DSK/Sarkozy, même système ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
DSK/Sarkozy, même système ?
©

Revue de presse des hebdos

DSK/Sarkozy, même système ?

Il aura suffi d’une virée en grosse cylindrée pour que le doute s’installe : la gauche roulerait-elle au même carburant que la droite ?

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

 Porsche, Porsche et re-Porsche ! La voiture de Ramzi Khiroun est partout. Ah, il doit être content, DSK, d’être allé faire un tour dans le bolide de son conseiller en communication ! “ Le Nouvel Observateur ” le rappelle, l’air de rien : quand François Mitterrand, en 1981, s’était trouvé face à la rutilante Rolls Royce de Jacques Séguéla, dont le publicitaire avait “ remplacé la statuette de radiateur par un canard en plastique ”, le président s’était aussitôt exclamé : “ Vous vous dites mon communiquant ! Vous voulez me faire crucifier en une du “ Canard enchaîné ! ” Allons-y à pied, ça vous fera peut-être réfléchir ! ” Autres temps, autres mœurs ? A Mimi, au moins, on ne la faisait pas.

Trente ans plus tard, donc, Dominique Strauss-Kahn est tombé dans le panneau. Et “ L’Express ” enfourche son vélo. “ Train de vie. DSK dans le viseur ”, tonne l’hebdomadaire, qui consacre dix pages à l’étude du patrimoine du patron du FMI et de sa femme, Anne Sinclair. “ Indépendance, intransigeance et équanimité : telle sera l’attitude de “ L’Express ” envers les candidats à la présidentielle. Et particulièrement en abordant leur patrimoine, leur train de vie et leur rapport à l’argent, écrit Christophe Barbier. (…) En 2007, Nicolas Sarkozy dut produire la facture d’un escalier, Ségolène Royal justifier le mode de propriété d’une villégiature, François Bayrou exhiber ses chevaux de course. En vue de 2012, il doit en être de même pour DSK. Dans l’objectivité des faits et l’équilibre des commentaires, “ L’Express ” prend les devants ”. La barre est haute !

Au fil des dix pages d’enquête, on apprend donc que le possible candidat à la présidentielle a acheté “ un superbe appartement place des Vosges à Paris ” pour “ plus de 4 millions d’euros, frais d’agence compris. Une somme réglée comptant par les Strauss-Kahn. Ce qui signifie qu’ils n’ont pas eu recours à un emprunt bancaire ”, commente le journal, des fois qu’on n’aurait pas tout saisi du premier coup. Le couple est par ailleurs propriétaire d’ “ un impressionnant penthouse ” dans le XVIe arrondissement payé “ 2, 59 millions d’euros, réglés comptant ”. A Marrakech, il possède un “ petit palais du XIXe siècle ” enlevé “ pour un peu moins de 500 000 euros ”. A Washington, enfin, où travaille DSK (son salaire “ s’élève à 420 930 dollars par an ”), “ Anne Sinclair a acquis, pour 4 millions de dollars, une demeure située dans le quartier de Georgetown ”. Le magazine le souligne, en effet, “ la fortune du couple, c’est celle de Madame ”, petite-fille et héritière du marchand d’art Paul Rosenberg. “ A la suite des spoliations nazies, de nombreuses pièces (de la collection) se sont volatilisées, précise “ L’Express ”, qui détaille, ce faisant, quelques-unes des œuvres, signées Monet, Léger, Matisse ou Picasso, mises aux enchères ou données en dation par la journaliste. Rhabillés pour l’hiver, les Strauss-Kahn ?

Pendant que “ L’Express ” détaille la fortune de DSK et de son épouse, “ Le Nouvel Observateur ” dresse le portrait de celui par qui “ tout est arrivé ”, l’ “ expert vroum vroum ”, Ramzi Khiroun. “ Il est à la fois le conseiller spécial de DSK et celui d’Arnaud Lagardère. Et c’est dans la voiture de fonction du groupe, une Porsche Panamera à 100 000 euros, qu’il a imprudemment promené le futur candidat socialiste… ”, note l’hebdo. Et de rapporter, “ mot à mot ”, ces propos du patron d’Hachette en personne : “ Il s’agissait bien d’une voiture de fonction ”. Enorme.

Le “ Nouvel Obs ” a beau préciser les circonstances du “ drame ” — le conseiller venu prendre un verre chez les Strauss-Kahn leur a proposé de les déposer à un dîner dans le XVIe arrondissement —, tout cela, forcément, fait un peu tache. “ Dans l’entourage de Nicolas Sarkozy, on jubile, commente “ VSD ”, face à un DSK tellement bling-bling qu’il ferait passer le chef de l’Etat pour un cadre moyen un peu terne et casanier. (Ce) faux-pas plonge à nouveau le PS en plein doute. Alors que François Hollande, avec 46 % d’opinions favorables, progresse toujours dans les sondages, les socialistes se demandent si DSK est vraiment le meilleur pour rassembler et faire gagner leur camp ”.

Faut-il y voir l’expression du “ doute ” qui, selon “ VSD ” se serait emparé du PS ? Faut-il y voir une sorte de lapsus ou de message à l’attention de la gauche version DSK ? “ Le Nouvel Observateur ” fait sa une, cette semaine, sur “ la nouvelle oligarchie française ”. Le dossier, de 25 pages, aurait pu se concentrer sur l’oligarchie financière — il est très clairement politique. “ Nous sommes en 1788, écrit Laurent Joffrin. Point de révolution violente, en vue, certes (…) Mais une vaste désaffection civique, une défiance universelle à l’égard des dirigeants. (…) Le système politique français, en effet, n’est plus exactement démocratique. Il est oligarchique. Il est concentré entre les mains de quelques-uns, les happy few, les nobles sans particule ”. 

Droite/gauche, tous confondus ? Interrogé par le magazine, Martin Hirsch le dit : “ Ce qui a basculé durant ces dernières années, c’est l’effondrement du sens de l’intérêt général. Avant, un préfet passait trente ans à construire des ponts et des routes avant de pantoufler aux Autoroute de France. Aujourd’hui, quand on passe à la case préfet, on se rend compte que l’Etat est au service des intérêts privés. (…) Avant, on devait choisir entre le pouvoir et l’argent. Aujourd’hui, on prend les deux ” 

A quand remonte ce dévoiement ? Au début des années 90, répond Daniel Lebègue, “ un temps membre du cabinet de Pierre Mauroy à Matignon ” : “ Les socialistes ont leur part de responsabilité, dit-il. J’étais à Bercy sous Bérégovoy, avec Jean-Charles Naouri. C’est lui qui donne le coup d’accélérateur de la fin du contrôle des prix et de la fin du contrôle des crédits. La financiarisation commence à ce moment-là. C’est à cette époque que les meilleurs éléments de la fonction publique sont aspirés par le secteur privé. Servir l’Etat est désormais ringard, il faut s’enrichir au plus vite… Sarkozy est l’incarnation du triomphe de cette idéologie. Il libère, il décomplexe, il ouvre les vannes… Mais il n’est pas l’initiateur ni le théoricien, plutôt l’aboutissement politique d’un mouvement né quinze ans avant son arrivée au pouvoir ”. 

Sarkozy, fruit d’une évolution entamée sous Mitterrand ? Même Strauss-Kahn n’y aurait pas résisté, à en croire les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. “ Le départ de Nicolas Sarkozy, selon vous, ne modifierait pas le système… ”, leur demande l’ “ Obs ”. — “ Non. Il est bien trop ancré, puissant, la solidarité bien trop forte. Si Dominique Strauss-Kahn est élu, rien ne changera. Ou si peu… (…) Tout le parcours de DSK dénote un fonctionnement de type oligarchique ”.

Et pendant ce temps, la bleu Marine prospère. “ Elle atteint 29 % de popularité, alors que Nicolas Sarkozy n’obtient que 20 % de confiance ”, martèle “ Le Point ” qui lui consacre sa couverture. “ Elle est devenue très dangereuse, confie Simone Veil à l’hebdomadaire. Parce qu’elle parle aux gens de leurs problèmes. Les autres partis semblent ne s’occuper que de la guerre des places. Elle, elle donne l’impression de proposer des solutions aux Français. Elle est la seule à parler direct. Elle est jeune, sympathique, s’exprime bien. Et elle s’est démarquée de son père ”. Impression confirmée par les reportages menés auprès des nouveaux adhérents du FN que “ Le Point ” est allé interviewer, et qui ne sont pas que “ de droite ”. “ Le Front national est devenu un parti attrape-tout ”, conclut le journal. Même Brigitte Bardot le dit à “ VSD ” : “ J’aime la couleur “ bleu Marine ”, si elle n’est pas tachée du rouge du sang des corridas et de la chasse ”. En même temps, on le sait depuis longtemps que la BB n’aime que les animaux.

“ Le milieu politique est profondément anormal. Cette présidentielle (…) les rend fous ! ”, titre “ Le Nouvel Observateur ”. “ Pour être président, note “ le gentil Bussereau ”, il faut avoir un grain de génie mais aussi un grain de folie ”. Pour se déclarer candidat, “ expliquait autrefois Jacques Pilhan, conseiller en com de Mitterrand, puis de Chirac, il faut se prendre d’emblée pour ce qu’on n’est pas. Si on n’est pas président tout de suite, on ne le devient jamais. C’est un truc de dingue qui, d’une certaine façon, fait fi des électeurs ”. 

Interviewé au sujet du film “ La conquête ” de Xavier Durringer, projeté en avant-première à Cannes, Nicolas Sarkozy confie à “ Télérama ” qu’il n’ira pas le voir “ pour protéger (sa) santé mentale. Le narcissisme n’est jamais la bonne solution, et trop de narcissisme rend fou, dit-il. (…) Je n’ai pas besoin de me voir en personnage de fiction pour connaître la part de création, d’art presque, qu’il peut y avoir dans le rôle de président de la République : créer l’émotion dans les grandes salles de meeting, par exemple. Vous savez, chaque acte dans la vie d’un président est une forme de création ”. Super festival de Cannes, la présidentielle 2012 ?

A lire, encore, dans vos hebdos, les bonnes feuilles du livre de Marie-France Etchegoin sur les dessous de l’affaire Bettencourt (“ L’Obs ”), l’affaire Laurent Blanc (“ L’Obs ”, “ VSD ”), “ Les drôles de manières du baron Seillière ” (“ Le Point ”) et l’interview coup de poing de Charles Pasqua (“ VSD ”). Dans les “ Inrocks ”, enfin, l’enquête sur les Béatitudes, “ une communauté religieuse française bientôt consacrée par le Vatican ” et “ Un homme prêché ” sur Abou Yahia al-Libi, “ l’étoile montante de la galaxie jihadiste ”. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !