouna pète les plombs; Gad Elmaleh s'installe à New York; Mallaury Nataf : sa vie dans la rue

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Journaliste et productrice, Sandra Freeman a animé des émissions sur France Inter, LCI, TF1, Europe 1, LCP et Public Sénat. Coautrice de L'École vide son sac (Éditions du Moment, 2009), elle est la fondatrice du média internet MatriochK.

 

Voir la bio »

« Le Père Noël est passé en avance » : Jean Dujardin a appelé sa fille « Jeanne ».

A l’évidence, « Jeanne », née de l’amour de Nathalie Péchalat et Jean Dujardin est fêtée en Une de chacun de vos magazines people. Photos de Jean et Nathalie bras dessus bras dessous (sans le bébé) à l’appui, « Voici » vous promet « tout sur la naissance de leur fille ». Déjà les fondamentaux : « Samedi dernier la patineuse a donné naissance à une petite Jeanne de 2,9 kg. L’acteur, fou de joie, a tout annulé pour être auprès d'elle ». L’enfant est née le 5 décembre à l'hôpital américain. « C'était une évidence, commente Voici, puisque « l’Amérique, c'est l'Oscar de Jean ».

« Le Père Noël est passé en avance »… Et si voulez savoir plus que « tout », « Public » souhaite à son tour « bienvenue à la petite Jeanne » et nous informe que « l'accouchement s'est bien passé ». Elle est arrivée samedi soir à 20h 30, alors que Jean Dujardin était « attendu sur le plateau du journal télévisé de France 2 pour la promo du film de Claude Lelouch ». Ainsi a-t-il été contraint « d'annuler sa présence au dernier moment lorsque la petite Jeanne a pointé le bout de son nez. Mais dès lundi, le papa poule reprenait le chemin du boulot ».

Plus pragmatique sur le nouveau quotidien domestique, « Closer » suit le jeune père dans ses déplacements de circonstance : Courses, maison, maternité, mairie… «  il assure comme jamais »!

En parallèle de cela, « Voici » propose un petit échos sur « une photo qui tombe à pic »… cette photo est celle d’Alexandra Lamy (la précédente compagne de Jean Dujardin) cheveux coupés courts. Elle a été diffusée le 6 décembre sur son compte Instagram. Quelques commentaires du magazine à ce sujet ? « Sacré sens du timing », « Alexandra n'est pas déprimée par l'arrivée du bébé de Jean », « regard pétillant », ou encore « changer de coiffure ? Un geste loin d'être anodin et qui symbolise la rupture avec le passé »… dans ce cas, notons l’heureuse concomittence.

« Il est né le divin enfant » : Kim Kardashian et Kanye West – dit Jesus – ont appelé leur fils « Saint ».

Lui aussi, comme Jeanne, est  né le 5 décembre. C’était à Los Angeles. Il pesait 3,6 kg à la naissance. L’information majeure devrait être la naissance de l’enfant… Mais ç’aurait été un peu banal peut-être… Du coup, ils l’ont appelé « Saint ». « Mais POURQUOI ? » s’interrogent tous les magazines.

Selon « Public », c’est d’abord un « formidable moyen de faire le buzz, encore et toujours, comme cette mégalomanie poussée à l'extrême qui résume la vie de ses parents : Kanye (qui se fait appeler yeesus (Jésus)) et Kim qui a fait de sa personne une petite entreprise prospère ». Ainsi, « il commence dans la vie en cassant Internet », comme on le dit dans la famille Kardashian.

Les raisons d'un tel choix de prénom seraient en fait « plus poétique qu’égotique »… a priori, ils voulaient « montrer à quel point ce fils est une bénédiction après toutes les difficultés vécues durant sa grossesse (…)L'expérience la plus douloureuse que je n'ait jamais vécue ».

« Voici » relève que « sur le net tout le monde se moque ».

Saint West ? « Il a fait le bonheur des adeptes des réseaux sociaux. Trois jours durant, on a assisté à un déluge de questions forts légitimes du genre « ils prennent quoi comme drogue ? ». Mais aussi des montages comparant la famille West à celle de l'enfant Jésus ». La magazine commente : « Drôle et mérité : quand il s'agit de choisir un prénom de bébé, Kim et qui sont vraiment à l'ouest ».

La femme chocolat a pondu son œuf : Olivia Ruiz est maman.

« Public » nous révèle que l’heureux événement est arrivé ! Le magazine a suivi la jeune maman, « raide amoureuse de son Jules », lors d’une « balade romantique sur le pavé parisien, avec en prime un bébé est une poussette ». De son bébé, on ne connaît pas encore le prénom, mais ce qu’on sait c’est que son Jules, c’est Nicolas. Et que « Nicolas l’a guérie de sa rupture avec Mathias ». Ainsi, ici photographiés dans les rues de Montmartre « où elle vit avec son homme », « la chanteuse de 35 ans affiche l'allure déterminée qu'on lui connaît, l’émotion de la jeune maman en plus ». La magazine rappelle cette jolie déclaration qu’avait faite Olivia au magazine « Gala » il y a un an : « J'aurais réussi ma vie quand je serai mère, j'en suis convaincue. Depuis la naissance de mon frère - j'avais cinq ans - au moment où je l'ai pris dans mes bras, j'ai tout de suite su ».

Le créateur de « Je suis Charlie » et l’actrice Anne Marivin : un autre ch'ti bébé, Andréa

De son côté, « Closer » nous informe que l'actrice de « Bienvenue chez les ch'tis » a donné naissance à une petite Andréa, le 14 octobre 2015. Son compagnon, Joachim Roncin, le directeur artistique de « stylist », à qui l'on doit le désormais célèbre logo « je suis Charlie », l’a annoncé sur son compte Instagram.

Jérémie Elkaïm et Anaïs Lemoustier, acteurs, amoureux et bientôt parents.

Et pour terminer le tour du monde des bébés people, « Voici » nous prépare à la venue d’un autre enfant. Celui de Jérémie Elkaïm et Anaïs Lemoustier, les deux acteurs qui se sont rencontrés sur le tournage du film « Marguerite et Julien » en octobre 2014. La rencontre s’est faite grâce a la réalisatrice du film Valérie Donzelli, « par ailleurs ex compagne de Jérémy, et mère de leurs deux enfants ». « Un an tout juste après la rencontre, ils attendent un bébé pour le printemps ».

Sandra Bullock, maman de Laila : Pourquoi a-t-elle caché l'adoption de sa fille ?

« Il y a un mois et demi, elle démentait avoir adopté un deuxième enfant ». Mais il y a quelques jours, elle révélait la nouvelle en une du magazine « People » : « Cinq ans après avoir accueilli Louis, elle est à nouveau maman d’une petite fille de trois ans et demi, originaire de Louisiane, qui était jusque-là passée de famille d'accueil en famille d'accueil ».

« Closer » explique que Sandra Bullock « a menti… pour la bonne cause » : « Pourquoi l'actrice de 51 ans avait-elle assuré que si elle adoptait un second enfant, elle le dirait haut et fort, alors que la petite vivait chez elle depuis des semaines ? ». Explication désormais : « Elle aurait pu être enlevée et il fallait préserver son anonymat »... tant que l’adoption n'était pas finalisée, « ce qui est le cas depuis fin novembre ».

Kate Middleton : « Noël en famille sinon rien ! »

« Le réveillon gonflant de la reine c'est terminé ! » Désormais, «Voici » explique que « pour ses enfants, la brune a décidé de fêter Noël à sa façon ». Jusque-là, la tradition chez les royaux voulait « qu'adultes et enfants réveillonnent séparément ». Mais depuis l'année dernière, Kate est William ont rompu avec le protocole : « pas question de se priver de la présence des enfants ». Donc, cette année, les petits « Charlotte et Georges seront donc avec leurs parents à Anmer Hall leur résidence du Norfolk, et ils iront aussi à Sandringham, la résidence de la reine, toute proche ». Et pour la première fois, Georges sera vraiment conscient de la fête comme l'explique William dans une interview : «  Mon Georges va bondir partout comme un lapin. Ça m'étonnerait que j'arrive à dormir le 24 ! Nous aurons nos deux enfants, dont un apprécie soudain cette fête. Ça risque d'être difficile de le contenir, mais c'est une expérience que je suis pressé de vivre. »

Passer Noel en famille… Mais quelle famille moderne !  

Mallaury Nataf : sa vie dans la rue, sans famille, sans Noël

« Photos exclusives » sigle « Voici ». Et qu’y voit-on ? « Couchée sur une bouche d'aération du métro, elle tente de se réchauffer comme il peut ». Elle, c’est Mallaury Nataf, ancienne comédienne de la série AB production « Le Miel et les abeilles ». « Comme tous les SDF, elle est prise en charge par les membres du SAMU social. Les derniers à lui tendre la main ».

Mallaury Nataf « est en train de sombrer » explique « Voici ». « Seule dans la rue, Mallaury prie souvent à haute voix. Et plus personne ne semble capable de l'entendre. Sans véritable nouvelles de ses enfants, complétement perdu, l’ex star de TF1 n'a plus d'autres horizons que le trottoir sur lequel elle vit. Pour se relever, le chemin sera long ».

L’information n’est pourtant pas nouvelle puisqu’en 2012, son sort avait « bouleversé l'opinion publique » lorsqu'on apprenait qu’elle était devenue sans domicile fixe. Après plusieurs interviews et quelques plateaux télé, elle « avait même expliqué dans « Le Parisien » vouloir écrire un livre pour trouver un logement », et pouvoir payer grâce à ses droits d'auteur. « En vain ».

Ce qui est nouveau, c’est que malgré la médiatisation de Mallaury Nataf, sa situation n’a pas pu changer. « Aujourd'hui les rides ont entièrement tapissé son joli visage (...) Elle n'a que 43 ans mais elle ressemble cruellement à une vieille dame sans âge » sur les grands boulevards parisiens, errant « comme une sorte de fantôme que plus personne ne regarde ». « Vulnérable », « fragile », « discrète », « elle fait sa lessive tous les deux jours dans les toilettes d'un bistrot ».

« Shiloh, son petit dernier, agé de six ans, dont elle espérait pourtant obtenir la garde en 2012, aurait été confiée aux services sociaux depuis des lustres. Elle en a perdu la tête,

Alors elle comble ce vide abyssal par de grandes théories et de longues histoires irrationnel. »

Cyril Hanouna : « Il a pété les plombs »

La couverture de « Public » cette semaine met en avant l’animateur Cyril Hanouna : « Il a pété les plombs ». En cause, le résultat des élections régionales et le traitement qui en a été fait à la télévision. « Tout est parti d'un tweet dans lequel il traitait les journalistes d’irresponsable ». Quelques réactions ont fusé sur les réseaux dont celle de l’humoriste Pierre-Emmanuel Barré  au sujet de Cyril Hanouna et de son émission  depuis 5 ans « où il se met un doigt dans le cul en cassant un œuf, et il se plaint que les gens soient cons ».

Bref, tout cela a pris de l’ampleur. A « Public » de conclure : « Cyril a quand même oublié que ce n'était que de la télé ».

Charlotte Casiraghi, belle et heureuse… et c’est une information people !

Dans « Closer », on retrouve donc à Villepinte le 5 décembre « Charlotte Casiraghi : plus belle et épanouie que jamais (…) Sereine, lumineuse, extatique ». Et dans « Paris Match » aussi, avec une photo de Charlotte lors de ce même événement à Villepinte. Elle est en Une du magazine, titrant sur « sa nouvelle romance à Paris »… : « Avec Lamberto c'est pour la cavalière-philosophe égérie de Gucci, comme un retour aux origines, le cinéma et l'Italie, des branches de sa saga familiale ». Le magazine remarque par ailleurs « que la fille de Caroline n'est pas mariée. Et que donc le palais princier n'a pas commenté sa séparation » de Gad Elmaleh.

Gad Elmaleh : Il s'installe à New York !

« Son récent célibat », il l’évoque sur scène, selon « Closer ». L’humoriste de 44 ans y « raconte sa nouvelle vie (…) Il parle de sa compagne qui l’a quitté depuis peu » dans cette mouture spécialement élaborée pour les States. « Simple job d'humoriste ou confession déguisée ? » tente de saisir le tabloïd.

Stéphanie de Monaco : son fils Louis sort de l'ombre.

Longtemps, elle l’a préservé des regards : « Discret, timide, il a refusé longtemps les manifestations officielles ». Ainsi, « il a grandi le loin du rocher. Aujourd'hui à 23 ans, le fils aîné de la princesse se tient à ses côtés ». « Gala » lui offre ainsi sa couverture et détaille que « à la lumière, il a souvent préféré l'ombre. Il a grandi à Auron dans les Alpes-Maritimes, a passé son adolescence à Monaco, a suivi des études de commerce aux Etats-Unis ». Aujourd’hui, il s’impose. Passionné de football, « comme son oncle Albert II de Monaco », « il voudrait exercer un métier dans le management sportif ». Bel homme, ressemblant beaucoup à son père Daniel Ducruet, le cousin de Charlotte Casiraghi, semble aujourd’hui décider de s’affirmer comme un des membres de la famille princière.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !