En Chine, le chat aurait été domestiqué il y a plus de 5.000 ans ; hausse du niveau des océans : pourquoi le modèle serait à revoir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
En Chine, le chat aurait été domestiqué il y a plus de 5.000 ans ; hausse du niveau des océans : pourquoi le modèle serait à revoir
©

Atlantico Sciences

En Chine, le chat aurait été domestiqué il y a plus de 5.000 ans ; hausse du niveau des océans : pourquoi le modèle serait à revoir

Et aussi : les ondes gravitationnelles dévoileront-elles un jour l'énergie noire ? ; l’impression 3D s’attaque aux objets métalliques microscopiques ; le graphène pourrait faciliter le séquençage de l'ADN.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

En Chine, le chat aurait été domestiqué il y a plus de 5.000 ans

Il y a près de 5.000 ans, des petits félins ont été apprivoisés en Chine. C'est ce que révèle une équipe après avoir identifié l'espèce à laquelle correspondent les restes de chat datant d'environ 3.500 ans avant J.-C. : tous ces ossements appartiennent au chat du Bengale, un cousin éloigné du chat sauvage occidental (ce dernier étant à l'origine de tous les chats domestiques modernes). Un processus comparable à celui ayant eu lieu plus tôt au Proche-Orient et en Égypte s'est donc développé indépendamment dans l'Empire du Milieu suite à la naissance de l'agriculture.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Hausse du niveau des océans : pourquoi le modèle serait à revoir

En étudiant les données de satellites, des climatologues allemands ont réalisé une nouvelle estimation des causes de la hausse du niveau de la mer. Conclusion : l’augmentation directement due au réchauffement climatique est près de deux fois plus élevée que prévu, 1,4 mm par an et non de 0,7 ou 1. Le total serait de 2,7 mm/an entre 2002 et 2014, en bon accord avec d'autres études. Les disparités régionales sont très importantes.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Les ondes gravitationnelles dévoileront-elles un jour l'énergie noire ?

Alors que les instruments Ligo et Advanced Virgo traquent les ondes gravitationnelles, leurs successeurs, comme eLisa ou le télescope Einstein, pourraient nous apprendre que ces ondes sont affectées à l'échelle cosmologique par l'énergie noire. De quoi, peut-être, mieux comprendre ce grand mystère de l'univers.

Lire la suite sur Futura-Sciences

L’impression 3D s’attaque aux objets métalliques microscopiques

En adaptant une technologie initialement développée pour la recherche biologique, une équipe de l’École polytechnique fédérale de Zurich, en Suisse, a développé un procédé d’impression 3D pour fabriquer des objets microscopiques en cuivre. Cette innovation pourrait notamment servir dans l’horlogerie pour la fabrication de pièces ainsi que pour la chirurgie endoscopique.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Le graphène pourrait faciliter le séquençage de l'ADN

L'utilisation du graphène pourrait faire baisser les coûts du séquençage de l’ADN. Ce dernier se ferait par ailleurs en un temps raisonnable. De quoi permettre à la médecine de réaliser un nouveau bond en avant vers ce rêve – ou ce cauchemar.

Lire la suite sur Futura-Sciences

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !