Petit précis sur les matières de nos costumes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Petit précis sur les matières 
de nos costumes
©

Atlantico chic

Petit précis sur les matières de nos costumes

Hugo Jacomet, blogueur star de l'élégance parisienne, vous proposent ce vendredi matin un peu de légèreté, dans tous les sens du terme.

Hugo Jacomet

Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio »

Gentlemen,

Dans cette période hyper chargée en polémiques, en promesses souvent fantaisistes faites la main sur le cœur (se situant à gauche de votre thorax je vous le rappelle) et en affrontements politiques globalement assez médiocres (comme d’habitude), Altantico Chic et Parisian Gentleman vous proposent ce matin un peu de légèreté, dans tous les sens du terme.

Ayant maintes fois remarqué que même les plus initiés d’entre vous avaient, de temps à autre, quelques lacunes sur l’origine des tissus qu’ils chérissent tant (et qu’ils choisissent avec tant de précision), je me suis dit qu’il serait intéressant, le temps d’un court article, de revenir sur les origines des grandes familles de tissus avec lesquels sont fabriqués nos vêtements. Je parle bien sûr ici de fibres naturelles (animales ou végétales) que la nature nous offre et pas de ces horribles matières synthétiques conçues en laboratoire.

D’ailleurs, si vous vous amusiez à réaliser autour de vous un petit sondage consistant, premièrement à demander à un homme s’il sait avec quelle matière première son costume est fabriqué et, deuxièmement, s’il connaît l’origine (animale ou végétale) de cette matière, vous seriez surpris de ses hésitations et de ses erreurs, surtout lorsqu’il s’agit d’étoffes luxueuses et rares comme la vigogne par exemple.

Révisons donc nos fondamentaux au moyen d’illustrations glanées sur le site d’Holland and Sherry, l’un des plus prestigieux filateur de tissu dans le monde. Pour aujourd’hui, nous nous en tiendrons aux « classiques » Mérinos, Mohair, Cachemire, Vigogne et Lin (auxquels nous pourrions rajouter le Coton, l’Alpaga et la soie).

© Holland and Sherry

L’espèce de moutons Mérinos est la championne du monde de la production lainière. D’origine espagnole, ce mouton est désormais présent sur toute la planète, et principalement en Australie et en Nouvelle Zélande. C’est LA laine de mouton la plus appréciée des filateurs.

© Holland and Sherry

Le mohair est une laine fabriquée à partir de la toison de la chèvre angora d’Asie Mineure. Elle a pour caractéristique de joindre à son pouvoir isolant thermique (du froid comme du chaud) une très grande légèreté.

© Holland and Sherry

Le cachemire est une fibre animale, provenant de la laine longue et soyeuse de la chèvre de la province du Cachemire. La Mongolie est le premier producteur mondial de cette merveille de la nature qui mélangée à de la laine donne un tissu léger, duveteux et d’un tombé superbe. Le cachemire possède également un pouvoir thermorégulateur important et le tissu possède une élégance luxueusement naturelle.

© Holland and Sherry

La vigogne (Vicuna) est une espèce de mammifère sud-américain qui vit sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes. La laine de sa toison particulièrement fine est utilisée pour réaliser des tissus extrêmement luxueux (et onéreux). C’est la seule espèce qui fait partie de la famille des camélidés (lamas, chameaux).

© Holland and Sherry

Le lin cultivé (Linum usitatissimum) est une plante annuelle de la famille des Linaceae cultivée principalement pour ses fibres. Les caractéristiques techniques de la fibre de lin sont assez exceptionnelles. Le lin peut absorber beaucoup d’eau. C’est une fibre très résistante et très fine. Elle a l’avantage par rapport à ses concurrentes synthétiques de ne pas souffrir des UV du soleil (d’où son utilisation principale pour la fabrication de costumes d’été).

De belles matières que la nature nous offre généreusement et qui sont prélevées de manière indolore.

Un peu de douceur (notamment avec le cachemire et la vigogne) dans un monde de brutes pour ce matin.

Cheers, Hugo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !