Youtube permet désormais de flouter les visages | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Youtube permet désormais 
de flouter les visages
©

Censuré !

Youtube permet désormais de flouter les visages

Elle a été mise en place dans un objectif de liberté de diffusion de l'information.

Depuis ce mercredi, le site de vidéos en ligne Youtube permet de flouter les visages, afin de masquer l'identité les figurants. L'algorithme est déjà en vigueur sur Streetview (carte panoramique à 360°).

"Puisque les citoyens continuent de jouer un rôle crucial dans la fourniture d'informations et le partage de clips vidéos liés aux droits de l'homme à travers le monde, YouTube s'engage à créer des outils encore meilleurs pour les aider", explique Amanda Conway, sur le blog officiel de YouTube, propriété de Google.

Dans la rubrique des retouches du site, on trouve désormais la fonction "flouter tous les visages". Elle ajoute du bruit électronique et accentue la pixellisation de certaines zones de l’image. Les utilisateurs pourront voir un aperçu de leur vidéo avec les visages masqués, avant de décider de la mettre en ligne.

Autre point, cette nouvelle option se veut comme une façon de libérer l'expression des internautes : "L'anonymat visuel sur les vidéos permettra aux gens de partager davantage de séquences filmées personnelles et de s'exprimer lorsqu'ils ne pouvaient pas le faire avant", poursuit Amanda Conway, "policy associate" à Youtube. Cette nouvelle option censée garantir l’anonymat visuel pourra s'avérer utile dans les pays où la liberté d’expression est bafouée.

En effet, la plateforme Youtube est devenue l'un des grands médias d'information dans le monde, selon une étude du centre de recherche américain Pew, publiée lundi. YouTube assure que plus de soixante-douze heures de vidéos sont chargées sur son site chaque minute et que plus de 4 milliards de vidéos sont visionnées chaque jour.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !