Quand Angelina Jolie s'aventure en terrain miné serbe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Quand Angelina Jolie s'aventure en terrain miné serbe
©

Revue de blogs

Quand Angelina Jolie s'aventure en terrain miné serbe

Le film réalisé par Angelina Jolie sur la guerre de Bosnie fera ses débuts en Europe cette semaine puis dans les Balkans. Angelina a beau avoir des convictions, du cran, et de bonnes critiques aux Etats-Unis, un film d'une Américaine présentant les exactions des Serbes durant cette guerre en a lancé une autre, celles des commentaires des internautes serbes.

Le premier film d'Angelina Jolie réalisatrice, In the land of blood and honey (Au pays du sang et du miel), devait être présenté à partir du 16 février à Zagreb, Sarajevo, et Bucarest après son passage au Festival de Berlin qui commence ce jeudi, si la prudence des assureurs ne modifie pas le programme. Angelina tient à présenter son film personnellement dans les trois pays impliqués dans la guerre de Bosnie : Croatie, Bosnie, Serbie.

L'actrice s'est filmée pour présenter sa note d'intention personnellement en début de film, le cast n'est composé que d'acteurs locaux, doublés dans les trois langues concernées, et selon les critiques américains et canadiens, elle s'en est plutôt bien tirée. Mais une histoire d'amour entre une Bosnienne musulmane et un Serbe durant la guerre de 1992-1995, qui se veut un réquisitoire contre le viol comme arme de guerre, et le principe de non-intervention, était forcément un nid d'ennuis, qui n'ont pas tardé.

Les soucis semblent avoir commencé dès le tournage, qui devait initialement se dérouler à Sarajevo. L'accueil a obligé la production à se rabattre sur la Hongrie. Interrogé sur les déboires de sa consœur, le serbe Emir Kusturica aurait simplement laissé tomber un cinglant : "Pauvre petite". Plus tard, toujours aussi concis, il a résumé le projet en deux mots "Propagande hollywoodienne". Mais le film s'est fait, pour un budget de 10 millions de dollars. Dès sa sortie aux États-Unis, en décembre, les hostilités ont commencé sur le Net. L'article incendiaire d'un tabloïd serbe, Vesti (@kurirvesti) a fait le reste : manipulation, propagande, et même financement occulte par l'Arabie saoudite ou "les lobbies musulmans", rien n'y manque.

Page Facebook anti-Angelina Jolie en Serbie

Le blogFilmtrophy a résumé en anglais les réactions de la presse serbe. Parmi les commentaires sous l'article qui peuventpasser ici l'étape du modérateur, on trouve un : " Angelina, pourquoi tu vas pas en Irak ou en Libye, pour tourner un film sur les horreurs que vous avez faites à ces gens ?"Ou encore : "Angelina devrait s'en tenir aux sujets qu'elle maîtrise, comme bousiller les mariages, voler les maris, adopter des enfants du monde entier [. . . ]. Au lieu de ça, elle a choisi le chemin ironique d'une ambassadrice de la paix, qui se mêle de choses politiques auxquelles elle ne connaît rien et fait des films qui ne feront que générer plus de haine... !"

Après avoir fait le tour du Web local, les critiques sont parties à l’assaut des sites américains de cinéma, section commentaires. Sur Metacriticon retrouve, en termes plus châtiés, l'opinion de Belgrade. "Le film montre la guerre telle que les musulmans veulent la représenter.Il humilie et insulte les Serbes et les victimes serbes. Le film est un cas d'école de propagande sans considération pour les faits historiques.(...) Il est aussi hautement probable qu'elle a reçudes fonds de lobbyistes musulmans pour faire un petit film de propagande comme celui-ci. (...)"


"Je viens t'apporter la paix, et des baklavas" -
Photo montage satirique de E Che sur le site croate E-Novine

Les représailles sont tombées aussi sur le site IMDB, l'encyclopédie en ligne des films. On ignore combien de souris serbes ou bosniennes ont cliqué pour massacrer sa note générale. La page est visiblement sous surveillance et les commentaires bien tournés prouvent l'existence d'une forte modération. Comme ceux de lapage Facebook officielle du film. Quant au compte Twitter d'Angelina réalisatrice, @projectjolie, il s'est tu devant l'assaut de tweets d'injures.

Tous les Balkans ne mettent pas en doute la sincérité et la bonne volonté de l'entreprise d'Angelina Jolie.Les associations bosniennes ont elles beaucoup aimé le film. La projection a Sarajevo a beaucoup ému. C'est Hollywood qui commence sérieusement à irriter les Serbes les plus pondérés. Belgraded,un blog de Belgrade, a compilé une liste des films américains sur ou inspirés par la guerre de Bosnie. Killing Season, Unité spéciale, The Peacemaker, Welcome to Sarajevo, Derrière les lignes ennemis... "C'est très étrange de voir un film ou vos compatriotes et ou votre pays sont représentés d'une façon complètement négative.La conséquence de ceci ; ça créé une image négative de votre pays à l'étranger qui est difficile à effacer :c'est pour cela que tant d'étrangers ont peur des Serbes avant d'en rencontrer. Mais ça crée aussi un sentiment nationaliste fort.Beaucoup de Serbes sont convaincus que l'Occident déteste la Serbie et la preuve, l'Ouest nous caste comme les méchants dans tellement de films.Rien de personnel, bien sûr.Il faut juste un méchant..."

___________________

PS : On appelle Bosniens les natifs du pays de la Bosnie. Les Bosniaques sont les musulmans de Bosnie.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !