Zone euro : baisse des prix de 0,2% en décembre, grande première depuis 2009 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Zone euro : baisse des prix de 0,2% en décembre, grande première depuis 2009
©

Ça se précise

Zone euro : baisse des prix de 0,2% en décembre, grande première depuis 2009

La baisse est principalement due à une chute des prix de l'énergie.

La déflation arrive à petits pas. Comme l'avait signalé Peter Praet, le chef économiste de la BCE et Mario Draghi, le patron de l'institution la semaine passée, le risque de déflation se précise. Selon une première estimation publiée ce mercredi par l'office européen de statistiques Eurostat, les prix ont baissé de 0,2% en décembre dans la zone euro. Il s'agit d'une première depuis 2009. La baisse est principalement due à une chute des prix de l'énergie.

Et si cette tendance se confirmait, la zone euro entrerait alors en déflation. Un séisme économique car cette baisse des prix entraînerait une baisse de la production, qui entraînerait une baisse des salaires et puis celle de la consommation. L'économie serait alors paralysée. Eurostat indique que "le taux négatif d'inflation est attribuable a fait que les prix de l'énergie ont dévissé de 6,3% en décembre, contre une baisse de 2,6% en novembre, mois où l'inflation était de 0,3% dans la zone euro".

A LIRE AUSSI - Pourquoi la déflation, c'est mal (et ça fait mal)

A LIRE AUSSI - Pendant que François Hollande et Manuel Valls se persuadent du retour de la croissance, la France s'enfonce dans la déflation

Dans les secteurs  de l'alimentation, boissons alcoolisées et tabac, des biens industriels hors énergie, les prix sont restés stables. La seule hausse concerne les prix des services (+1,2%). Le risque de déflation dans la zone euro ou même de désinflation est donc plus que réel. La Banque centrale européenne pourrait donc bientôt agir et décider de lancer un programme d'assouplissement quantitatif comme ce que la Réserve fédérale américaine (Fed) a fait.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !