Vol MH370 de Malaysia Airlines : les recherches sous-marines ont repris dans l’océan Indien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vol MH370 de Malaysia Airlines : les recherches sous-marines ont repris dans l’océan Indien
©

Nouvel espoir

Vol MH370 de Malaysia Airlines : les recherches sous-marines ont repris dans l’océan Indien

Un navire spécialisé affrété par la Malaisie a commencé à sonder les fonds pour tenter de localiser l’épave du Boeing 777-200 disparu le 8 mars.

Les familles des victimes reprennent espoir. "Nous voulons enfin pouvoir faire notre travail de deuil. Depuis plus de 6 mois, c'est insoutenable" confiait un frère d'un des disparus du vol MH370 à la télévision australienne. Ce lundi, les recherches sous-marines du Boeing de la Malaysia, disparu le 8 mars, ont en effet repris. L'océan Indien est sondé par un navire spécialisé affrété par la Malaisie.

"Le navire GO Phoenix, qui embarque du matériel et des experts mis à disposition par Phoenix International, est arrivé dans la zone de recherche dans le sud de l’océan Indien et a commencé ses opérations d’exploration sous-marine" a expliqué l’Office australien de sécurité des transports ATSB. L'objectif de cette mission est de détecter les parties volumineuses de l’épave de l’avion comme les moteurs, le train d’atterrissage et le fuselage. "Des images haute résolution de la zone de recherche seront collectées et analysées en temps réel (...) dans l’espoir de localiser l’épave du MH370" a encore indiqué l'Office australien.

Les enquêteurs ont également reçu l’aide d’un spécialiste qui avait travaillé sur le crash du vol Air France AF447 Rio-Paris en juin 2009 dans l’océan Atlantique. "Notre intention est de couvrir une zone de haute priorité (mais) nous n’avons aucune idée des délais probables pour trouver quoi que ce soit" a prévenu le chef d’ATSB, Martin Dolan, interrogé par la télévision australienne ABC. "Nous sommes raisonnablement optimistes sur le fait de localiser l’avion disparu à l’horizon d’un an", a-t-il dit. 239 passagers et membres d’équipage sont disparus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !