Comment (ne surtout pas) choper une fille en trois questions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Comment embrasser une inconnue en 10 secondes !", la vidéo polémique de Guillaume Pley.
"Comment embrasser une inconnue en 10 secondes !", la vidéo polémique de Guillaume Pley.
©You tube / capture d'écran

Revue de blogs

Comment (ne surtout pas) choper une fille en trois questions

Mini tornade d'opinions autour de la vidéo "Comment embrasser une inconnue en 10 secondes !" au deux millions de vues de l'animateur de radio Guillaume Pley.

Guillaume Pley, animateur radio aux 142 000 followers sur Twitter, a posté une vidéo pilote sur le genre de gags que ses auditeurs aiment bien, au moins en titre. Comment embrasser une inconnue en 10 secondes !, avec un petit stratagème à la 3 questions à... sur quelques inconnues non consentantes, trouvées dans la rue. Deux millions de vues plus tard, mauvaise semaine pour l'animateur radio et renversement radical de l'opinion. Quelques filles qui ne sont pas d'accord ont protesté contre ce qui est pour elle une incitation au harcèlement de rue. 

Madmoizelle, le webzine féminin pertinent (tagline : Je ne suis pas celle que vous croyez), a réagi aussitôt devant une séquence supposée drôle de la vidéo en caméra cachée qui fait ou ferait partie de la "culture de viol" déroulée partout et surtout dans la tête des garçons, avec un titre choc : "L'agresseur aux millions de vues". 

Dans cet article, Madmoizelledécortique la vidéo en quelques swings percutants et cinglants :

"(filles) Contrainte et surprise, des techniques innovantes? Non, un délit pénal".

"Miss Monde, le nouveau Hé sale pute''.

"Ne pas confondre, séduction et harcèlement". 

Le blog La bonne fée,entre beaucoup d'autres, lui a emboîté le pas avant que toute la twittosphère ne fasse de même :

"Comment embrasser une inconnue en 10 secondes ! ou comment risquer 5 ans de taule et 75 000 euros d'amende pour agression sexuelle. En effet, que voit-on dans cette vidéo ? Un homme qui pose trois ou quatre questions d'ordre privé à des inconnues dans la rue, en profite pour solliciter un baiser, et, peu importe le consentement des jeunes femmes, les embrasse, en utilisant la surprise et la contrainte physique (il tourne la tête au dernier moment pour transformer un bisou sur la joue en baiser, il n'attend pas la réponse, et / ou profite d'un moment d'hésitation et il maintient les jeunes femmes par la tête ou par le cou). Tous les juristes ne s'entendent pas sur le poids pénal du harcèlement dans la rue, poursuit La bonne fée, mais toutes les filles sont d'accord : c'est non.

Comme parfois sur des sujets de société et presque toujours sur le sujet du harcèlement de rue, l'affaire a pris suffisamment d'ampleur et provoqué suffisamment d'indignationpour que l'animateur soit obligé de s'expliquer à l'antenne, alors qu'une petite manifestation avait lieu devant le siège de NRJ.

Madmoirzlelle a reproduit la retranscription des explications-excuses de l'animateur, à la MacGuyver. 

"Alors je voulais juste faire un p’tit point là-dessus en deux secondes : il faut évidemment pas refaire ça chez vous parce que c’est vrai que je l’ai pas assez signalé. (C'est vrai qu’on n’a pas fait attention et on a mis la vidéo sans se dire tiens y’a p’tet des mecs qui vont le faire dans la rue) donc effectivement, ne le faites pas surtout chez vous. Il faut surtout pas aller le faire etc parce que c’est vrai que ça va déranger les filles. Moi-même j’ai deux grandes sœurs qui m’ont appris toute ma vie à pas être lourd et là c’est vrai que j’ai fait un p’tit peu le contraire dans ces vidéos donc il ne faut pas surtout pas faire ça chez vous."

A la fin d'une journée épuisante de débat de société pour qui vit branché sur Twitter, un homme sur Twitter, laconique et fatigué, a soupiré : "Parmi toutes les choses que j'ai à reprocher à , il y a le fait de m'avoir fait écouter NRJ."

Madmoizelle fournit aussi le lien vers une vidéo : le cours de "réparties antirelous" de Bérangère Krief.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !