Éloge du contraste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Éloge du contraste
©

Atlantico chic

Éloge du contraste

Cette semaine, Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman, fait l'éloge des chemises proposant des cols et/ou des poignets contrastés.

Hugo Jacomet

Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio »

Gentlemen,

non, il ne s’agit pas d’un énième article sur la diversité et la richesse des contrastes dans une culture, mais plus prosaïquement d’un éloge des chemises proposant des cols et/ou des poignets contrastés.

Depuis quelques mois, je dois avouer être devenu un fervent adepte de ces chemises qui me semblaient pourtant, de prime abord, plutôt réservées à une « caste » de financiers ou de banquiers, un peu à la manière d’un vestige vestimentaire d’une lutte des classes d’un autre temps.

© Sean O’Flynn

Ces considérations sociologiques mises à part, je trouve qu’un col et des poignets contrastés (BLANCS uniquement) confèrent à nos chemises un véritable petit « plus », permettant d’ouvrir un champ de possibilités de coordination plus large et un « supplément d’âme » indéniable.

© Sean O’Flynn

Evidemment, lorsque je parle de contraste et de chemises plus typées , je ne parle pas de toutes ces horreurs qui fleurissent depuis quelques années dans toutes ces boutiques de mauvais gout proposant des cols surdimensionnés avec une multitude de boutons carrés, des « gorges » contrastées avec des motifs floraux, voire, pire, des intérieurs de cols à motifs madras tape à l’oeil et vulgaires.

© Sean O’Flynn

Non, je parle ici de chemises classiques (en sur-mesure ou en prêt-à-porter de qualité), discrètes, fabriquées dans les règles de l’art et proposant des cols contrastés blancs. Il est d’ailleurs intéressant de noter que depuis peu, même les motifs réputés plus « casual », comme les carreaux Vichy par exemple, sont proposés avec cette option (ce qui, soit dit en passant, était encore impensable pour les britanniques il y a encore peu de temps. Un col et des poignets blancs sur un motif Vichy, « are you serious ? »)

© Sean O’Flynn

Pour ma part, ma préférence va nettement au « double-contraste » (col ET poignets) avec un très net penchant (très personnel) pour les poignets simples (sans boutons de manchettes donc).

Voici, ci dessous, quelques beaux exemples – avec des motifs et des types de cols très différents – issus de la vénérable maison Sean O’Flynn, chemisier Bespoke londonien installée sur Sackville Street, à deux pas de Jermyn Street.

Vive le contraste !

Cheers, HUGO

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !