Attentats du 13 Novembre 2015 : le belge Yassine Atar mis en examen pour complicité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Attentats du 13 Novembre 2015 : le belge Yassine Atar mis en examen pour complicité
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Justice

Attentats du 13 Novembre 2015 : le belge Yassine Atar mis en examen pour complicité

Yassine Atar vient d’être remis à la France. Il a été mis en examen pour complicité dans la préparation des attentats du 13 novembre.

Un suspect de nationalité belge, Yassine Atar, a été remis à la France le mardi 5 juin. Il a été mis en examen pour sa complicité dans la préparation des attentats djihadistes du 13 novembre 2015. Il vient d’être écroué, selon des précisions du parquet de Paris.

Yassine Atar, 31 ans, avait été arrêté en Belgique en mars 2016. Il est le frère d'Oussama Atar, un vétéran du djihad soupçonné d'avoir piloté les attaques du 13 novembre depuis la Syrie et qui n'a jamais été interpellé.
Le suspect Yassine Atar a été transféré en France à la suite d'un mandat d'arrêt des juges antiterroristes. Il a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", et pour des "complicités" de séquestration, d'assassinats et de tentatives d'assassinats terroristes en bande organisée. Yassine Atar est également poursuivi pour la fabrication d'explosifs et la détention et le transport d'armes, selon le parquet.
Les attentats perpétrés à Paris et en Saint-Denis ont fait 130 morts le soir du 13 novembre 2015. 
Selon une source proche du dossier, Yassine Atar est donc dorénavant incarcéré à la prison de Fresnes. Cet individu est notamment soupçonné d'avoir eu entre ses mains la clé d'une planque de la cellule djihadiste dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, là où avaient été constituées les ceintures explosives utilisées à Paris, d'après une autre source proche de l'enquête.
Cette planque est une de celles où s'était réfugié Salah Abdeslam, le seul membre encore vivant des attentats du 13 novembre. Les frères Atar sont en réalité des cousins des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016. 
Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !