Zone euro: la croissance va reprendre au premier trimestre 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Zone euro: la croissance va reprendre au premier trimestre 2014
©

En dents-de-scie

Zone euro: la croissance va reprendre au premier trimestre 2014

Selon plusieurs instituts de sondages européens, la croissance sera "tirée principalement par une amélioration progressive de la demande intérieure".

Trois instituts de sondages européens (Insee, Istat et Ifo) publient ce lundi un bilan mitigé sur la croissance de la zone euro. Confirmant les récentes projections de la BCE, ces trois instituts rapportent que la croissance du produit intérieur brut de la zone connaît une légère amélioration (0.4 %) sur les trois premiers mois de l'année 2014. Une progression justifiée par "l'amélioration progressive de la demande intérieure". Ces résultats positifs devraient néanmoins être tempérés au cours des deux prochains trimestres, pour retomber à 0.3 %. Selon Les Echos, la consommation des ménages ne devrait pas observer d'amélioration significative « en raison de la faiblesse du marché du travail et d’une croissance limitée du revenu disponible réel ». Le tableau publié aujourd'hui n'offre pas de perspective plus optimiste sur la question du chômage, qui « devrait rester à des niveaux records à cours terme et diminuer modérément ensuite ».

A l'exception d'une hausse de la production industrielle "dans tous les secteurs excepté la construction", les entreprises ne devraient profiter que d'une reprise timide des investissements pour le reste de l'année 2014. Le communiqué des trois instituts de sondages souligne par ailleurs que "selon les enquêtes de conjoncture, un manque d’équipement commence à limiter la production manufacturière". Consécutivement à une hausse de 0.8 % observée au premier trimestre 2014, la production manufacturière devrait évoluer en dents-de-scie (0.4 % au deuxième trimestre, 0.7 % au troisième trimestre).

 

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !