Xavier Dupont de Ligonnès : l'ADN du cadavre retrouvé le 28 avril n'est pas le sien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
C'est dans cet hôtel que Xavier Dupont de Ligonnès a été vu pour la dernière fois
C'est dans cet hôtel que Xavier Dupont de Ligonnès a été vu pour la dernière fois
©Reuters

C'est raté

Xavier Dupont de Ligonnès : l'ADN du cadavre retrouvé le 28 avril n'est pas le sien

RTL a révélé ce vendredi matin les conclusions des premières expertises.

Depuis le 15 avril 2011, les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver Xavier Dupont de Ligonnès, ce père de famille soupçonné d'avoir massacré toute sa famille à Nantes. Depuis des mois, les enquêteurs piétinent mais un léger espoir était né le 28 avril après la découverte du cadavre d'un homme par un promenuer à Bagnols-en-Forêt, dans le Var, non loin du lieu où Dupont de Ligonnès avait été aperçu pour la dernière fois.

Mais ce vendredi 1er mai, RTL affirme que l'ADN prélevé sur les vêtements du cadavre n'est pas celui de Xavier Dupont de Ligonnès. Selon les conclusions des premières expertises, il s'agit de celui d'un autre homme. "Les expertises génétiques continuent, notamment sur les ossements, et ces résultats devraient être rendus publics lundi après-midi" écrit tout de même le site de la radio. 

Le cadavre serait celui d'un "homme âgé d'une soixantaine d'années". Les enquêteurs ont très vite douté du fait que ce soit le corps de Xavier Dupont de Ligonnès car le cadavre retrouvé portait la trace d'une opération du bras avec la pose d'une broche au niveau d'un radius. Or, le père de famille n'avait jamais subie une telle intervention chirurgicale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !