Elections municipales 2014 : 70% des maires souhaitent se représenter | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
70% des maires déclarent avoir l’intention de solliciter un nouveau mandat aux prochaines élections municipales.
70% des maires déclarent avoir l’intention de solliciter un nouveau mandat aux prochaines élections municipales.
©Reuters

« Politico Scanner »

Elections municipales 2014 : 70% des maires souhaitent se représenter

Selon une étude réalisée par l'Ifop pour la Lettre de l'Opinion, une très large majorité des maires déclarent avoir l’intention de solliciter un nouveau mandat à un an des prochaines élections municipales.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio »

Question : Avez-vous l’intention de solliciter un nouveau mandat de maire lors des prochaines élections municipales de 2014 ?

Cliquer pour agrandir

A un an des prochaines élections municipales, une très large majorité des maires (70 %) déclarent avoir l’intention de solliciter un nouveau mandat. Non seulement ce taux est en soi très élevé, mais il s’inscrit également dans une dynamique de progression constante par rapport aux précédentes élections. Ainsi en 2000, à un an des municipales de 2001, seuls 45 % des maires souhaitaient se représenter. En 2007, ils étaient 61 %, soit 16 points de plus en l’espace d’un mandat mais 9 points de moins qu’aujourd’hui. Alors que l’on dresse régulièrement l’inventaire des difficultés auxquelles les maires sont confrontés (manque de moyens, risques juridiques, contraintes administratives, exigence croissante des citoyens-consommateurs), tout se passe comme si un nombre de plus en plus important de maires avaient pourtant l’intention de « rempiler »... Peut-être faut-il y voir le fait que, ces difficultés faisant, les maires les moins motivés se sont progressivement retirés et que ceux qui sont encore actuellement en poste constituent  désormais un noyau dur aux valeurs civiques très fortes.

Cliquer pour agrandir

Dans le détail, on constate assez logiquement que l’intention de se représenter décroît avec l’âge et l’ancienneté du mandat. Quand 84 % des maires de moins de 55 ans envisagent de se représenter, ce n’est le cas que pour 44 % de leurs collègues de plus de 65 ans. De la même façon, les élus qui en sont à leur premier mandat souhaitent, pour 83 % d’entre eux, poursuivre cette expérience, cette proportion tombant à 60 % pour ceux comptant déjà 3 mandats et à 42 % parmi ceux en ayant quatre ou plus à leur actif.

La taille de la commune joue également : si le taux est de 68 % dans les communes de moins de 2000 habitants, il atteint 97 % dans les villes de plus de 10 000 habitants, ce qui annonce de rudes batailles électorales dans la France urbaine, car très peu de maires en place ont l’intention de passer la main, cumul des mandats ou non...

Méthodologie

Ce document présente les résultats d’une étude réalisée par l’Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage.

Les enseignements qu’elle indique reflètent un état de l’opinion à l’instant de sa réalisation et non pas une prédiction.

Cliquer pour agrandir

Précision relative aux marges d’erreur

La théorie statistique permet de mesurer l’incertitude à attacher à chaque résultat d’une enquête. Cette incertitude s’exprime par un intervalle de confiance situé de part et d’autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée « marge d’erreur », varie en fonction de la taille de l’échantillon et du pourcentage observé comme le montre le tableau ci-dessous :

Cliquer pour agrandir

Exemple de lecture du tableau : dans le cas d’un échantillon de 450 personnes, si le pourcentage mesuré est de 10%, la marge d’erreur est égale à 2,8. Le vrai pourcentage est donc compris entre 7,2% et 12,8%.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !