En bref : une nouvelle souche de grippe aviaire est apparue ; travailler pendant son temps libre nuit à la santé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Mieux vaut profiter pleinement de son temps libre.
Mieux vaut profiter pleinement de son temps libre.
©

Atlantico santé

En bref : une nouvelle souche de grippe aviaire est apparue ; travailler pendant son temps libre nuit à la santé

Et aussi : Cancer : des chercheurs créent une protéine empêchant les métastases ; ça fait peur : une seule dose d’antidépresseur impacte le cerveau entier ; le sport préserve notre cerveau de la vieillesse.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

En bref : une nouvelle souche de grippe aviaire est apparue

A(H5N6) : c’est ainsi qu’a été baptisée une nouvelle souche du virus de la grippe aviaire. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la FAO, avertit d’une nouvelle menace pour la santé animale. Cependant, malgré un cas humain, le risque de transmission à l’Homme semble faible. La FAO rappelle tout de même les recommandations d’hygiène pour la consommation de volailles.

« Une nouvelle souche du virus de l’influenza apparue récemment chez la volaille en Asie du Sud-Est doit être surveillée de près », indique la FAO. Cette souche de grippe aviaire a été signalée pour la première fois en avril dernier par les autorités chinoises. Elle a aussi été détectée au Laos et au Vietnam. « H5N6 est particulièrement alarmant car il a été décelé dans plusieurs zones très éloignées les unes des autres et est hautement pathogène », indique Juan Lubroth, vétérinaire en chef de l’organisation. Une propagation rapide pourrait ainsi « représenter une réelle menace pour les moyens d’existence liés à l’aviculture ».

Lire la suite sur Futura-sciences

Travailler pendant son temps libre nuit à la santé

Dans une étude englobant 57.000 employés européens, environ la moitié travaillaient chez eux en dehors des heures prévues dans leur contrat. Cet excès de zèle les soirs et week-ends pourrait favoriser des problèmes de santé : troubles cardiaques, angoisse, fatigue, insomnie, maux de tête…

Grâce à l’évolution des technologies de l’information, chacun peut rester joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Smartphones et tablettes permettent de consulter ses emails et documents de travail le week-end ou de recevoir des appels professionnels en dehors des heures de bureau. Ceci pourrait accentuer la pression sur les salariés pour qu’ils restent joignables même en dehors de leurs heures de travail, voire pour qu’ils fassent un peu de leur travail chez eux, le week-end… Le travail à la maison pourrait alors interférer avec les rythmes biologiques du sommeil ou la vie sociale.

Lire la suite sur Futura-sciences

Cancer : des chercheurs créent une protéine empêchant les métastases

Des chercheurs de l'université Stanford ont produit une protéine capable d’interrompre la voie de signalisation à l'origine des métastases. Cette stratégie semble efficace chez des souris atteintes de cancers du sein ou de l’ovaire.

Les cellules cancéreuses peuvent quitter leur site d’origine et se faire invasives en créant des tumeurs dans d’autres organes, des métastases, selon un processus susceptible de conduire à la mort. Pour ralentir voire arrêter ce mécanisme, les médecins utilisent la chimiothérapie, mais ces traitements ne sont pas toujours efficaces et présentent de nombreux effets secondaires. C’est pourquoi des chercheurs tentent de trouver d’autres moyens d’empêcher les cellules cancéreuses de se déplacer dans l’organisme.

Lire la suite sur Futura-sciences

Ça fait peur : une seule dose d’antidépresseur impacte le cerveau entier

La prise d’un antidépresseur courant en dose unique peut modifier les connexions du cerveau en quelques heures seulement. C’est ce que montre le scanner cérébral de sujets ayant absorbé sous forme de pilule un inhibiteur de recapture de la sérotonine.

Dans nos sociétés, rares sont ceux qui n’ont jamais eu recours à un antidépresseur… Comment ce type de médicaments agit-il et quels en sont les effets, même en cas de prise ponctuelle, sur le cerveau ?

Lire la suite sur Futura-sciences

Le sport préserve notre cerveau de la vieillesse

Les sexagénaires, septuagénaires et octogénaires en bonne forme physique et amateurs d'activités sportives régulières protègent leur cerveau des lésions dues à l'âge. Ainsi, la mémoire, le langage ou encore l'apprentissage sont chez eux des fonctions cognitives moins dégradées que chez des individus moins actifs.

Si l'activité physique entretient le corps des personnes âgées, elle entretient aussi leur cerveau, démontre une étude parue dans Plos One. Précisément, plus l'être humain est physiquement actif durant sa vieillesse, moins il présente de lésions cérébrales.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !