Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Spirale

Volkswagen : une ONG écologiste porte plainte pour "tromperie aggravée" en France

Le constructeur allemand voit des enquêtes s'ouvrir dans plusieurs pays après le scandale de tricherie sur ses moteurs.

Volkswagen est dans le cœur du cyclone. Et celui-ci ne fait que s'élargir au fur et à mesure que les révélations se poursuivent. Cette fois, c'est une plainte contre X pour "tromperie aggravée" qui vient d'être déposée en France, à l'initiative d'une ONG écologiste, Ecologie sans frontière.

"Nous estimons que deux infractions ont été commises et qu'il y a eu dans cette affaire à la fois tromperie aggravée et mise en danger de la vie d'autrui explique son avocat, François Lafforgue au Parisien. "Le délit de tromperie aggravée consiste pour les constructeurs à avoir trompé les acquéreurs de véhicules sur les qualités substantielles de ceux-ci, à l'aide de procédés ayant faussé les opérations de mesure des émissions de gaz. Quant à la mise en danger de la vie d'autrui, on peut considérer qu'en mettant sur le marché des véhicules qui émettent des particules excédant les normes prévues, les constructeurs ont exposé directement les populations concernées à un risque immédiat de mort ou de graves maladies."

En France, le scandale de Volkswagen concerne près d'un million de voitures dont des modèles Seat, Skoda et Audi. Le gouvernement a aussi lancé une enquête et affirmé que le constructeur allait devoir rembourser une partie des aides publiques en matière d'écologie.  

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !