Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Copé, Le Roux... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Copé, Le Roux... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Copé, Le Roux... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mardi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : François Sauvadet, député UDI, dans Le Figaro

"J'ai besoin de m'assurer que nos nouveaux amis du MoDem sont aujourd'hui dans l'opposition comme l'UDI".

La vidéo du jour : Jean-François Copé, président de l'UMP sur iTélé

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce mardi matin

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances sur RMC

L'écotaxe supprimée ? "Suspendre, ce n'est pas supprimer. Que ce soit clair, il y a déjà eu des aménagements en Bretagne pour certains types de produits, le gouvernement a entendu la protestation. La suspension est nationale jusqu'à ce qu'il y ait un consensus"

La polémique Ecomouv' ? "Il est important d'établir toute la transparence sur ce qui s'est produit, avec l'ancienne majorité, je note que des responsables de ladite majorité s'étonnent aussi On peut s'étonner qu'on ait délégué cette taxe à un organisme étranger. Cette société peut être mise en cause compte tenu d'un certain nombre d'obligations pas respectées, mais c'est bien l'ancien gouvernement qui l'a mise en oeuvre, nous voulons connaître les conditions précises du contrat, et ce que je souhaite, c'est mener avec Ecomouv' une négociation très serrée, pour que le coût soit minimal pour le contribuable".

La croissance ? "L'inversion de la courbe du chômage sera effective d'ici la fin de l'année et la croissance reprend, on devrait être à 0,2% à la fin de l'année. C'est peu, mais c'est 0,5 de plus que ce qui était prévu cet été. Pour 2014, le chiffre de 0,9% est crédible".

Bruno Le Roux, chef de file du groupe PS à l'Assemblée sur Europe 1

Journalistes tués ? "Il faut rendre hommage à ces journalistes pour leur rigueur et leur professionnalisme. Les assassins doivent être châtiés pour cet acte inacceptable. Ils ont tué des Français au Mali, et c'est à l'Etat malien de les juger. (...) Dans le nord du Mali, il faut aller chercher les groupes mobiles et les empêcher de s'organiser. La France doit rester au Mali car c'est la sécurité des Français que nous défendons".

La Bretagne ? "Les auteurs de violences doivent être sanctionnés car le chemin du dialogue avait été repris. Il y a eu du dialogue et des solutions ont été trouvées. Je vais réunir les 22 parlementaires bretons du groupe socialiste pour réfléchir à des solutions. (...) Il y a eu un travail d'enquête sur cet accord avec Ecomouv'. Mais il faut aller plus loin. Il y a toutes une séries de choses qui me laisse perplexe. Il faut enquêter encore plus et encore mieux".

François Hollande en difficulté ? "Il faut arrêter avec ça. Le président a une politique : redresser le pays. Nous bougeons tous les jours, toutes les semaines. Les actions depuis un an ont été nombreuses".

Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique sur RTL

"On a pas peur des manifestants bretons. On comprend mal les images de cette violence. Il y a deux blocs de revendication : les salariés qui connaissent des difficultés et les entrepreneurs. L'écotaxe a été un élément déclencheur. Je ne sais pas si on l'appliquera un jour. Il y a un système extrêmement complexe mis en place par Ecomouv'. C'est l'impôt le plus cher du monde avec une redevance, des portiques, des pastilles... Ce que je reproche à l'UMP, au Medef, c'est d'avoir fait la politique de la chaise vide lors de la réunion avant la manifestation de Quimper. La Bretagne demande 130 millions d'euros pour sa grand voie mais aussi pour sa LGV. Le pacte d'avenir doit donner des solutions pour financer ces projets".

"Tout le monde doit rester responsable. Il faut accompagner les salariés licenciés et leur trouver des postes de reconversion. L'espoir n'est pas perdu".

Rapport Pêcheur ? "Il y a 1700 régimes dans la fonction publique. Il faut trouver une solution pour harmoniser tout cela. La France a besoin de la fonction publique et d'une fonction publique en bonne santé".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !