Zapping politique du jour : Bernard Cazeneuve, Le Roux, Morin... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Bernard Cazeneuve, Le Roux, Morin... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Bernard Cazeneuve, Le Roux, Morin... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce vendredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Yann Galut, député PS, dans Le Point

"Contre le parti de Marine Le Pen, la bataille se situe sur le plan économique. On ne peut plus se contenter de dire que le FN, c'est mal".

La vidéo du jour : Herbé Morin, député UDI, sur iTélé


L'essentiel de ce vendredi matin

Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, sur Radio Classique

Les tensions entre la droite et la gauche ? "Elles ont toujours existé mais cela m'inquiète. La droite croit que le pouvoir est sa chose. Et elle estime que quand la gauche gouverne, c'est une imposture. (...) On peut s'interroger sur les nominations des fils ou filles de ministres à des postes importants mais il y a des méthodes. Il y a une forme d'outrance, de radicalisation qui se constate à l'Assemblée. Il y a une posture qui ne contribue pas à protéger le République. Nous avons tous une responsabilité éthique. Il n'y a pas de place pour la colère. Chaque républicain doit tenir des propos maîtrisés".

Les propos de Nicolas Sarkozy ? "Nous n'avons aucune leçon de transparence à recevoir de Nicolas Sarkozy. Le chômage a explosé, les déficits ont explosé sous son quinquennat... il a passé son temps à faire des promesses puis à ne pas les tenir. Tout a augmenté durant son quinquennat. Nous avons trouvé une France en ruine. La droite ferait mieux de s'inspirer de l'héritage de ses grands leaders. Elle ferait mieux d'abandonner la caricature. Nous, nous prenons notre part de responsabilité. Elle devrait en faire autant".

Retenue à la source ? "Nous avons 3 objectifs : la simplification, plus de justice et lisibilité dans l'impôt. La retenue à la source est une piste". 

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS à l'Assemblée nationale dans Le Figaro

Le virage social-démocrate de Hollande ? "il n'y a pas de tournant. Il y a une cohérence avec les mesures prises depuis dix-huit mois, une forme de continuité et d'accélération. Tout ce que nous faisons, c'est pour l'emploi. C'est pour cela que la majorité a répondu au président en étant unie".

Les socialistes vont voter la confiance au gouvernement ? "Oui, la confiance sera votée. Les quelques députés qui sont sceptiques sur la question des contreparties ont annoncé qu'ils voteraient la confiance au gouvernement, parce que ne pas voter la confiance, ce serait vouloir renverser le gouvernement. La politique conduite est la meilleure possible: un équilibre judicieux entre sérieux et progrès économique et social. Donc je n'ai pas de souci. La majorité sera unie".

Ayrault, Premier ministre pendant 5 ans ? "Aujourd'hui, un premier ministre peut rester cinq ans, ça s'est déjà vu. La politique qui va produire ses effets va rendre justice devant les Français de la politique menée par le chef du gouvernement. Jean-Marc Ayrault est dans le refus de la facilité et de la démagogie, il a une fibre populaire, il est un patriote, avec un dévouement total à la chose publique".

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, sur RTL

La politique du  gouvernement ? "Je pense qu'il y a des choses sur lesquelles on va pas assez vite et assez loin. On ne réforme pas le pays assez vite, il faut aller plus loin, notamment en économie comme la réforme bancaire. Sur le pacte de responsabilité, je dis pourquoi pas mais pas comme ça. Les partenaires syndicaux doivent avoir la main sur ce pacte". 

Municipales ? "On a de très bons sondages notamment à Strasbourg et à Toulouse. Je suis satisfaite avec cela et on va encore monter en puissance. Il faut s'intéresser au vrai problème des gens, le pouvoir d'achat et le chômage".

Gaz de schiste ? "Je ne suis pas d'accord avec Arnaud Montebourg. Qu'est-ce qu'une technique propre ? Il y a aussi la question de la stabilité du terrain. Il peut y avoir des dommages très forts. Les coûts d'extraction ont augmenté de 200% aux Etats-Unis. Objectivement, je ne vois pas comment on peut avoir des techniques propres". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !