Droit d'abstention : qui sont ces nouveaux abolitionnistes de la viande ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Droit d'abstention : qui sont ces nouveaux abolitionnistes de la viande ?
©

Revue de blogs

Droit d'abstention : qui sont ces nouveaux abolitionnistes de la viande ?

Les blogs végétariens ont toujours plus de succès, bénéficiant d'une méfiance envers la viande ou d'une volonté de manger plus sain. Cette communauté comprend un nouveau mouvement : les abolitionnistes de la viande, qui réclament la fin de la "souffrance animale".

Le 15 juin aura lieu une marche dans différentes villes françaises : Fermons les abattoirs. L'urgence n'est pas évidente, mais différents bus amèneront les manifestants de Chalon, Nantes et plus loin à Paris. Le mouvement des abolitionnistes de la viande commence à se rendre visible en France en réalisant des happenings spectaculaires en place publique. La récente Semaine de l'abolition de la viande, en mai dernier, a fait découvrir cette petite frange de la communauté végétarienne.

Les végétariens militent depuis longtemps pour une meilleure tolérance de leurs pratiques alimentaires, et ils sont mieux entendus, mais une nouvelle blogosphère "vegan" nait, plus revendicatrice et qui a choisi les happenings spectaculaires pour se faire entendre.

A Lyon, le 25 mai, a eu lieu un premier rassemblement et un happening. A Nantes, des activistes ont présenté un compteur géant pour la mort programmée des abattoirs. Une page Facebook recense tous les événements et photo, dont un happening à Toulouse, où des humains ont mimé des animaux abattus en abattoir. 


Vidéo de l'événement à Toulouse

Que veulent les nouveaux abolitionnistes?  La page française de meat abolition (abolition de la viande) assure qu'il ne s'agit pas ici d'inciter les personnes à modifier leur comportement individuel de consommation (en devenant végétariennes ou végétaliennes) mais de revendiquer pour des raisons éthiques l'interdiction de la production et de la consommation de chair animale.

Veggie-Pride

Autre forme de manifestation de ces collectifs encore flous, les Veggie Prides, ou Fierté végétarienne. La plus récente a eu lieu à Genève (photos) dans le cadre d'une "Semaine internationale de l'abolition de la viande". Les revendications des Veggies Prides sont d'abord la fin de la "végéphobie", la discrimination dont ils estiment être victimes. 

"La Veggie Pride dénonce ce système de répression sociale, auquel elle a donné le nom de végéphobie et demande que les droits des végétaliens et végétariens soient respectés. En effet, les droits que la société leur accorde sont les seuls que les animaux possèdent indirectement aujourd’hui, et à ce titre, il est essentiel de demander qu’on les respecte. Ainsi, nous demandons notamment que l’on respecte les droits suivants des végétaliens et végétariens, le droit de manger des repas équilibrés, sans produits animaux, dans tout établissement public ou privé; le droit à une information médicale impartiale et adaptée; le droit de disposer de ressources nécessaires pour élever leurs enfants conformément à leurs convictions, le droit de refuser tout travail contraire à leurs convictions éthiques."

Veggie Pride de Genève

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !