Anne Sinclair/DSK : la goutte d’eau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Anne Sinclair/DSK : la goutte d’eau
©DR

Revue de presse people

Anne Sinclair/DSK : la goutte d’eau

Cinq mois après l’épisode new-yorkais, une semaine après la “ clôture ” du dossier Banon, pour la journaliste, l’affaire Carlton apparaît décidément comme l’épreuve de trop.

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Maudits délais de bouclage ! En mettant au monde sa petite Giulia mercredi soir, la première dame a grillé tous les people. En attendant la semaine prochaine, vous devrez vous contenter du résumé de “ l’accouchement 24 heures chrono ” de Carla dans “ Voici ” et de cette réflexion du psychologue Christian Genest : “ Le président de la République désirait-il une fille après trois garçons ? En tout cas, son comportement risque d’être modifié en tant que père, mais aussi en tant qu’homme de pouvoir. D’après certaines études historiques, Alexandre et César, après avoir engendré des filles, ont privilégié le compromis à l’attaque frontale. En développant (un peu) sa part de féminité, Nicolas Sarkozy pourrait également être amené à regarder les femmes autrement. ” Et ça, coco, c’est bon pour les élections ?

DSK condamné par ses filles

Il est père de deux filles, mais cela ne l’a visiblement pas “ amené à regarder les femmes autrement ”. Marine et Vanessa Strauss-Kahn l’ont d’ailleurs ouvertement déploré dans les interviews qu’elles ont accordé à Alain Hertoghe et Marc Tronchot, auteurs d’ “ Anne Sinclair, femme de tête, femme de cœur ” (Calmann-Lévy). Dans l’article qu’il consacre à l’ouvrage, “ Gala ” rapporte qu’à “ l’époque (de l’affaire Piroska Nagy), les enfants du clan ont pris immédiatement le parti de l’épouse trompée. “ Ce qui était extrêmement douloureux, c’était de voir Anne se dégrader au fur et à mesure ”, leur a confié, bien avant l’affaire de New York, Marine Strauss-Kahn, la deuxième fille de l’ancien patron du FMI. “ Rentrer en France, affronter le regard des gens : c’était une deuxième claque pour Anne. Tandis que lui s’en fichait !, leur a pour sa part assené Vanessa Strauss-Kahn, l’aînée de la fratrie. Alors, des femmes qui affirmeront avoir eu une liaison avec papa, il y en aura encore. Ce sera peut-être vrai pour certaines (…) Si cela n’a pas d’impact sur les sondages électoraux, cela en aura sur Anne et sur nous. Est-ce que, du coup, il devrait renoncer à se présenter à la présidentielle ? Eh bien, peut-être, oui… ” Paroles hautement prémonitoires !, s’exclame le people. Qui disent bien les dommages collatéraux causés par la première infidélité publique de DSK. (…) D’autant que — comme une amie d’Anne Sinclair le raconte à Alain Hertoghe et Marc Tronchot — la star du petit écran a connu ensuite de sérieux problèmes de santé. Au point de nécessiter un soutien psychologique ”.

Ivan Levaï ne doute pas mais s’interroge

Auteur de “ Chronique d’une exécution ” (Le Cherche Midi) dans lequel l’ex-mari d’Anne Sinclair prend la défense de l’actuel, Ivan Levaï confie tout de même à “ Gala ” qu’il a “ mal ” vécu avec ses fils l’épisode new-yorkais. “ Avez-vous douté à un moment ? ”, lui redemande le journal. —“ Jamais, répond-il. (…) Mes fils n’ont plus n’ont pas douté. (…) Mais, en même temps, je ne comprends pas ce qui s’est passé au Sofitel. Dominique Strauss-Kahn a reconnu une faute morale. On commet tous des fautes. Il y a des mystères dans toutes les chambres d’hôtel… (…) Lorsque après l’affaire Piroska Nagy, j’ai dit à Anne que cela me rappelait ce qu’avait vécu Signoret avec Montand, que nous connaissions bien tous les deux, elle m’a répondu “ Cela n’a rien à voir ! ”. —“ Comme pour Simone Signoret, en effet, rebondit le mag, l’humiliation qu’elle a subie est planétaire. Comment gère-t-elle cela ? ” —“ D’abord, par le silence. Elle ne se plaint pas. C’est difficile… mais ça va mieux. (…) Le Minotaure médiatique, qui dévore tout, semble enfin s’éloigner pour se repaître d’autre chose ” ”.

Carlton de Lille : l’affaire de trop

Eloigné, vraiment, “ le Minotaure médiatique ” ? L’expert ès-revues de presse ne lirait-il plus les journaux ? Après “ L’Express ”, “ Le Point ” et “ VSD ”, jeudi (voir notre revue de presse hebdos), c’est au tour de “ Voici ”, ce samedi, de s’attaquer au dossier Carlton — à sa manière, bien sûr. “ Encore un ch’ti plan cul ?, s’interroge le people. Après ce qu’elle a enduré à New York et maintenant que la justice a classé l’affaire Tristane Banon, Anne espérait avoir mérité un peu de sérénité. Mais non. Il a fallu que la récente affaire de proxénétisme au Carlton de Lille vienne encore éclabousser son mari, cité par plusieurs prostituées entendues par la police. “ DSK apparaîtrait, selon “ Le Parisien ”, comme un client qui a participé à des agapes coquines, il y a cinq ans ”. Certes, comme le dit une source proche du dossier, “ fréquenter des prostituées n’est pas illégal (…) ”. Mais pour l’épouse, une fois encore humiliée, le mal est fait. DSK, même s’il s’en défend, est encore une fois associé à une histoire de culbute sordide. Sans doute pour sa femme est-ce le coup de trop ”. Et pour nous, le coup de grâce ?

Tristane Banon n’est pas une “ victime ” pour 77 % des Français

Elle a renoncé à aller au civil parce qu’elle estime avoir été reconnue “ dans son statut de victime ”. Sondés par “ Be ”, les Français, bizarrement, ne sont pas du même avis. “ C’est comme si le Parquet ne s’était pas exprimé, note le journal : 77 % des Français affirment que la reconnaissance par la justice de l’agression sexuelle de Tristane Banon par DSK ne change rien à ce qu’ils pensent d’elle ”. 75 %, en effet, des personnes interrogées par Harris Interactive ne comprennent pas en effet que la jeune femme “ ait attendu 2011 pour porter plainte pour des faits remontant à 2003 ”. “ Le fait qu’il n’y ait pas eu de poursuites blanchit DSK dans l’esprit des gens ”, commente François de Singly interviewé par “ Be ”. Oui, mais pourquoi un tel manque d’ “ empathie ” ? D’après le sociologue, Tristane Banon “ a un physique incontestable de fragilité et, en même temps, elle est déterminée et courageuse. Les gens aiment les héros homogènes, et, là, ce n’est pas le cas. Elle est inclassable et elle ne rentre donc pas dans la représentation collective qu’a le public d’une “ victime ” ”. Et Anne Sinclair, doc, elle est “ homogène ” ?

Liliane aux arrêts

“ Victime ” de sa fille, Liliane Bettencourt ? “ Paris-Match ”, en tout cas, publie un cliché de “ ses dernières vacances en toute liberté ”. Où l’on voit la dame, 89 ans, tout mouillé, en bonnet de bain à fleu-fleurs prendre la pose, souriante et un brin narquoise, dans “ la piscine de sa maison du cap Formentor, à Majorque, le 20 août 2011. (La milliardaire), explique le news, y a passé plus d’un mois cet été, s’adonnant chaque jour à son activité préférée : la natation ”. Zinzin, la Liliane, mais sacrément en forme, ne peut-on s’empêcher de penser, ce qui est, peut-être un brin fait exprès... Pro-Liliane, anti-Françoise, “ Match ” ? “ Quand elle voulait fuir sa fille Françoise, elle prenait ses teckels et montait dans un jet ”, souligne en gros titre l’hebdo au bas d’une photo montrant Liliane Bettencourt au bas de la passerelle d’un “ avion loué ”. L’image en évoque une autre, mémorable, datant des débuts de "l'affaire" et parue dans ces mêmes pages, où l’on voyait la vieille dame, le pied levé, prête à escalader l’escalier de son hôtel particulier. “ Depuis quelques années, appuie le journal, Liliane Bettencourt passe le moins de temps possible à Neuilly. Elle supporte mal l’atmosphère pesante qui y règne : sa fille est sa voisine. Alors, elle prend la poudre d’escampette dès qu’elle peut, s’envole pour les Baléares ou l’Italie. Il y a un mois encore, elle était en Sicile. Désormais, elle devra obtenir l’accord de son petit-fils pour le moindre de ses déplacements. Elle devait partir dans quelques jours à Londres, puis à New York, une ville qu’elle adore. Jean-Victor a fait annuler le voyage aux Etats-Unis ”. Ca commence mal, Jean-Victor !

Berlusconi et la “ reine des abeilles ”

En cette semaine passablement sordide, on se doit de finir en beauté. Pas besoin de chercher loin : “ Match ” est là, qui nous régale… de quoi ? Des confidences de Sabina Began, “ la reine des abeilles de Berlusconi, mise en examen fin septembre pour “ incitation à la prostitution ”, accusée d’avoir fourni de la chair fraîche au président du Conseil italien ”. Hé oui, on est là. Comme c’est — très — gras, on va vous la faire courte (mais y’a de la matière, hein, si vous n’avez rien d’autre à f…).

Passons sur la rencontre avec Berlusconi, organisée par Flavio Briatore, pour faire une “ surprise ” à Sabina. Venons-en à leur première “ nuit d’amour ”, que la “ ragazza, d’origine bosnienne ”, finit par évoquer après que le journaliste lui ait trois fois — oui, trois fois — posé la question : “ Et vous êtes allée dans sa chambre ”. “ C’était magique, dit-elle. Nous avons passé une nuit inoubliable. Il m’a rendue dingue ! Il m’a fait me sentir femme. A ce point, ça ne m’était jamais arrivé ”. —“ Vous pouvez nous révéler son secret ? ” —“ C’est quelque chose qu’il a en lui. Il aime avec son énergie, son charisme. Il enchante et, d’une certaine manière, il ensorcelle ! ” —“ Toutes vos nuits ont-elles été aussi intenses ? ” —“ Nos nuits étaient plus belles les unes que les autres ”. 

Passons sur la fin de leur sublime idylle, les accusations mensongères dont le Conducatore et sa dulcinée sont aujourd’hui “ victimes ”. Même “ Match ”, à la fin, n’en peut plus : “ C’est une amitié qui coûte… ”, fait-il remarquer. —“ Oui ”. —“ Mais qui rapporte… ” —“ Enormément ” —“ Des choses matérielles ? ” —“ Non, ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Le président est mon maître à penser. Grâce à lui, je me suis rapprochée de Dieu ”. Le pompon ! C’est bien connu : quand y a de la gêne, y’a pas de plaisir. Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, retenez bien la leçon et, comme dit la chanson : ne faites pas de bunga-bunga avant vos prières du soir.

Vous en voulez encore ?

Si vous voulez du trash, du vrai, mais pas frais, lisez l’interview de Sara Leal, alias Mme “ j’ai passé une nuit avec Ashton (Kutcher) et j’ai brisé Demi (Moore) ”, lisez “ Public ”. Et puisqu’on en parle, et que c’est partout, le lionceau, oui, le futur-ex de la “ cougar ”, est “ peut-être ” le père de l’enfant de January Jones ("Oops !").

Côté "campagne", puisque c’est dans les people que ça se passe, aussi — et beaucoup : après François Hollande, c’est à Eva Joly de s’exposer dans “ Gala ”. En maillot de bain “ Miss Norvège ”, s’il vous plaît.

Rayon amour(s) : George Clooney a fait sa première sortie officielle avec sa nouvelle officielle, Stacy Kleiber (partout). Sans commentaire. Jennifer Lopez sort avec Bradley Cooper (“ Oops ! ”, “ Grazia ”) ; Rihanna continue sa tournée des boxeurs. Le dernier élu s’appelle David Haye (“ Be ”) ; Nicole Scherzinger “ compte larguer Lewis Hamilton ” (“ Oops ! ”) ; deux semaines après sa rupture avec Cameron Diaz, Alex Rodriguez s’est recasé avec “ le top fitness Ella Mayers ” (“ Public ”) ; Blake Lively a piqué Ryan Reynolds à Sandra Bullock (“ Gala ”) pendant que l’acteur vit avec Eva Mendès et son ex, George Augusto, dont elle n’arrive pas à se débarrasser (“ Public ”) : y’en a du monde sur le dernier it-boy ! Le prince Harry essaie de reconquérir Chelsy Davy (“ Gala ”) ; Rachel Weisz, alias Mme Daniel Craig, aurait “ arrêté de boire ” pour faire un bébé (“ Ooops ! ”) ; Jack Osbourne va être papa (“ Public ”) ; à 46 ans, Kirstin Davis alias "Charlotte" de “ Sex & the City ” vient d’adopter une petite Gemma Rose (“ Public ”).

En vrac : David louchant sur le PSG, les Beckham débarquent à Paris (“ Gala ”) ; Lindsay Lohan va (encore plus) mal : elle a zappé ses rendez-vous chez le psy (“ Public ”, “ Oops ! ”) ; Michael Douglas a reçu des menaces de mort des cartels mexicains “ suite aux témoignages de son fils Cameron emprisonné pour trafic de drogue ” (“ Gala ”) ; René Angelil fait ses débuts au cinéma, dans un film de Luc Dionne ( ? ? ? “ Gala ”).

Côté “ dossiers ”, mention spéciale aux “ Mecs et la chirurgie esthétique ”, à “ Elles ont le même âge, et pourtant… ” (“ Public ”) et au “ Spécial doublures, la grande imposture ” de “ Oops ! ”. 

Pour les tests, vous avez le choix entre “ Jusqu’où iriez-vous pour une paire de boots ? ” (“ Gala ”) — pas loin, vu qu’on préfère les bottes en daim ! — et “ Votre couple est-il AAA ? ” (“ Elle ”). Heu, là, on dit joker.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !