Bettencourt : les confidences du majordome, Kate Moss : après Photoshop, la doublure, François Hollande : on a trouvé son sosie ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Bettencourt : les confidences du majordome, Kate Moss : après Photoshop, la doublure, François Hollande : on a trouvé son sosie !
©

Revue de presse people

Bettencourt : les confidences du majordome, Kate Moss : après Photoshop, la doublure, François Hollande : on a trouvé son sosie !

Mais aussi Jean Dujardin décidément très seul… et suspendu de permis, Charlotte Casiraghi interdite de cheval (et pourquoi donc ?), Johnny Depp mystérieux sur sa vie privée, NKM et Rachida Dati re-copines, Roselyne Bachelot intervieweuse, André Manoukian à la tête du nouveau “ Chabada ” et, et, et… Jérôme Cahuzac écrivain ! Très pipolitique, la revue de presse de ce samedi !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Des bikini parties dans “ Public ”, des pages jeux dans “ Elle ”, un spécial astro dans “ Grazia ”, deux autres dans “ Gala"  et dans "Voici” : youhou, c’est l’été, rayon people ! Côté météo, paraît que c’est pour dimanche, mais comme on nous a déjà fait le coup, ah ah, cette fois, on va attendre avant d’y croire — grrmmll, grrmmmll… Mais revenons à nos moutons et à nos journaux adorés. Zallez dire que c’est un mensuel, pas un hebdo, ok, mais depuis le temps qu’on en parle, qu’on l’attend, qu’on le désiiiiire, le “ Vanity Fair ” français, ben, on n’a pas pu s’empêcher et, quand il est sorti mercredi, ni une ni deux, chcling, chcling, on l’a acheté. Ce qu’on est fou, quand même. Et alors ? Bé… c’est mitigé…

 

Scarlett en “ VF ”

Pourquoi on n’est pas transporté, transporté ? Parce que ce “ VF ” français (madame !) est quand même très américain. Choisir de mettre en couv Scarlett Johansson qui, comme vous le savez, vit à Paris depuis quelques mois, est une bonne idée : cela permet de faire le pont entre le “ VF ” américain et son rejeton Frenchie. Comme transition, c’est bien vu. Le problème, c’est que l’essentiel des articles — intéressants, cela dit — parlent de “ personnalités ” américaines et étrangères (Brad Pitt, Andy Warhol, les Kennedy, Lakshmi Mittal, Cate Blanchett), vues par le prisme de “ personnalités ” françaises (Jean-Jacques Schuhl, Anne Nivat, Anne Fontaine…), ou pas, d’ailleurs. C’est pas qu’on soit franchouillard, franchouillard, mais gaffe, quand même, à pas trop, trop décalquer le modèle d'origine, hmmm ? Faut sortir du moule, les copains ! Bon, sinon, il reste quand même quelques sujets français : Marguerite Duras par Atiq Rahimi (Qui ça ? — Le Goncourt 2008. — Ah oui ?), les années Bains Douches par Eric Dahan… il y a surtout les confessions du majordome des Bettencourt. Hue ! Et ça dit quoi ?

 

Ce qui a conduit le majordome à enregistrer Liliane

On va passer sur l’attachement sincère de Pascal Bonnefoy — c’est son nom — à la famille Bettencourt, sa description de leur mode de vie “ simple ” mais néanmoins luxueux — le papier fait quand même huit pages écrites serré serré — et aller direct à l’essentiel, à savoir les conditions qui ont conduit le majordome à enregistrer les conversations de Liliane. “ J’ai voulu savoir ce qui se tramait, explique-t-il. Pour protéger Madame de ceux qui la manipulaient — et du même coup, me protéger moi-même. Je sentais bien que je gênais. On cherchait à m’écarter ”. Après la mort d’André Bettencourt, en effet, “ tout le monde soupçonne tout le monde, indique “ VF ”. Le personnel se divise en trois camps : les anti-Banier, les partisans, les neutres ”. Or Pascal n’apprécie pas particulièrement Jean-Marie Banier. “ Affecté au service d’André Bettencourt, il n’était pas en première ligne ”, et n’a donc pas été convoqué par la police. “ Il sent néanmoins la méfiance s’installer autour de lui, poursuit le journal. Le 25 février 2009, il s’en plaint à la milliardaire. “ Madame, je sais qu’on me reproche d’avoir témoigné à la police contre M. Banier. Je tiens à vous dire que c’est faux — Je ne veux pas avoir d’ennui avec François-Marie ”, souffle la vieille dame sans oser le regarder ”.

 

Le premier enregistrement

“ Quelques semaines plus tard, reprend “ VF ”, à la Fnac du centre commercial Parly-2, (Pascal Bonnefoy) achète un dictaphone numérique Olympus. Après quelques essais pour apprendre à maîtriser l’appareil, il le place pour la première fois dans la pièce le 25 mai 2009, dans une pochette de feutrine noire posée de longue date sur le bureau. (…) “ Je n’avais pas le sentiment de faire quelque chose de mal mais j’étais troublé. (…) Au bout d’une heure, je suis remonté et j’ai récupéré le dictaphone en tremblant. Je l’ai glissé dans ma veste. Puis, à l’heure de la pause, je me suis isolé dans une chambre de service pour écouter : j’ai été horrifié par ce que j’ai entendu ”. Les premières conversations révèlent une Liliane Bettencourt infiniment plus fragile que Pascal ne le croyait. Diminuée par la surdité mais plus encore par une affection neurologique que son entourage s’efforce de minimiser, l’octogénaire perd souvent le fil, oublie ce qu’elle a dit la veille, semble tout ignorer des largesses qu’elle octroie — à Banier, mais pas seulement. Manipulée par ses conseillers — gestionnaire, notaire, avocats —, elle est dressée peu à peu contre sa fille ”.

 

Où Patrice découvre l’existence de comptes suisses…

“ Chaque fois qu’il est de service et que l’emploi du temps affiché à l’office signale un rendez-vous dans le fameux bureau, le majordome replace l’appareil — non sans avoir changé les piles, précise “ Vanity Fair ”. Pour ne pas risquer d’être surpris, il n’écoute ce qu’il a saisi qu’une fois dans sa voiture, sur le chemin pour rentrer chez lui, au Chesnay. Même sa femme n’est pas au courant. (…) Grâce au magnétophone indiscret, le majordome découvre que Liliane Bettencourt possède des comptes dans des banques helvétiques et que son homme d’affaires la dissuade de les déclarer au fisc. “ Vous savez qu’il y a une loi qui va permettre aux Français de savoir l’argent que l’on a en Suisse, prévient (Patrice de Maistre, son homme de confiance). Je suis en train d’organiser le fait de l’envoyer dans un autre pays, soit Hong-Kong, Singapour ou en Uruguay ”.

 

Banier capteur d’héritage ?

“ Ses confidences involontaires, enchaîne le mag, révèlent aussi que l’Elysée s’insinue dans le cours de la procédure judiciaire avec un curieux empressement ou que l’île d’Arros était la propriété de la milliardaire… mais qu’elle ne l’est plus. Un montage alambiqué semble l’en avoir dépossédée au profit d’une obscure fondation. “ Et cette fondation appartient à qui ? demande Liliane Bettencourt. —Officiellement, à personne, répond Patrice de Maistre. —Et officieusement ? —A François-Marie… C’est une décision que vous avez prise il y a quatre ans. —J’ai voulu lui offrir une île ? ” Un autre jour, le dialogue intercepté dévoile la teneur d’un testament signé par l’octogénaire mais dont elle n’a plus le souvenir. “ J’avais laissé combien à François-Marie, quelle proportion ? demande-t-elle. —Légataire universel, répond son notaire. —C’est-à-dire ? —Tout. —Ah non… —Eh si… C’est vous qui me l’avez dit. —Qui, moi ? ” Ah, bé, dis donc, c’est pas piqué des hannetons…

 

Jean Dujardin pas à la noce

Mais venons-en à nos people, les vrais. La semaine dernière, “ VSD ” évoquait la solitude et la fatigue de Jean Dujardin (voir la RP du 22 juin), cette semaine, c’est au tour de “ Voici ” de souligner la petite forme de "The Artist". Invité au mariage de Thomas Langmann et Céline Bosquet, comme la moitié du cinéma français, “ c’est en célibataire que l’acteur (séparé depuis peu) s’est rendu à la noce, indique le mag. Mais le mariage, lieu rêvé pour faire des rencontres, ne lui a pas vraiment souri. Errant de table en table, Jean n’a pas séduit la moindre fille, se contentant de papoter avec son frère Guillaume, son pote Nicolas Bedos ou ses partenaires de “ The Artist ”, Serge Hazanivicius et Thomas Langmann. Jamais le dernier pour lever le coude, le pote de George Clooney a peu à peu retrouvé le sourire au gré des verres qu’il éclusait. S’il est malheureux en amour, notre Jeannot national a toujours le vin heureux ”. Mouais… faut voir, en même temps…

 

Jeannot suspendu de permis

D’après “ Gala ”, en effet, “ Jean Dujardin, contrôlé avec un taux d’alcoolémie de 0,52 mg au volant de son véhicule, une nuit, en Corse, a été condamné par le tribunal correctionnel d’Ajaccio à une suspension de trois mois de permis de conduire et à une amende de plusieurs centaines d’euros. Selon “ Corse-Matin ”, l’acteur, dont le cas a été jugé la semaine dernière, était absent à l’audience ”. Hé ho, ressaisis-toi, Jeannot !

 

Johnny Depp mystérieux sur sa vie privée

Il s’appelle Johhny et est lui aussi retourné à la case célibataire mais va, lui, visiblement beaucoup mieux… “ Votre rupture avec Vanessa Paradis a fait grand bruit en France ”, lance “ Gala ” au big Depp. —“ J’espère ne pas en être banni, répond-il. C’est un pays et une culture que j’apprécie énormément. Vanessa est une excellente mère et une femme formidable. Pourvu que les Français me pardonnent (Il sourit) ”. —“ Qu’avez-vous appris de cette rupture ? ”, rebondit le mag. —“ Qu’il faut aller au-delà de ce que vous attendez de l’amour. Quand rien ne va plus, il n’y a qu’une chose à faire : continuer à aimer. Ne pas abandonner le navire. J’ai deux merveilleux enfants. Leur mère a été bonne avec moi. Mon cœur bat toujours pour eux ”. —“ Aujourd’hui, où se trouve votre tipi et avec qui le partagez-vous ? ”, tente “ Gala ”. —“ C’est une question trop personnelle. Je préfère ne pas y répondre ! ” Ah ben, ah ben, ça va pas, là, Jo, tu joues pas le jeu, là… !

 

“ Charlotte Casiraghi : le bonheur qui va changer sa vie ”

Et puisqu’on parle de jeu, “ Gala ” — encore, oui — nous en soumet un drôle, cette semaine : le jeu du “ savez-vous lire entre les lignes ? ” Bon, on vous dit rien, on voit si vous comprenez comme nous, hein ? Commençons par le commencement, et par la couverture : “ Charlotte Casiraghi : le bonheur qui va changer sa vie ”. Tout de suite, on se dit : houlà, qu’est-ce qu’on va nous annoncer là ? Ca sent le y’a bon, tout ça ! Et puis, on découvre l’article, et là… bé, c’est pas clair. Y’a quand même ce passage : “ Le Rocher attend — pour bientôt — le mariage de l’aîné des enfants de la princesse Caroline, Andrea, et de sa compagne, Tatiana Santo Domingo, parents d’un petit Sacha, né le 21 mars. Le bonheur a ses urgences, on le sait contagieux. Cavalière de haut niveau, habituée à se mesurer à l’élite mondiale du saut d’obstacles, Charlotte n’a participé ni au Jumping de Londres (…), début juin, ni à celui de Cannes, organisé la semaine suivante. Pour la première fois, elle ne concourra pas non plus lors du Jumping international de Monte-Carlo, dont elle est la présidente d’honneur, du 27 au 29 juin.  Les Monégasques se prennent à rêver d’une heureuse nouvelle ? Du côté des organisateurs, on précise que la jeune femme a dû renoncer en raison de “ douleurs au dos consécutives à une chute ”. Ah, c’est comme ça, qu’on appelle ça ?

 

Kate Moss : après Photoshop, la doublure

Certaines sont privées de cheval, d’autres s’offrent une doublure… Quand il s’agit de sauter d’un building en flammes, on veut bien, quand on est mannequin, on comprend un peu moins… “ Beaucoup d’actrices ont une doublure, constate “ Voici ”. Mais un mannequin, c’est un peu son métier, d’avoir un corps qui se suffit à lui-même. Pourtant, à Londres, sur le tournage d’une pub pour les bottes Stuart Weitzman, on a pu voir une fille habillée et coiffée comme Kate Moss mais bien plus jeune, aux formes plus fines et fermes (deux photos en témoignent, ndlr). Non seulement l’ex-Brindille coûte une blinde, mais en plus il faut la doubler ? ” Bé, y’a le choix (voir la RP du 18 mai) : on peut aussi la Photoshoper, non, mais, hé !

 

NKM et Rachida Dati re-copines

On les croyait à couteaux tirés, erreur ! “ Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati ont dîné en tête à tête le 21 juin à La Cigale Récamier, à Paris, nous informe “ Paris-Match ”. Au menu, préparatifs de campagne pour les municipales, mais aussi “ discussion de copines ” sur les vacances des enfants ”. L’amour, l’amitié, ça vient, ça part — ça revient, aussi.

 

Mercato : Roselyne Bachelot intervieweuse, André Manoukian animateur du nouveau “ Chabada ” ?

En cette période de mercato, “ Gala ” nous donne deux informations titillantes. “ Roselyne Bachelot, qui avait émis récemment le désir d’animer une émission politique, n’a pas perdu son projet de vue…, indique le mag. Si rien n’est encore fixé, elle a confié au magazine “ TV Mag ” souhaiter un programme “ sur le mode de l’interview décalée, du face-à-face ”. “ Cela permettrait d’aller assez loin dans les échanges ”, a-t-elle fait savoir. Patience, on devrait en savoir plus d’ici le mois d’août ” C’est pas fini ! “ André Manoukian, bientôt aux commandes d’une nouvelle émission musicale sur France 3 ? s’interroge le people. Le juré de Nouvelle Star a confié à “ TV Magazine ” avoir tourné le pilote du programme qui viendrait remplacer “ Chabada ” à la rentrée. Pour ce poste, il serait en concurrence avec Natasha St-Pier et le journaliste Anthony Martin ”. T’as des chances d’y arriver, Dédé…

 

Jérôme Cahuzac écrivain

Qui ira débourser 20 euros pour lire Jérôme Cahuzac ? C’est la question qu’on s’est posé en découvrant cette brève, publiée dans “ Gala ” — décidément très en forme, cette semaine : “ Jérôme Cahuzac, mis en examen notamment pour blanchiment de fraude fiscale, a décidé de rétablir sa vérité, annonce le journal. Les éditions Robert Laffont publieront à la rentrée un livre où l’ancien ministre du Budget de François Hollande donnera sa version de l’affaire qui porte son nom et qui avait déclenché un vrai séisme politique en mars dernier. Les yeux dans les yeux, Jérôme ? ” Bonne question… Heu, pour le titre, au cas où, il est déjà pris, par Charlotte Chaffanjon, qui publie cette semaine chez Plon “ le récit de la lente dégringolade du ministre ” (voir la RP de jeudi).

 

François Hollande : on a trouvé son sosie !

Et puisqu’on parle de François Hollande, on a été scotché, mais alors scotché par la photo du “ sosie ” du président de la République publiée… dans “ Gala ” — oui, toujours. Parce que, figurez-vous… figurez-vous que le monsieur sur la photo porte… une soutane ! Nan ? Bé si. “ Cet homme d’église espagnol, repéré par un internaute alors qu’il s’exprimait à la télé ibérique, est devenu, à son insu, la nouvelle star de Twitter, raconte le journal. Sosie quasi parfait de François Hollande, la moumoute en plus, il s’appellerait, selon “ 20 Minutes ”, Javier Alaon Sandoica et serait présentateur sur la chaîne 13 tv ”. Bah, ça vous en bouche un coin, mine de rien. Bon week-end, les loulous ! Profitez bien — et si vous partez en vacances, playa, amor et farniente, surtout !

 

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !