Zapping politique du jour : Arnaud Montebourg, Juppé, Désir... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Arnaud Montebourg, Juppé, Désir... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Arnaud Montebourg, Juppé, Désir... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mardi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux dans Le Figaro

"Tout cela est détestable, je ne vais pas vous dire le contraire. Cela rejaillit au-delà même de l'UMP sur l'ensemble du paysage politique (...) Au-delà des péripéties de la semaine dernière, ce sont les partis au pouvoir qui ont le vent de face".

La vidéo du jour : Harlem Désir, premier secrétaire du PS sur iTélé


L'essentiel de ce mardi matin

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif sur RTL

SFR à vendre ? "Je suis favorable à un retour à 3 opérateurs. Car cela a des conséquences pour les consommateurs. Notre position, c'est de dire que Bouygues doit racheter SFR. Numéricâble laisse subsister le problème de la guerre des prix, l’opérateur serait incapable de répondre aux consommateurs qui demandent les prix bas et de très bons services, alors qu’ il faut investir 30 milliards dans la fibre et les réseaux à venir, et installer la concurrence pour éviter les situations de rentes. Nous sommes favorable à un retour à 3".

"Il y a deux citoyens en France dans la fracture numérique ? Il y a ceux qui ont trois réseaux, et ceux qui en ont zéro. Nous avons une préférence d’intérêt général. Le gouvernement n’est pas lui-même la puissance qui choisit, il observe. Gouverner c’est choisir, c’est exprimer des préférences".

Les écoutes ? "Je considère que les juges font leur travail. La loi le permet. Cela ne me choque pas plus que cela".  

Gilbert Collard, député FN sur France Info

L'affaire des écoutes et la fronde des avocats ? "On va écouter ce qui se dit entre l'avocat et ses clients. Mon secret est trahi. On va tout entendre et tout cela sera utilisé. Le client doit être un sanctuaire et il doit pouvoir parler en toute confiance. Mme Taubira transforme notre société en société des grandes oreilles. Pour l'affaire Sarkozy, c'est la durée qui est abusive. Il ne faut pas faire les pires vilenies au nom du droit. (...) La société devient détestable, les gens doivent avoir des lieux de confidence. Sans pour autant mettre l'avocat au-dessus de tout.

"Il faut qu'il y ait une sectorisation des écoutes. La justice est aujourd'hui devenue politique. Il ne fauddrait plus décoré des magistrats par exemple. Il faut arrêter les copinages. La justice doit être réorganiser pour redevenir indépendante".

Municipales ? "Les Français sont fatigués que les politiques les prennent pour des blaireaux. Tout le monde sait, les autorités sont au courant de toutes les affaires. Il y a une crise générale".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !