François et Julie : alors, c’est fini, ou pas ?, Céline Dion : l’après-René aurait-il déjà commencé ?, Kate Middleton : allez hop, un 2e héritier, et plus vite que ça ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François et Julie : alors, c’est fini, ou pas ?, Céline Dion : l’après-René aurait-il déjà commencé ?, Kate Middleton : allez hop, un 2e héritier, et plus vite que ça !
©

Revue de presse people

François et Julie : alors, c’est fini, ou pas ?, Céline Dion : l’après-René aurait-il déjà commencé ?, Kate Middleton : allez hop, un 2e héritier, et plus vite que ça !

Mais aussi le point commun entre Valérie T. et Nabilla, la nouvelle plume “ gangsta-rap ” de François Hollande, Jade Lagardère et son bébé sauvés de justesse d’un accouchement d’enfer et, et, et… la grande Catherine Deneuve, 70 ans, en petite tenue, mais “ cul plat ”…Y’a de quoi faire son marché, ce samedi, dans la RP !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Branle-bas de combat ! “ François Hollande/Julie Gayet : ça sent la fin… ”, tonitrue “ Closer ” en une, qui, une nouvelle fois, nous promet des “ révélations exclusives ”. Houlà, houlà ! Encore, une nouvelle affaire d’Etat ?

 

François seul sur les Champs-Elysées

L’hommage que François Hollande a rendu à Alain Resnais (disparu le 1er mars) en se rendant lundi soir à l’avant-première de son film “ Aimer, boire et chanter ” “ aurait pu être, nous dit le people, une formidable occasion pour lui d’être enfin accompagné publiquement de la nouvelle femme de sa vie, Julie Gayet. Cette première sortie à deux avait d’ailleurs été envisagée. (…) Or, au final, ce lundi-là, aux Champs-Elysées, point de Julie : c’est un Président Hollande encore solo qui est arrivé tout sourire et très détendu, accueilli par la comédienne Sabine Azéma, veuve d’Alain Resnais, et toute la “ troupe ” des acteurs du cinéaste disparu ”. Encore raté, caramba ! Cela dit, si c’est ça, le scoop, la “ révélation exclusive ”, ça fait un peu léger… Parce que se servir de l’hommage à un grand réalisateur disparu pour officialiser sa relation avec sa nouvelle fiancée, ça aurait quelque peu été déplacé, non ? Sans parler du contexte politique actuel, qui invite pas franchement à la rigolade… Sérieux, vous imaginez un peu les commentaires ? On n’ose même pas y penser.

 

“ Tout est déjà en train de se défaire entre eux ”

“ Closer ” en a-t-il plus sous la semelle ? Pas franchement. Hypocrite en diable, le people qui, faut-il le rappeler ?, est à l’origine de l’affaire et de la “ traque ” des amoureux, fait observer : “ Pourtant, plus rien ne s’opposerait à une vraie mise en lumière : lui comme Julie Gayet sont aujourd’hui parfaitement libres d’afficher leur amour. Seulement, deux mois après la révélation de leur histoire secrète, tout est déjà en train de se défaire entre eux. Les amoureux se sont revus ces dernières semaines, mais pas autant qu’ils le pourraient réellement. Et ils se voient paradoxalement moins qu’à l’époque où François Hollande avait encore une compagne à l’Elysée. Entre eux, le contact devient étrangement plus compliqué ”. “ Etrangement ”, vraiment ? La faute à qui, “ Closer ” ? On croit rêver… !

 

Julie en larmes

Mais le people n’a pas fini de dévider sa bobine — cousue de fil blanc. Car il a une explication au “ délitement ” de la relation de François et Julie. C’est “ comme si, dit-il, la distance qu’ils se sont imposée dans la clandestinité avait tout rendu plus exaltant, plus romantique. Vécue fébrilement dans l’ombre, au gré de rendez-vous secrets, comme autant de moments précieux dérobés au strict agenda du chef de l’Etat, cette romance avait alors le délicieux goût de l’interdit. Aujourd’hui, ce caractère tabou de l’idylle a disparu. Entre eux, c’est moins fort, indéniablement ”. Reste seulement à apporter des éléments concrets qui en feraient la démonstration… Signe que “ Closer ” en est totalement dépourvu, le mag n’a pas trouvé mieux, pour illustrer son article, que de se servir de photos montrant Julie Gayet en pleurs… datant de mai 2012, quand “ François Hollande, qui vient de rentrer à l’Elysée avec Valérie Trierweiler, lui a, affirme le mag, annoncé sa volonté de faire une pause ”. Dans le genre dénué de scrupules, “ Closer ” se pose un peu là… Pour des “ révélations exclusives ”, on repassera !

 

Une mystérieuse bague en or à l’annulaire gauche de Julie

Faut-il accorder plus de crédit au “ scoop ” de “ Public ” ? Invitée au festival Rendez-vous with French Cinema de New York où elle présentait son premier film en tant que réalisatrice, Julie Gayet, nous apprend le mag, arborait “ à son annulaire gauche, une bague en or. Un bijou qu’elle ne portait pas quelques jours avant, lorsqu’elle était apparue pour la première fois depuis le Gayetgate à la cérémonie des César. Un mois et demi après s’être séparé de Valérie Trierweiler, le président de la République aurait-il enfin décidé d’officialiser son histoire d’amour avec Julie ? Dans la salle new-yorkaise, l’agitation est à son comble. “ The French Mistress ”, comme l’appellent les tabloïds américains, est rattrapée par une question indiscrète. Posée, à peine déconcentrée, le regard sombre, Julie Gayet répond : “ My private life is my private life ” (“ ma vie privée est ma vie privée ”). On n’en tirera pas plus ”. Et ce n’est peut-être pas plus mal, ma foi.

 

“ Avec François, ils ne se voient pas assez ”

Mais que pense “ Voici ” de tout ça ? S’il n’a visiblement pas remarqué “ la bague au doigt ” de Julie, le people a, lui aussi suivi la comédienne jusqu’à New York, où elle s’est, d’après lui, et photos à l’appui, offert “ une soirée sympa entre filles ” avec Alexandra Lamy et sa fille Chloé — “ A New York, elle a fait comme si tout allait bien ”, sourit en coin “ Closer ”. Concernant l’idylle de nos deux amoureux, “ Voici ” l’affirme : “ Avec François Hollande, ils ne se voient pas assez ”. Aïe ! “ Closer ” aurait-il donc raison ? Ma, ma, ma, on tremble, là…


François et Julie : l’amour autrement

“ Etre la compagne d’un président normal reste une histoire très compliquée, explique “ Voici ” (décidément plus honnête que “ Closer ”) : depuis que leur liaison a été dévoilée, Julie Gayet et François Hollande sont obligés de s’aimer… autrement. Et selon leurs proches, c’est par SMS que ça se passe. “ C’est le grand amour, même s’ils se montrent extrêmement discrets ”, a confié un ami de la comédienne récemment à “ Paris-Match ”. Ca sent le sexto, tout ça ! ” Rouloulou, “ Voici ”, petit coquinou !

 

Valérie Trierweiler : son point commun avec Nabilla

Quid de l’ancienne compagne de François Hollande ? “ Les éditeurs seraient prêts, d’après l’hebdomadaire “ L’Express ”, à débourser entre 100 000 et 500 000 euros pour obtenir le privilège de publier les mémoires de Valérie Trierweiler. Un point commun entre l’ex-première dame et Nabilla… remarque “ Closer ”. La célèbre bimbo des “ Anges de la téléréalité avait révélé avoir refusé une proposition de 500 000 euros pour son autobiographie ”. Ah oui ? Et pourquoi elle a refusé, Nabi ? Parce qu’on en entend plus trop parler, là…

 

La drôle de nouvelle plume “ gangsta-rap ” de François Hollande

Et puisqu’on parle édition, écriture, et tout ça… “ VSD ” nous en apprend une bien bonne : “ Le nouveau nègre des discours de François Hollande, Pierre-Yves Bocquet, énarque en costard-cravate, était jusqu’alors inspecteur général des affaires sociales, chargé de mission pour la protection sociale à l’Elysée. Jusque-là, rien de bien rock and roll. Mais ce qu’ignoraient ses collaborateurs, révèle le mag, c’est que le haut-fonctionnaire, fan de gangsta-rap américain, fut aussi rédacteur en chef du magazine culturel “ Chronic’art ” et auteur de l’ouvrage “ Gangsta-rap ”, sous le pseudo Pierre Evil ”. C’est ce qui s’appelle avoir plusieurs cordes à son arc…

 

Face aux “ rumeurs ”, Céline Dion sort du silence

Du rap à la variété, il y a un gap, mais puisque nous voilà lancés… Au cas où l’info nous aurait échappé, “ Gala ” nous le rappelle : René Angelil, le mari et le père des trois fils de Céline Dion “ vient d’être réopéré d’un cancer de la gorge après une première intervention en 1999. Le 23 décembre 2013, veille de Noël, étrange comme la vie s’amuse parfois à vous jouer des mauvais tours, René s’est vu retirer une tumeur, précise le mag. Deux mois après l’opération, Céline Dion sort du silence pour faire taire les rumeurs. Elle confirme l’état de santé de son mari, précisant qu’elle ne souhaitait pas que “ René vive le stress quotidien lié aux problèmes de travail ”. Un communiqué laconique ne détaillant pas la suite du protocole médical ”, observe le mag. Aïe, ça va si mal que ça ?

 

“ Dans son couple, les rôles se sont inversés ”

C’est ce qu’il semble, si on s’en rapporte à ce que nous dit “ Gala ” : “ A soixante-treize ans, enchaîne le mag, René renoue avec les nuits blanches où la peur succède à l’espoir, où la mort rôde, sournoise et inquiétante. Désormais, il pense au présent et n’envisage plus l’avenir… Céline, elle, se veut optimiste. Elle précise dans son communiqué que l’opération a été “ un succès ”. Elle se sent assez forte pour surmonter cette nouvelle épreuve, une de plus. (…) Pour les mois à venir, la star a pris la décision de continuer ses shows au “ Caesars Palace ” de Las Vegas. “ The show must go on ”, c’est bien connu. (…) A quarante-cinq ans — elle aura quarante-six ans le 30 mars —, Céline sait désormais ce qu’elle veut. La naissance de ses enfants a fini de libérer le papillon de sa chrysalide. (…) La diva est devenue chef de clan et, dans son couple, les rôles se sont inversés ”. Hé, mais c’est que c’est un sacré changement, ça… Et, concrètement, ça veut dire quoi ?

 

L’après-René aurait-il déjà commencé ?

“ René a fait de Céline une star, explique “ Gala ”, mais il a su lui transmettre les rênes de leur entreprise. Depuis son dernier accident cardiaque, il l’a entourée de proches qui sauront prendre le relais en cas de coup dur. La chanteuse supervise de plus en plus sa carrière, notamment les dates de ses concerts. A elle, aujourd’hui, de prendre soin de son pygmalion, de le protéger. Campée sur ses interminables jambes, sur le sol incliné du “ Caesars Palace ”, Céline sait qu’elle ne doit pas avoir la voix qui tremble. René lui a montré la voie ”. Bouhou ! On peut aimer, ne pas aimer, Céline et ses chansons, ça file un peu la chair de poule, cette conclusion… C’est triste, tout ça.

 

Jade Lagardère et son bébé sauvés de justesse d’un accouchement d’enfer

La vie, la mort, à quoi ça tient ? Le cancer est une chose, contre laquelle il est, encore à cette heure, difficile de lutter. Mais un accouchement ? Avec toute la science, toute la technologie dont on dispose aujourd’hui, mettre au monde un enfant paraît être la chose la plus sûre, et la plus assurée du monde. A en juger par les conditions dans lesquelles Jade Lagardère — qu’on imagine entourée de médecins compétents — a donné naissance à son deuxième enfant, ce n’est pas forcément si évident. D’après “ Voici ”, en effet, la jeune maman et la petite Mila “ ont failli ne pas survivre (…) à un accouchement carrément apocalyptique. (…) Sur Instagram, où la jeune femme a posté une photo du pied de la petite miraculée, raconte le people, (Jade) a partagé sa joie, son soulagement, et a tenu à remercier “ Christine et Amina ”, qui ont su “ réagir à temps ” et leur ont “ sauvé la vie à toutes les deux ” ”. S’en est fallu de peu, on dirait… Bon, l’essentiel, c’est que tout se soit bien terminé… Bienvenue et longue vie, petite Mila !

 

Kate Middleton : la grosse pression

D’un accouchement difficile à une grossesse commandée, parce que d’intérêt royal, voire national, il n’y a pas forcément loin… “ Elle a de nouveau l’Angleterre sur le dos, constate amèrement  "Voici". Alors que bébé George a déjà 9 mois, la pression populaire pèse de plus en plus sur Kate Middleton, “ priée ” de tomber enceinte au plus vite. Dans la tradition des monarques britanniques, en effet les naissances se succèdent à peu d’intervalle — ainsi, deux ans se sont écoulés entre les naissances de William et Harry. Et pour la duchesse de Cambridge, tétanisée par les enjeux, on sait que rien n’est simple. Angoissée, Kate n’a pas oublié qu’elle avait déjà fait une fausse couche et qu’elle a dû être hospitalisée au début de sa grossesse, lorsqu’elle attendait George. Ses problèmes de poids n’arrangent rien : en effet, elle est plus maigre que jamais, ce qui complique une éventuelle grossesse ”. Qui a dit que c’était cool, d’être une princesse ? Hmmm ? Hmmmm !

 

Allez, hop, aux Maldives ! Tu vas nous le faire ce bébé, et plus vite que ça !

L’intérêt royal — et national — passant avant tout, “ voilà pourquoi, raconte “ Voici ”, (Kate) s’est envolée pour une semaine de vacances aux Maldives, avec William, mais sans baby George, confié à sa grand-mère, Carole Middleton. Et là-bas, toutes les conditions étaient optimales pour que Kate se détende et, surtout, multiplie les câlins avec son royal époux. Rien de mieux que le cadre idyllique d’un palace pour mettre en route un nouvel héritier de la couronne. Et c’est un peu le moment ou jamais : Kate sait qu’il faut profiter de ces moments à deux car la suite de l’agenda princier risque d’être plus chargé ”. Bon, c’est sûr, y’a pire que de faire l’amour dans un palace aux Maldives… Reste que tout ça paraît sacrément manquer de naturel… et de sensualité. Dans ce marché, Kate apparaît plus comme une matrice à qui on demande d’ouvrir les cuisses sur commande, aux heures et aux dates fixées par le Palais — au point où on en est, on ne serait pas étonné d’apprendre que la royal family a aussi organisé ce voyage “ idyllique ” en fonction du cycle de Katie… Ah la la, et dire qu’on est au XXIe siècle, et que les royaux font encore rêver certaines et certains… ! ? !

 

Catherine Deneuve “ nature ”, en tenue légère

Mais terminons par une note gaie, futile et pied de nez… Dans ses pages “ En bref ”, “ VSD ” affiche, en pas très grand, mais dans un encadré rouge, une photo en noir et blanc de la grande Deneuve, prise de dos, en escarpins, body et collants, face à ce que l’on suppose être un miroir de salle de bains toute pavée de marbre. Et là… et là… on se dit : “ Wouhou ! “ Pour son âge ”, pas mal roulée, la pépée… ” “ Tatouage, escarpins et dentelles : Catherine Deneuve, 70 ans, est apparue “ nature ”, dans les pages du “ New York Magazine ”, commente le mag. La comédienne jure que la photo a été prise au débotté par Dominique Issermann. Bien sûr ”… Rouh, pas sympa, “ VSD ”… Bon, OK, jouer à la jeune fille en lingerie sexy à 70 ans, c’est un drôle de trip, un peu caricatural et bancal, mais bon, après tout, si ça l’amuse, Catherine… Le fait est que l’effet est plutôt joli, à défaut d’être complètement convaincant…

 

Catherine Deneuve “ cul plat ”

Pas assez pour Amanda Lear, visiblement. Jalouse de Deneuve, la muse de Salvador Dali (qui a le même âge, mais pas la même carrière…) ? Dans son “ Zapping de la semaine ”, “ Closer ” rapporte les propos échangés entre Amanda Lear et Maïtena Biraben sur le plateau de l’émission “ Supplément ” de Canal+, le 8 mars à 12 h 45. Maïtena Biraben : “ J’ai une photo d’une femme de 70 ans qui est absolument bluffante. C’était cette semaine dans le “ New York Mag ”. C’est Catherine Deneuve ”. —“ Moi, je trouve qu’elle a le cul plat, mais bon ”, répond la Lear. — “ Vous, c’est mieux ? ”, rebondit Biraben. —“ Elle a de jolies jambes ”… C’est ce qui s’appelle feinter. Quelle carne, quand même, tu fais, Amanda… Ca te fait si mal que ça, de reconnaître que Catherine, du haut de “ son grand âge ”, qui est aussi le tien, reste, malgré tout — et quand bien même Photoshop serait un peu passé par là… — plutôt jolie à regarder ? Ah, les femmes, quels chacals, des fois… Hou, ça nous énerve, ça ! La comparaison, l’esprit de compétition, pour des trucs qui ne relèvent que de l’ego — et du narcissisme pur et dur —, c’est un truc qu’on n’a jamais compris et que, jamais, on ne comprendra. Mais bon, calmons-nous… c’est le week-end, il fait étonnamment doux, étonnamment beau… Avec ou sans “ cul plat ”, tout ce qu’on vous souhaite, c’est d’en profiter, de vous aimer pleinement et joliment. Sur ce, bon week-end, les biquets !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !