Zapping politique du jour : Christiane Taubira, Morano, Vallaud-Belkacem... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Christiane Taubira, Morano, Vallaud-Belkacem... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Christiane Taubira, Morano, Vallaud-Belkacem... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mardi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, sur France 2

"Que les choses soient claires: nous ne repoussons aucunement le projet de loi à l'aune de la manifestation. Nous repoussons l'examen de ce projet de loi parce que de fait, il n'est pas prêt"

La vidéo du jour : Marion Maréchal-Le Pen, député FN, sur iTélé

L'essentiel de ce mardi matin

Christiane Taubira, ministre de la Justice, sur Europe 1

L'agression du jeune handicapé par deux ados ? "Il y a une enquête, les policiers tireront les conséquences qui s'imposent. L'émotion est parfaitement compréhensible. Il y a une inquiétude sur l'état de la société, le manque d'encadrement, le délitement d'un certain nombre de valeurs"

L'affaire des fadettes ? "Pas de faute de Philippe Courroye ? C'est une décision du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), je n'irai pas à l'encontre de cet avis. Certes, il y a eu un hiatus entre l'analyse que fait le CSM de la faute d'une part et la décision que le CSM prend de ne pas sanctionner"

L'abandon de la loi sur la Famille ? "Je ne crois pas qu'il n'y ait plus de texte ! Bien sûr, ce texte va revenir. Je sais qu'il y a des forces de progrès et qu'il ne faut pas les décourager. Mais on a à droite, des manipulateurs, ils font croire qu'ils aiment les familles mais c'est faux; Ils manipulent les familles en leur faisant croire n'importe quoi, en agitant les peurs. La gauche a elle, toujours soutenu les familles et reconnaît les différences dans la société, qui évolue sans cesse".

Nadine Morano, UMP, sur RTL

Le recul sur la loi sur la famille ? "Je pense que le gouvernement a eu raison d’ajourner cette loi. François Hollande se rend compte que la France est excédée. Elle s'enfonce économiquement et on ne parle que de questions de société. On n'avance pas. (...) Dominique Bertinotti aurait dû travailler sur autre chose. Elle aurait pu en tirer les conséquences en se retirant du gouvernement".

"Les familles qui étaient dans la rue dimanche croient en des valeurs. La famille est mise à mal par ce gouvernement. Mais ce qui est tout aussi important c'est comment les Français vont finir leur fin de mois. Ils parlent emploi, emploi et encore emploi. L'UMP est engagée dans des propositions de réformes économiques. Comment on relance la compétitivité ? Comment on relance la croissance ? Aucune réforme structurelle n'est engagée. Les socialistes sont à côté de la plaque. Les Français veulent qu'on parle moins de sujets de société et plus de sujets concrets".

Claude Goasguen, candidat UMP à la mairie du 16e, dans Le Figaro

La manifestation de dimanche ? "Ce qui a donné de l'ampleur à la mobilisation, c'est cette fumeuse théorie du genre sur laquelle le gouvernement est en train de commettre une faute majeure. Vincent Peillon dérape totalement en tançant les parents au lieu de les éclairer sur les questions qui les troublent".

"Aujourd'hui, ce n'est pas la promotion de l'égalité entre les filles et les garçons que nous déplorons: elle est souhaitable. C'est l'idée de demander à chacun de prendre la place de l'autre, comme il est préconisé dans les ABCD de l'égalité".

L'UMP complexée sur certaines ? Sûrement un peu, mais elle devrait se libérer. Assez de complexes! Moi, je ne me laisserai pas donner de leçons de morale par un gouvernement qui joue avec le feu en lançant des réformes de société pour faire oublier ses échecs économiques. Verser de l'acide sulfurique sur le corps social n'aboutit qu'à aggraver ses plaies".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !