Angelina Jolie et Brad Pitt pressés de vieillir ensemble ; Kate Middleton fait ses courses et la queue à la caisse ; France Gall résistante post attentats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Angelina Jolie et Brad Pitt pressés de vieillir ensemble ; Kate Middleton fait ses courses et la queue à la caisse ; France Gall résistante post attentats
©DR

Revue de presse people

Angelina Jolie et Brad Pitt pressés de vieillir ensemble ; Kate Middleton fait ses courses et la queue à la caisse ; France Gall résistante post attentats

Et aussi : Mélanie Laurent militante pour "Demain", Vanessa Paradis, fesses nues, et Adèle en pleine forme : "une dizaine de kilos en moins et 30 millions d'albums vendus".

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Sandra Freeman est journaliste et productrice.

 

Voir la bio »

France Gall « résiste à la peur »

Deux semaines après les attentats de Paris, les préoccupations des magazines people et beauté se sont plutôt retournées à leurs douces futilités. Il n’empêche que certains ne sont plus totalement comme avant. Le sens de la responsabilité a par exemple gagné la couverture de « Gala » qui propose « France Gall ». Elle a ici détourné son mythique « Résiste » par un « Résistons à la peur » bien engageant.

Mélanie Laurent militante pour « Demain »

En Une du « Elle », l’actrice Mélanie Laurent est à l’honneur mais la posture n’est pas glamour ou mignonne. Elle se dresse ici, digne, et tournée vers l’avenir. Le magazine avoue d’ailleurs adopter, cette semaine, « l’écologie optimiste, et la mode Green » de la jeune femme qui vient de signer un documentaire militant. « Elle vient de réaliser avec Cyril Dion, un documentaire qui fait du bien » écrit d’ailleurs le « Elle » : « Demain » (c’est le titre) va à la rencontre d'hommes et de femmes « qui veulent sauver la terre ». Et à Mélanie Laurent de témoigner dans ses pages : "C'est tellement choquant que beaucoup préfèrent ne rien savoir, comme pour le réchauffement climatique. Ils se sentent agressés et cela empêche la prise de conscience écologique massive, pourtant urgente. Quand j’ai été prête à entendre certaines vérités cruelles et que j'ai commencé à me renseigner, notamment pour mon documentaire, ma vision du monde a changé radicalement (…) On me dit parfois que je suis un peu mystique, illuminée. Or j'ai les pieds sur terre. Je m'étonne qu'on en soit encore là ».

Angelina Jolie : heureuse de vieillir avec Brad et d’être ménopausée

Elle est une femme qui n’a pas non plus peur de s’engager. Cette semaine « Angélina jolie » fait la Une de « VanityFair » Italie et « Public» en rapporte quelques petits bouts ! D’abord, sa photo de Une, noire et blanche : « La photo est tout simplement superbe. Brad en simple T-shirt blanc, beau comme un dieu, le regard ténébreux tourné vers l'horizon, Angelina jolie, lovée dans ses bras, vêtue d'un léger caraco de soie, le genou amoureusement posé contre le torse de l'homme de sa vie » commente notre tabloïd. Cette image de l'intimité du couple a été captée par le célèbre photographe allemand Peter Linbergh et a fait le tour du monde.

« Public » en retient aussi quelques mots de Angie, amoureuse : « après sa mastectomie grâce à Brad, je me sens toujours femme » dit-elle. Ou encore, "Bien que nous ayons nos différents, et nous sommes tous mis à l'épreuve, à la fin de la journée, je me dis que mon job, c'est de l'aimer. On a hâte de vieillir parce qu'on va le faire ensemble. Nous sommes très chanceux car nous voyons la beauté dans chacun de nos changements ». 10 ans après leur rencontre, « Public» conclu donc que ce couple est « plus uni que jamais ».

De son côté « Closer » est allé puiser ses sources au « Sundaytelegraph ». Angelina Jolie y accorde aussi un entretien dans lequel elle déclare adorer « être ménopausée » et être «  heureuse de vieillir »… sous-entendant surtout qu’elle est heureuse de vivre. Aujourd'hui, à seulement 40 ans, Angélina se réjouit, commente donc « Closer » : « J'adore. Je n'ai pas eu d'effets secondaires n

éfastes. Je suis donc particulièrement chanceuse ».

Vanessa Paradis, fesses nues ; Lily Rose, sachets de Marijuana

« Closer »  titre cette semaine sur « Vanessa Paradis » (ça faisait longtemps) et sur le fait que « sa fille lui échappe ». « Photos exclusive » à l’appui, captées dans Paris, le magazine veut prouver que« Lily Rose devient incontrôlable ». Il commente : Vanessa ne « s'attendait pas à ce que Lily Rose prenne son indépendance aussitôt. Et de façon aussi tranchée ». Sur son compte Instagram on la retrouve photographiée « au milieu de sachets de marijuana ». On voit la jeune fille dans la rue, avec le visage d'une gamine un peu fatiguée. On la retrouve en selfie retouché, avec de petits oiseaux sur la tête, planante. « Nuit blanche est agitée pour Lily, stress pour Vanessa » rajoute « Closer ».

Mais Vanessa Paradis a aussi fait parler d’elle cette semaine en étant l'invitée d'honneur du magazine « Vogue Paris ». Une couverture du mag sur trois la montrait habillée d'un seul pull noir laissant entrevoir sa fesse et sa cuisse dénudées. « Une photo culottée », prise par le couple de photographes Inès Van Lamsweerde et Vinoodhmatadinqui montre que la maman de Lily-Rose, elle non plus n’a toujours pas froid aux yeux.

Eva Longoria, en maillot… plutôt « en chair » ou « affutée » ?

Autre quarantenaire à la Une de la presse people cette semaine, c’est  Eva Longoria qui affiche son maillot rose en dans « Voici » et « Public ».

Pour « Voici », « bien dans son corps, bien dans sa vie, l'ancienne « Desesperate Housewive » est plus épanouie que jamais. Et ça se voit. La chirurgie esthétique, les régimes hyper contraignants très peu pour elle ». On la voit en effet, joyeuse, à la plage en train de jouer à la balle, de rire. « Eva semble militer pour un épanouissement sans limite. Avec ses vraies hanches et ses formes généreuses, remarque « Voici », elle ne correspond pas aux standards de la beauté hollywoodienne ».

« Public », les photos sont les mêmes mais la perception est différente :« En quelques mois elle s'est visiblement bien affûtée (...)Son programme forme lui réussit ».

Adèle : « une dizaine de kilos » en moins ; «  30 millions d'albums vendus ».

« Public » a visiblement plus d’arguments, question régime, pour évoquer celui de la chanteuse Adèle. Dans le genre « métamorphose », « la chanteuse a été transformée par le succès par l'amour ». Désormais, « Fini les robes sac, hello le rétro chic ». Adèle, selon « Public », « a perdu une dizaine de kilos », « vendu 30 millions d'albums dans le monde ». Et peu à peu elle a su « mettre en valeur ses courbes au lieu de les masquer ».Aujourd’hui, elle deviendrait, un peu malgré elle, l’égérie des femmes rondes du monde entier.

Kate Middleton : loin du faste de Buckingham

Elle ne veut pas changer, Kate Middleton ! « Public » la montre en photo nature, sans maquillage, sans artifice, sur fond de verdure.« Loin du faste de Buckingham palace, la duchesse de Cambridge mène une vie simple avec ses deux enfants et son mari dans le Norfolk. Elle veut être une maman comme les autres ». Pas de nanny, « elle fait tout elle-même ». Les voisins témoignent : « Kate fait la queue avec les autres clients ». Pour dire.

Gad, sobrement à Monaco… loin de la fête du Prince.

Dans la presse people, on publie partout cette semaine la photo de Jacques et Gabriela de Monaco. « C'est le sourire accroché aux lèvres que la princesse Charlène et le Prince Albert se sont présentés, le 19 novembre, au balcon du palais de la principauté avec leurs jumeaux, à l'occasion de la fête nationale monégasque. Les petits, qui auront un an le 10 décembre (…)Trop mignons ».

En marge de cet événement annuel, Gad Elmaleh. « Voici » et « Public » ont font leur couverture cette semaine.

Pour « Voici », le titre : « Seul avec son fils ». Le sous-titre : « Pendant que Charlotte roucoule en Toscane avec son chéri, l'acteur s'occupe de leur petit Raphaël à Monaco »

Pour « Public », le titre : « Tout pour son fils ». Le sous-titre : « Pendant que Charlotte est à Rome avec son chéri, Gad joue les papa poule ».

A quelques 200km près, l’information est la même !

Tous deux racontent comment « l’humoriste a pu passer deux jours avec son fils en principauté », comment le« timing est bien réglé », comment il a fait faire « quelques tours de manèges » à son fils sur le quai à Monaco, comment il « est rentré à l'hôtel Hermitage seul » le soir, et comment tous deux font « tout leur possible pour que la séparation se passe sans accroc ».

Seul « Voici » s’interroge, alors que l'on voit Charlotte et Lamberto dîner, complices dans un restaurant en Italie :« va-t-elle officialiser leur relation début décembre aux Longines Masters à Paris » ?

(Il faut bien qu’il y ait un peu de suspense…)

Dolce Vita à Venise : Jude Law avec Philippa, « c’est du sérieux »

Dans le genre Dolce Vita en Italie, on peut trouver « Jude Law, amoureux à Venise ». C’est aussi dans « Voici » qui nous apprend qu'avec Philippa « c'est du sérieux ». Cette jeune femme, est psychologue. « Elle est blonde, jolie, anglaise "ce n'est pas incompatible" et a 29 ans ».

A suivre. (Trop de suspense, là, peut-etre)

Justin Bieber : « Avec Selena, il remet ça »

« Après une longue rupture, ils ont décidé de se redonner une chance. Pourvu que ça dure ». « Voici » nous informe donc du « retour de flamme » du couple. « Chacun des deux a un nouvel album à promouvoir. C'est du pain béni » commente le magazine, notant peut être une forme d’opportunisme et de communication à l’apparition du couple amoureux. « Selena et moi, aurait déclaré Justin Bieber, il y a 10 jours, on a un vécu ensemble, tout peut se produire. Nous suivons tous les deux notre chemin, et une fois que nous nous serons retrouvés, nous pourrons nous réunir et former un super duo ».

Charlie Sheen : Séropositif, et bientôt ruiné ?

« Closer » explique la terrible affaire. « Alors qu'il se savait porteur du virus du sida, il a eu des relations sans protection » D’ailleurs, le 17 novembre il a confirmé sur NBC qu’il était séropositif. Une information qu’il a gardée secrete depuis 2011. Mais « des personnes au courant de sa séropositivité ont profité de cette angoisse pour lui extorquer de l'argent. Au total il a reconnu avoir déboursé plus de 10 millions de dollars pour acheter le silence des maîtres chanteurs » détaille « Closer ». Une situation intenable financièrement à laquelle il avait donc décidé de mettre fin. Mais, l’affaire va plus loin. « Le problème c'est qu’en réglant ce problème, il en a créé un autre. Quelques jours après ses aveux six femmes l'attaquaient en effet en justice ».

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !