Zapping politique du jour : Marine Le Pen, Taubira, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Zapping politique du jour : Marine Le Pen, Taubira, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Marine Le Pen, Taubira, Cazeneuve... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico vous propose de retrouver les moments forts des émissions politiques de ce lundi matin.

La phrase du jour : Christiane Taubira, ministre de la Justice dans Le Parisien

"En quoi suis-je laxiste ? Depuis deux ans c'est magique : j'entends ça tous les jours mais personne ne me donne un seul exemple. On m'accuse de vider les prisons, alors qu'on vient de battre deux fois des records de surpopulation carcérale"

La vidéo du jour : Rama Yade, UDI, sur iTélé

L'essentiel de ce lundi matin

Marine Le Pen, présidente du Front national sur France Info

La tuerie de Bruxelles ? "Je suis scandalisée par la crédulité de notre gouvernement. Monsieur Cazeneuve ne crée rien pour arrêter cela. Le gouvernement n'a pas pris la mesure du danger que l'on encourt. Il y a des centaines de Français en Syrie qui reviennent ensuite pour semer le trouble dans notre pays. Pour des raison idéologiques, les socialistes ne font ien. Il faut renforcer le renseignement, il faut renforcer et contrôler les frontières. Ces gens passent de France en Belgique, de Belgique en France sans être contrôler. On doit créer des prisons spéciales pour ce type de profil. On ne prend pas la mesure de tout cela. Il faut les mettre en prison, dans des établissements spécialisés. Il faut les détecter et agir. Le développement de l'immigration. Tant qu'on aura pas fait le bon diagnostic, on ne trouvera pas les bonnes solutions. 

"Je ne mélange pas les musulmans avec les fondamentalismes. Il faut lutter contre ces fondamentalismes. La montée du fondamentalisme islamisme est le principal danger. Il est temps d'agir dans les actes mais il faut rompre avec le laxisme et la naïveté".

L'après-européennes ? "On veut gagner la présidentielle pour appliquer nos idées. L'UMP est morte et c'est l'affaire des comptes de Nicolas Sarkozy qui est apparue pas celle de Bygmalion. Il y a eu des magouilles  qui discréditent aujourd'hui l'UMP".

Photo du baiser avec Louis Aliot ? "J'ai voulu ridiculiser cette presse méprisable. Je crois y être parvenu". 

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, sur Europe 1

La turerie de Bruxelles ? "A l'heure où je vous parle, à l'instant, il y a des arrestations en Ile-de-France et dans le sud de la France d'acteurs qui ont pu recruter et agir sur le théâtre de ces opérations djihadistes en Syrie. (...) Il faut des imams formés qui se rendent en prison, c'est dans mon plan. J'ai renforcé la protection des lieux de culte, des écoles, de lieux sensible. Concernant le principal suspect de cette tuerie, si la Belgique demande l'extradition de Nemmouche, c'est normal que cela lui soit accordé".

"Ce que je peux vous dire, c'est que dans ce type d'affaire, la traque policière obtient des résultats. Elle s’accomplira sans trêve, ni pause"

Les intentions de Nemmouche ? "Il était armé et visiblement compte tenu des actes qu'il a perpétré, il n'était pas animé d'intentions. Il était extrêmement dangereux. Il est probable qu'il aurait continué à agir. L'enquête se déroule dans des conditions qui sont exigeantes de la part des enquêteurs. Nous voulons tout savoir et nous voulons tout comprendre".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !