Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Un début

Volkswagen propose une page Internet spéciale pour savoir si sa voiture possède un moteur truqué

Le constructeur allemand y propose aussi une foire aux questions.

Face au scandale, Volkswagen tente de réagir. Et, en plein marasme, la marque allemande a annoncé ce vendredi la mise en place d'une page Internet sur son site pour permettre à ses clients de savoir si leur voiture figure parmi les 11 millions de véhicules dotés d'un logiciel truqueur. "Dès maintenant, tous les clients de Volkswagen ont la possibilité de vérifier eux-mêmes si leur voiture doit être retouchée", indique la firme dans un communiqué.

Pour connaître la réponse et metre fin au terrible suspens, le conducteur doit simplement entrer sur la page www.volkswagen.de/info le numéro de châssis de sa voiture. Le site indique alors si ce logiciel est installé sur le véhicule ou pas et si, le cas échéant, la voiture doit être ramenée au garage pour être révisée. Ainsi, le propriétaire a sa réponse rapidement. Mais ce n'est pas tout. Volkswagen montre qu'elle veut vraiment se racheter.

Le site propose donc aussi un FAQ sur le sujet (Frequently asked questions = questions fréquemment posées ou foire aux questions). Cette page Internet déjà disponible sur le site allemand de Volkswagen va être "à court terme" également mise en ligne sur les différents sites Internet de Volkswagen dans le monde. Et le constructeur automobile qui veut rassurer d'insister sur le fait que même avant révision, la conduite reste possible avec une voiture équipée de ce logiciel truqueur.

De son côté, le groupe automobile Volkswagen France a annoncé ce vendredi l'ouverture d'un site web et d'un numéro vert pour permettre à ses clients de savoir si leurs véhicules sont concernés par le scandale des moteurs diesels truqués et leur "proposer des solutions techniques". Le site internet (https://informations.volkswagengroup.fr) est d'ores et déjà accessible tandis que le numéro vert 0805.805.200 sera disponible à partir du lundi 5 octobre, précise le groupe dans un communiqué.

Ce vendredi une plainte contre X pour "tromperie aggravée" qui vient d'être a été déposée en France, à l'initiative d'une ONG écologiste, Ecologie sans frontière. Dans l'Hexagone, le scandale de Volkswagen concerne près d'un million de voitures dont des modèles Seat, Skoda et Audi. Le gouvernement a aussi lancé une enquête et affirmé que le constructeur allait devoir rembourser une partie des aides publiques en matière d'écologie.  

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !