Ce qu’il faut attendre du Mobile World Congress 2017, la grand messe du téléphone portable | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Ce qu’il faut attendre du Mobile World Congress 2017, la grand messe du téléphone portable
©WANG ZHAO / AFP

La minute tech

Ce qu’il faut attendre du Mobile World Congress 2017, la grand messe du téléphone portable

Le Mobile World Congress, grand salon mondial de la téléphonie mobile ouvre ses portes aujourd'hui à Barcelone. C'est le grand rendez-vous pour découvrir toutes les innovations en matière de téléphonie mobile. Les constructeurs vont vous en mettre plein la vue.

Yvon Moysan

Yvon Moysan

Yvon Moysan est diplômé de Harvard et de l’ESSEC. Il est Lecturer de Digital Marketing et Directeur Académique du Master en Apprentissage Digital Marketing et Innovation à l’IESEG School of Management. Ses travaux de recherche académique s’articulent autour du Digital et notamment des objets connectés. Il est, dans ce cadre, membre de la chaire Digital Banking et Big Data du Crédit Agricole Nord de France. Il est par ailleurs Président fondateur de Saint Germain Consulting, cabinet de conseil en Digital Marketing spécialisé dans les secteurs Banque, Assurance et Retail. Il a occupé précédemment différents postes de management en Digital Marketing au sein de banques ou assurances internationales (Siège mondial AXA, HSBC France, BNP PARIBAS – Banque Directe). Il intervient régulièrement en France comme à l’étranger comme public speaker dans différentes conférences professionnelles ou académiques (In Banque, Mobile Shopping Europe, EFMA, CCM Benchmark etc.). Il publie également dans différentes revues professionnelles (Revue Banque, Banque et Stratégie). Ses publications sont accessibles ici.
 

Voir la bio »

Atlantico : Le Mobile World Congress, grand salon mondial de la téléphonie mobile ouvre ses portes aujourd'hui à Barcelone. Faites-nous rêver! Quel sera le futur de la téléphonie mobile ? Comment allons nous communiquer à l'avenir ? 

Yvon MoysanLe futur de la téléphonie pourrait cette année être inspiré par l’acteur sud-coréen LG avec son tout nouveau G6 pour tenter d’oublier le peu de succès de son prédécesseur G5 qui avait pour principale particularité d’être modulaire. Le G6 ne le sera donc pas. De conception intégrale en métal, il disposera de deux capteurs photos de 13 mégapixels chacun avec un champ de vision à 125° et quelques filtres thématiques spécialisés, dont un “foodporn” qui permettra de mettre en valeur les photos de plats cuisinés, la caméra de façade possèdera elle un champ de vision de 100°. Il aura également la particularité d’être étanche, résistant à l'eau et à la poussière, et de disposer de la recharge sans fil. Il serait enfin le premier smartphone, hors Google Pixel, à disposer nativement de Google Assistant.

Plus globalement, la tendance ira aux différents capteurs d’empreinte, d’haleine ou encore d’iris, à l’écran incassable voir pliable, à la plus large autonomie possible et à la recharge rapide en moins d’une heure. Les assistants personnels devraient également figurer parmi les évolutions majeures, notamment leur capacité à personnaliser et prédire les services proposés. Dans le futur, il se peut d’ailleurs que nous communiquions majoritairement au travers de cet assistant personnel dont les taches évolueront de plus en plus vers celles traditionnellement occupées par une secrétaire (gestion de l’agenda, réservations  d’hôtels, de vols, de restaurants en fonction des gouts et du budget, écriture ou pré écritures de réponses à des mails etc.). C’est sans doute l’un des services sur lesquelles les prochaines évolutions se focaliseront.

L'année dernière, Samsung a lancé son Galaxy S7 doté d'un très bon écran, un design soigné, une étanchéité, une mémoire extensible et des performances prometteuses. Samsung a aussi lancé son Gear 360. Quelles vont-être les innovation techniques et technologiques les plus marquantes cette année ? 

Machine learning, intelligence artificielle, voitures connectées, drones, réalités virtuelle et augmentée... Comme chaque année, le salon sera riche en nouveautés, mais cette fois cela ne concernera pas le Galaxy ni son S8, Samsung ayant déjà officialisé son absence à Barcelone. Après les déconvenues liées aux problèmes de batteries explosives sur les Galaxy Note 7, le constructeur coréen a préféré s’assurer de la qualité de tous ses modèles en préparation avant leurs lancements officiels. Il prévoit d’ailleurs de lancer mi-février une campagne internationale pour présenter de nouvelles procédures de contrôle de batteries dans ses usines. En attendant, Samsung devrait continuer à promouvoir les contenus vidéo et de réalité virtuelle en 360°, grâce à son casque VR et ses fonctionnalités tactiles. Sa caméra Gear 360, sans doute la plus connue du marché aujourd’hui, sera certainement aussi présente.

Plus globalement, dans certains pays avancés, comme en France, les ventes de smartphone en volume ont reculé pour la première fois en 2016, elles ne progressent d’ailleurs plus réellement, n'augmentant que grâce aux pays émergents. Le marché cherche donc des relais de croissance en attendant que les accessoires connectés (montres, casques, etc) puissent tenir leurs promesses. Dès lors, l'apprentissage des machines ou l'intelligence artificielle apparaissent comme des sources d'innovation qui pourront secouer le marché des smartphones. Sur ces différents sujets, la guerre entre géants des téléphones devrait donc continuer à Barcelone.

Cette édition 2017 devrait enfin être l’occasion de voir revivre deux anciennes gloires. Nous devrions en effet revoir BlackBerry qui devrait proposer un nouveau modèle au clavier physique nommé Mercury. Mais aussi Nokia, qui a lancé un buzz avec l’annonce d’une version modernisée de l’iconique modèle 3310 ! Nous devrions aussi voir le P1, nouvel appareil haut de gamme, qui utilise Android Nougat, comme l’essentiel de ses concurrents, avec un écran de 5,3”, 6 GB de RAM et un appareil photo Zeiss de 22,6 megapixels.

Apple est absent. Quel est l'intérêt de la marque de Cupertino de manquer ce rendez-vous ? Est-il si incontournable pour réussir son année ? 

Le géant américain a renoué avec la croissance de ses ventes grâce à l'iPhone 7 sur le dernier trimestre, il a toutefois terminé l'année 2016 globalement en baisse par rapport à 2015 et il voit ses parts de marchés s'effriter. Sa présence aurait donc ici eu un sens. Apple n’a toutefois jamais participé à ce rendez-vous et il n’y participera donc pas une nouvelle fois. Cela fait partie de sa stratégie générale et de son positionnement de ‘’marque à part’’, préférant privilégier ses traditionnelles keynotes où elle apparait seule.

A l’inverse, les constructeurs automobiles vont investir cette fois le Mobile World Congress, le Français Peugeot y sera ainsi présent pour la première fois. Nous allons donc retrouver des voitures connectées, des voitures Intelligentes, des véhicules pilotés par des smartphones. Mobile et voiture tendent donc à devenir de plus en plus indissociables.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !